#35972
bzobzo
Participant

tout vient en son temps,
c’est une chose que je redécouvre régulièrement

ainsi cette petite trouvaille technique dans ma pratique
d’alterner des moments yeux ouverts et des moments les yeux fermés,
obtenant ainsi de très intéressantes altérations dans les sensations,
mêlant, entremêlant, du plaisir intériorisé et du plaisir extériorisé,
une très intéressant alchimie se mettant en route ainsi
qui contribuait à augmenter la qualité générale de ce que je vivais

cependant, cependant,
j’avais jusqu’ici toujours fini par abandonner dans mes tentatives d’intégrer cela
malgré de splendides moments et l’intuition de l’intérêt de cette manière de pratiquer

pourquoi? qu’est-ce qui fait que pendant des mois cela a échoué
et mais depuis hier j’ai réussi?
mes sensations ont encore pris du relief,
j’effectue une lente, puissante et progressive contraction tout en fermant les yeux
et je plonge, le dauphin m’entraîne dans les eaux profondes,
quelle fluidité dans la descente, j’en frissonne rien que d’y penser

l’effleurement d’un nectar de plus en plus dense au fur et à mesure
que je semble glisser vers mes abysses,
une caresse ineffable semble entourer chacune de mes cellules,
je semble propulsé vers un autre monde, je deviens léger, extraordinairement léger

puis je rouvre les yeux, je suis à nouveau dans ma chair, aux premières loges,
le plaisir devient puissamment extériorisé
mais d’avoir effectuer cette soudaine transition
où je semblais flotter, dériver dans mes abysses
et puis soudainement à nouveau à fleur de peau,
avec la volupté à nouveau jaillissant sous mes doigts, au moindre mouvement de mon bassin,
des mini-orgasmes viennent me cueillir à intervalle régulier yeux ouverts,
je me sens animal en rut explosant et encore explosant
alors qu’il y a quelques instants,
je semblais nager parmi les étoiles dans la voie lactée

l’intégration semble réussie désormais,
c’est avant tout une question de rythme et de synchronisation,
je synchronise cela aux contractions, aux fortes et puissantes contractions
qui me permettent ces plongées en moi-même toujours plus loin,
c’est divin, c’est magique, il n’y a pas d’autres mots

le critère absolu pour moi,
pour vérifier qu’une technique est intégrée correctement
si ce qui me mène
peut s’emparer de cette technique
et que mon moi pensant ne doit pas intervenir

avant, il fallait qu’il sorte à chaque fois de sa niche
pour suggérer de fermer les yeux ou de les rouvrir,
désormais ce n’est plus le cas, il reste en sourdine quelque part en moi, il n’a plus à intervenir,
mon corps se débrouille tout seul,
cette synchronisation avec les fortes contractions a été la clef,
cela fonctionne tout seul désormais
et j’en récolte de superbes bénéfices