#36189
horizonhorizon
Participant

Voila, bon, beaucoup de choses ont été dites, c’est une belle lecture.
Je voudrais juste ajouter, meme si ca ne peut pas être vraiment un conseil car c’est un peu tard, que cette phase de solitude est importante à vivre, voire meme assez jeune c’est encore mieux je pense. Déjà la solitude et l’isolement sont très différents, on peut très bien vivre seul (single) et voir plein d’amis, faire des rencontres, voir des gens de tous types et dans toutes situations. Le ‘couple béquille’ qui se base sur une incapacité (sociale, affective, etc.) de l’autre est périlleux. Cette fameuse période de solitude permet d’être et de se développer pleinement, car personne d’autre dans notre intimité n’est là pour remplacer ce qui nous manque vraiment et qui prend du temps à découvrir. D’où la seule solution qui est de se developer soi-meme, sans compter sur un partenaire pour nous rendre la vie plus agréable, un pansement. Une fois cette solitude vécue pleinement, on vit avec pour le reste du temps, meme en couple, meme très bien entouré, mais on se l’est appropriée, c’est notre soi-meme, on est unique donc seul. La solitude c’est effrayant et magnifique. Les partenaires, amoureux, compagnes, copines, etc., pourront toujours répondre à notre manque initial qui se met en place dans l’enfance, mais au final on est dans la solitude la plus totale, belle, libre, incomparable. On n’est personne d’autre que soi-meme, qui prend beaucoup de temps à découvrir et assimiler, n’avons nous pas un part de nous meme qui nous reste inconnue? Et c’est ca je crois au final qui nous fait aimer mieux.