#35762
bzobzo
Participant

ce qu’on peut retrouver de l’enfance, pour être plus précis,
ce que j’ai qualifié au-dessus, de pureté inouïe en nous,
c’est cette liberté totale dans notre tête et dans notre corps
où notre imagination, nos sens, nos sensations, notre instinct, nos pulsions,
peuvent nous jouer tous les tours possibles et imaginables
car rien ne les retient plus, ils galopent librement en nous

c’est cela qu’on peut retrouver avec une pratique qui arrive à un certain stade de son évolution,
cela se passe dans un cadre bien précis certes, celui où l’on est en action, en action sexuelle
mais c’est déjà pas mal de pouvoir vivre cela dans sa chair,
dans tout son être en fait,
de longues, longues minutes

de longues, longues minutes, libérés de toutes entraves,
vivant son corps, goûtant à ses trésors cachés,
goûtant à toute la folie douce qu’il recèle,
délié de tout,
le temps de quelques caresses, de quelques frottements, de quelques gémissements