#35959
AvatarAthrfox1905
Participant

Salut @andraneros !
Merci beaucoup pour ta réponse, c’est très constructif et m’aide à bien comprendre certaines erreurs à ne pas commettre. J’ai eu l’occasion de réaliser une autre sessions sur le dos cette fois-ci, les sensations commencent je trouve doucement à évoluer. Je sens que c’est au niveau mentale que ça change ! Je ressens vraiment cette volonté de découverte et de simplement prendre un bon moment en me massant la prostate et de jouir de ses sensations sans rien d’autre chercher.
J’ai voulu refaire une autre session le lendemain, mais elle n’a rien donné de satisfaisant et pour cause… à l’insertion du masseur, au lien de ressentir une agréable sensation, j’ai plutôt eu l’impression que l’aneros me « brulait » dans le rectum. Je suis resté une dizaine de minutes à essayer de me relaxer mais la gène ne partait alors j’ai mis un terme à la séance. En retirant le masseur, ce dernier était pratiquement sec alors que j’avais pourtant bien lubrifier ce dernier… Conclusion de toute cette histoire, je pense que cette sensation d’inflammation est du à la toxicité du lubrifiant en silicone que j’utilise sur mon masseur et que je m’introduit dans le rectum, et du fait que j’enchaînais quotidiennement les sessions, irritant de plus en plus le rectum j’en conclue. Mais depuis cette dernière session, j’ai l’impression que l’inflammation s’est vraiment calmée 😉
Toutefois j’ai pris la décision de complètement revoir ma lubrification pour mes sessions, car j’aimerais pouvoir régulièrement faire des séances sans risque de nuire à ma santé par l’emploi du lubrifiant en silicone ultra toxique. Ayant déjà expérimenté les lubrifiants à base d’eau, je trouve que ces derniers sèche beaucoup trop rapidement, ce qui m’embête puisque j’aime bien faire de longue session pour me laisser le temps de développer mes sensations. J’aimerais donc passer au lubrifiant nature : le fameux beurre de karité et l’huile de noix de coco, 100% naturel ! En revanche, j’aimerais savoir si une fois bien réchauffés, le beurre ou l’huile sont assez liquide pour être aspiré par une seringue lubrifiant afin que je puisse lubrifier mon rectum ? (L’idée des suppositoires est bonne mais j’avoue que cela demande du temps en plus…). D’autre part, pour les réchauffer, cela peut se faire au micro onde ou bien impérativement au bain marie ?
Encore merci pour tout les conseils !
à très bientôt