#36610
bzobzo
Participant

je suis quelqu’un qui a toujours eu beaucoup d’imagination,
un peu trop même, diront certains dans mon entourage…
mais ma plus belle, ma plus folle, invention,
la plus réussie aussi,
c’est très certainement cette pratique

s’engager de tout son être
comme dans un acte amoureux,
avec quelqu’un quel’on aime passionnément, que l’on aime à la folie,
ne rien retenir, faire monter tout ce que l’on a dans ses tripes,
vouloir se coller à la peau de l’être aimé,
vouloir se presser tout contre l’être aimé,
vouloir se fondre à l’être aimé, vouloir fusionner à l’être aimé,
ne plus former qu’un avec l’être aimé,
l’imaginer très fort pénétrant, s’imaginer très fort pénétré,
s’imaginant très fort pénétrant, l’imaginant très fort pénétré

j’ai l’impression désormais constamment d’engager toutes les ressources de mon être,
d’avoir réussi à les réveiller,
d’avoir réussi à les convier pour quelques moments,
leur donner rendez-vous pour un ballet fusionnel,
un ballet corps et âme

que les instants soient totalement fous, soient totalement ineffables,
que les forces déchaînées me libèrent de toutes entraves
que j’improvise en totale liberté, au gré de mon inspiration,
sans me soucier de ce que je fais, comment je dois le faire,
juste en essayant d’éveiller une, à la fois, calme et sauvage harmonie, sous ma peau,
un carrousel variant à l’infini, de sensations

avec la sublime complicité de ce corps, il faut le répéter, encore et encore,
trouver absolument la bonne façon de lui murmurer, la bonne façon de dialoguer avec,
tellement de portes se sont ouvertes depuis le début,
cette pratique est devenue tellement extravagante,
j’effectue un geste, une caresse,
quelque part en moi, une envie, une volonté, impérieuse, d’éprouver du plaisir, ouvre toutes les portes,
les défonce sans ménagement si nécessaire,
je veux ressentir follement, extravagamment, il n’y a que cela qui compte
et avec la complicité de mon corps,
je veux ressentir, éprouver, les choses les plus folles dont cette chair est capable

je ne me sens plus éjaculer quelque jets laiteux vers le dehors
mais je sens du sperme chaud et gluant s’écouler en moi comme un raz de marée pendant de longues secondes

« imagine avec tes gestes, avec tes mouvements, imagine ce que tu as envie d’éprouver,
danse avec tes cellules, chante avec tes ténèbres,
moi, ton corps, je peux tout, à condition que tu l’imagines, que tu y croies de tout ton être,
instantanément je peux tout concrétiser pour toi, jouons ensemble,
jouons de toi comme d’un instrument mystérieux aux racines s’enfonçant dans les profondeurs de la terre »