#36482
aneveilaneveil
Participant

mes éjaculations semblent le premier étage d’une fusée qui me propulse
dans les délices d’un super O au féminin

C’est intéressant, tu veux dire que tu peux avoir des orgasmes prostatiques après avoir éjaculé ?
J’avoue ne jamais y avoir pensé… l’idée que l’éjaculation anéantissait grandement toute possibilité de plaisir
est tellement ancrée que je ne l’avais jamais envisagé une telle chose…

ici, c’est l’autre moi, le moi androgyne, féminin qui est aux commandes,

@aneveil
, tu sembles pouvoir permuter rapidement entre les deux,
pour passer d’un plaisir mâle, plus classique,
à tout le spectre, où les limites sont brouillées, voire inexistantes.

Parfois c’est très facile et d’autres fois non, il faut être dans des dispositions particulières
que je n’explique pas complètement.

Cette histoire de féminin m’a rappelé un stage que j’ai fait il y a environ 2 ans auprès d’un thérapeute Indien réputé
qui enseignait ses techniques de soins par des massages anciens très complexes créés par le fameux Dr Jivago
(qui était le médecin de Bouddha), ses techniques de soins par « l’énergie »
et aussi sa pratique de thérapie « énergétique » avec les bols Tibétains…

J’en ai gardé un souvenir très mitigé, mais il y a eu un avant et un après…
Paradoxalement je suis devenu bien plus critique à l’égard de toutes les pratiques utilisant une forme de « pensée magique »
et tout ce qui touche au « New Age », il faut dire que le stage regorgeait de personnes aussi sympathique que totalement allumées et perchées qui considéraient cet Indien comme un authentique Gourou en mission sur terre.
Je reviens au maitre Indien car dans ses enseignements il avait une pratique pour « équilibrer le Masculin et le féminin ».
A cette époque je venais de découvrir l’orgasme prostatique 8 ou 9 mois plus tôt et je baignais alors
sans retenue en pleine énergie féminine.
Au cours de cette pratique je découvre par moi même et sans étonnement que mon féminin est à peu près à 80% (avant de le rééquilibrer)…
Un peu plus tard sans le savoir, l’enseignent Indien me dit que mon féminin est vraiment très, très élevé…
Il faut savoir que quelque jours plus tôt il enseignait une de ses croyances : Lorsque l’âme se réincarne il se peut que si les parents désirent avec trop d’insistance un garçon ou une fille, la personne qui se réincarne peut alors se retrouver dans le corps d’un sexe qui ne lui corresponds pas (mais corresponds au désir des parents), dans ce cas dit-il, ces personnes seront homosexuels ou trans…
Quelques jours après l’équilibrage Féminin / masculin, il me dit que j’aurai du naitre dans un corps de femme (et je suis le seul à qui il ait dit ça) Le fait est que mes parents désiraient un garçon… Cela m’a amusé car je ne crois pas spécialement à la réincarnation et que ses croyances lui appartiennent.
Mais bon, c’était quand même quelqu’un de très intuitif qui voyait beaucoup de chose, un jour j’ai eu un orgasme énergétique lors
d’une méditation qu’il faisait faire et il m’a vu tressauter… Il m’a demandé ce qui s’était passé et je lui ai répondu pour éluder que j’avais l’habitude d’avoir des spasmes lors de méditations. Il m’a alors demandé si je n’avais pas de problèmes à la prostate. 😉
Comme j’avais fait des analyse, échographies et radios récente je lui répondu que non. Mais lors de ces orgasmes énergétiques, le départ provient bel et bien de la zone prostatique et je suis le seul à qui il ait parlé de prostate…

Donc après avoir repensé à tout ça, aujourd’hui en fin d’après-midi je suis allé aborder une nouvelle séance de délices corporels en acceptant sereinement l’idée que je pouvais effectivement être une femme dans un corps d’homme… (dans ce cas je dois être sacrément lesbienne… 😉 )
J’ai repris ma position assis cambré au bord du matelas pour me masturber, ressorti le gros Wand vibrant pour le positionner par intermittence sur mon gland, réveil instantané de ma prostate. Je ne traine pas trop longtemps pour enfiler le Progasm et me mettre dans le lit, quelques petits et moyens orgasmes avec le Progasm, je le retire et insère la petite boule du PureWand Like.. Le plaisir monte alors de plusieurs crans et la Femme ou plutôt la déesse qui est en moi commence à prendre les commandes, le plaisir monte de plusieurs étages, les orgasmes se succèdent avec délice, cette féminité m’envahit, je vis cette féminité tel une parfum, comme un concentré de toutes les femmes qui ont pu me faire rêver… J’enfile le Vice 2 qui me propulse encore davantage, la femme devient sauvage, animale, impudique et sans tabous… Je découvre vraiment le Vice, son potentiel énorme, je l’utilise avec très peu de vibrations. Au moment ou j’envisage d’explorer davantage de vibrations la télécommande ne fonctionne plus et semble déchargée, (je croyais pourtant que ça tenait 90 heures) Pourtant déjà exténué par de telles orgies, je vais retirer le Vice 2 pour enfiler la grosse boule du PureWand. Dès l’insertion, sur les chapeaux de roues les chevaux du plaisir hennissent, s’en suit une transe ou mon corps est livré à la déesse du désir et de la volupté qui sommeillait depuis trop longtemps en moi…

Désolé d’avoir fait si long… Je voulais évoquer la question de l’état d’esprit et peut être l’idée d’une certaine forme d’auto-suggestion qui agit énormément sur le déroulement de nos séances…
Ou le fait que je sois peut être « réellement » une femme dans un corps d’homme, enfin le « réellement » est ici très symbolique ou psychique… Enfin j’aime bien cette histoire car d’un point de vue rationnel, médical, je suis un homme point barre et d’un point de vue psychique, du point de vue de mon intériorité il y a bien sûr du vrai.