#36020
bzobzo
Participant

je ne soulignerais jamais assez l’importance de faire le vide dans sa tête,
de laisser l’espace habituellement occupé par notre moi pensant
devenir un espace de jeu, une cour de récréation pour les sensations

à ce moment-là, vous êtes en contact direct avec votre corps,
vous faites un avec votre corps,
vous êtes dedans à 100%,
pas juste isolé dans une tour dans votre tête,
non vous êtes partout dans votre corps, lié à celui-ci

bien sûr, les idées, les pensées, les suggestions diverses et variées
sur la façon dont vous devriez mener l’action, vous affluer par moments
mais si vous ne devriez pas en tenir compte,
laisser la place au flux des sensations
comme à des herbes folles envahissantes dansant une farandole endiablée
et plus généralement à une sorte d’élan général, comme cornaqué, chapeauté, par le désir,
manoeuvrer tout seul, vous bouger

vous êtes pour l’instant qu’un pantin
sans volonté autre que d’éprouver, de ressentir, le plus possible
et de vous laisser emporter autant et aussi loin que possible