#36402
AvatarChaines
Participant

Et un petit complément plus terre à terre sur mon retour concernant la lubrification, vu que le sujet a été abordé plus haut.
Le beurre de karité a une durée de lubrification effectivement beaucoup plus longue que le lubrifiant à base d’eau que j’utilisais jusqu’ici. Je suis presque sûr que je n’aurais pas pu avoir cette expérience durant la nuit avec l’ancien lubrifiant, qui aurait été sec à ce moment, plusieurs heures après l’insertion du masseur.
La lubrification interne à l’aide d’un « suppositoire » modelé à l’avance et placé au froid est aussi beaucoup plus simple et pratique que ce que je faisait avec une seringue auparavant.
Par contre, pour la lubrification du masseur, ce n’est pas encore ça. J’ai testé de le plonger froid dans un bocal rempli de beurre de karité fondu, mais il s’entoure d’une couche de beurre beaucoup trop importante. En l’insérant, beaucoup de beurre s’échappe et je m’en met un peu partout. Je pense que je testerai la prochaine fois en l’enduisant simplement avec les doigts.

Enfin, malgré toutes ces qualités, j’avoue que j’aime beaucoup moins la sensation de corps gras sur les doigts, les fesses. Peur d’en mettre un peu partout sur les draps, l’impression de ne pas être propre, plus la difficultés à faire partir cette sensation de gras en me lavant. Mais clairement, cela semble un mal nécessaire vu les bénéfices en matière de lubrification…