#36591
AndranerosAndraneros
Modérateur

Tu nous dis @Buzzi :

Or, en contractant mes muscles et au bout d’un effort également mental, j’arrive à éviter l’éjaculation. Autrement dit, j’ai un « Dry orgasm ». Néanmoins, après cet orgasme qui du coup est un peu moins jouissif de mes orgasmes éjaculatoire (avec éjaculation) car je me concentre, mon appétit sexuel baisse presque comme si j’avais eu un orgasme éjaculatoire. 

Ce que tu décris me fait plutôt penser que tu n’as pas un « dry orgasme » mais plutôt une éjaculation rétrograde, dont les effets correspondent exactement à ce que tu vis. Je pense que la contraction musculaire et l’effort mental que tu appliques au moment où tu sens que tu as touché le point de non retour
• sont assez puissants pour bloquer le flux du sperme ce qui marque une avancée réelle vers le processus de contrôle de tes orgasmes péniens,
• mais ne sont soit pas assez puissants pour bloquer les contractions éjaculatoires soit appliqués un dixième de seconde trop tard pour le faire avec succès.
L’orgasme sec (« dry orgasm ») est un orgasme qui n’est pas associé à ses contractions éjaculatoires réflexes mais qui peut être associé à des pulsations péniennes non éjaculatoires. C’est seulement dans ce cas qu’il n’y a aucune chute du désir sexuel et qu’il est donc possible de renouveler les orgasmes autant qu’on le veut avant épuisement musculaire, nerveux ou mental.

Il peut arriver que certaines sessions apportent moins de plaisir que les précédentes. Tout dépend de ton état général, de ton état d’esprit, de ta fatigue, de ton stress…

Bon cheminement @Buzzi.