#35909
bzobzo
Participant

je reformule,
la conscience , le moi pensant, est soit dans sa niche,
soit tenu en laisse, mené par quelque chose en moi,
quoi exactement? je ne suis pas sûr,
un conglomérat formé par le désir, les instincts, les pulsions, de l’imagination aussi
jetons-y pour faire bonne mesure, le moi reptilien,
la vérité, c’est que je ne sais pas

un moi plus large, différent, en tout cas, tout le corps semble participer de près,
je me sens comme totalement dissous dans mon corps,
mes instincts, mes pulsions, mes fantasmes, semblent là, enfin des tas de choses qui habituellement sont à la cave,
sont là à la manoeuvre très activement

le moi pensant, la conscience, donc est tenu en laisse , soit à la niche,
il doit s’effacer le plus vite possible si l’ordre lui est intimé,
à d’autres moments, il est sorti de sa niche et participe à la manoeuvre
mais toujours tenu en laisse,
on ne lui laisse en aucune façon son libre cours habituel, seul dans le siège du pilote,
non juste il assiste un peu, on l’exploite puis on le dit d’aller se coucher dans son coin,
on est ici dans un trip animal, un trip visant les cieux,
un trip visant l’extase, la jouissance, un kaléidoscope infini de nuances dans notre chair,
notre bateau doit pouvoir glisser sur les eaux sans entraves