#35930
AndranerosAndraneros
Modérateur

Partie 2 / 3 La session

j’arrive tout de même à ressentir quelques sensations pendant mes séances, mais cela reste léger et sans trop d’évolution.

C’est une très bonne nouvelle qui montre que, même si tu penses avoir peu avancé, ton cheminement est bien engagé.

depuis quelques semaines, j’ai repris mes séances de massage prostatique.

Si tu as réussi à obtenir suffisamment d’autonomie et d’intimité le travail sérieux va pouvoir commencer.

Je me relaxe pendant une vingtaine de minutes sur le dos, puis je me positionne en chien de fusil ou sur le ventre, 

La meilleure position est celle qui te procure les meilleures sensations mais tu as lu qu’au début de ton cheminement il faut apprendre à bien percevoir les sensations prostatiques qui sont différentes de celles que tu connais en état d’excitation autour de ton pénis. La position sur le ventre présente l’inconvénient de mettre le pénis en situation d’être stimulé soit par la pression de ton corps soit par le frottement du drap. Cette stimulation peut avoir comme effet de diriger ton énergie sexuelle, ton excitation sur le réflexe orgasmique que tu connais encore le mieux et te conduire à l’éjaculation au détriment des sensations prostatiques.

la technique « do-nothing » mais elle ne me m’apporte rien de plus que de légères sensations sur la zone de la prostate. Quand je suis très excité, je sens ma prostate qui vibre, j’essaye alors de laisser aller ces vibrations en essayant de les associer à du plaisir, mais là encore c’est assez léger. 

Si tu sens ta prostate « vibrer » je pense que tu es bien plus avancé que ce que tu dis au dessus « rien de plus que de légères sensations ». C’est d’autant plus vrai qu’à ce moment, si j’ai bien compris ce que tu écris, tu n’as rien fait d’autre que te détendre et te concentrer.

pendant mes dernières séances (… ) après de longues simulations par les contractions volontaires je ressens plus de plaisir mais uniquement dans la régions de la prostate.

Je te demande où voulais-tu les sentir ? Peut-être es-tu impatient et t’attends-tu à déclencher ton premier orgasme prostatique comme tu le fais automatiquement pour tes orgasmes avec éjaculation ? Je n’ai pas écrit le paragraphe des 3 constatations pour rien. Apprend à ne rien attendre de ta session et à vivre avec intensité ce qu’elle t’apporte, surtout si c’est moins que ce que tu espères.

Très récemment, j’avais réellement la sensation de l’aneros qui bouge dans mon anus par les contractions volontaires et qui vient délicatement masser ma prostate, ce qui devient extrêmement plaisant.

Tu valides définitivement les étapes 14,15 et 16 de la carte au trésor.

Lorsque les sensations deviennent vraiment fortes, je sens ma prostate se contracter toute seule, mes abdos en font de même.

Ce sont les premières contractions involontaires qui valident les étapes 21 et 22 de la carte.

(je ressens) simplement ma prostate se contracter, ce qui reste agréable.

Je pense que tu n’accordes pas toute l’importance qu’il mérite à ce point. Tu vis la première étape de tes futurs orgasmes prostatique. Si tu les accueilles, si tu t’en réjouis, si tu les chéris, ces premières palpitations prostatiques vont s’amplifier au fil de tes sessions. Le plaisir qu’elles génèrent va s’intensifier, va durer plus longtemps, va se répéter plus facilement…

Mais je ne ressens pas du tout la sensation d’un « orgasme » qui arrive,

Tu vis déjà ton plaisir prostatique mais au lieu de l’accepter tu le caches derrière ton expérience de l’orgasme avec éjaculation. C’est normal que tu ne ressentes pas la même sensation. L’orgasme prostatique est profondément (avec jeu de mot bien sûr) différent de l’orgasme pénien. Ton plaisir naît dans une autre région de ton corps, il se diffuse partout où il peut au lieu d’être concentré sur une toute petite zone. Ce point illustre l’importance d’aborder tes sessions avec un état d’esprit différent de celui qui est le tien à l’occasion de tes masturbations centrées sur le pénis.
Fin de la partie 2 / 3. A suivre