#37033
verlesetoilesverlesetoiles
Participant

Bonjour à tous

J’ai déjà fait un petit coucou dans un autre fil. J’espère que tout le monde se porte bien, du mieux possible en tous cas dans la situation actuelle.

Mon cheminement a été un peu plus stagnant ces derniers temps et je n’ai pas foule de choses à vous raconter. L’amplitude de mes orgasmes avec masseur a peu évolué, mais je les enchaine toujours avec délectations. Comme je le disais ailleurs, mes avancées actuelles se font principalement en A-less.

@Bzo
l’explique assez bien dans sa prose, à partir du moment où j’ai perçu que tout se trouvait là, en moi et que je peux m’y brancher à loisir, les orgasmes A-less arrivent rapidement. Parfois sans rien faire, parfois simplement en massant délicatement mes tétons, l’important pour moi est d’être totalement branché à mon corps et à ses vibrations intimes pour être emporté vers des orgasmes qui n’ont presque rien à envier à ceux que je peux vivre avec masseur.
J’imaginais, dans mes débuts, lorsque j’entendais parler d’orgasmes A-less qu’il y avait tout de même un travail à fournir au niveau musculaire pour atteindre ces plaisirs. J’ai maintenant conscience que la part la plus importante dans ce cheminement sans masseur se fait au niveau cérébral et perception des vibrations corporelles (d’où l’importance d’un rewiring bien fait). Pour autant je fais quand même des contractions par moments qui me propulsent vers des orgasmes, mais ce n’est clairement pas la part la plus importante du processus.

Tu me demandes @Andraneros :

Par la suite tu as témoigné de son adaptation à ta nouvelle sexualité, timide au début, plus naturelle ensuite et apparemment de plus en plus active malgré l’évolution de tes réactions pendant vos ébats. Comment se traduit son cheminement à ton côté ? Comment vit-elle aujourd’hui le développement de tes capacités orgasmiques ? Est-elle parvenue à prendre en charge le développement de ses propres capacités orgasmiques ? Que fait-elle pour cela, suit-elle la voie que tu as ouverte ou suit-elle sa propre voie ?

Son cheminement se poursuit à son propre rythme avec des coups d’accélérateur et des moments plus calmes. Ses travaux pratiques sont toujours bien engagés et se poursuivent gentiment. Ils ont connu un petit moment de pause dernièrement suite à une petite infection de la zone intime, malgré toutes nos précautions. Peut-être l’occasion ici de rappeler l’importance des mesures d’hygiène très strictes, surtout lorsqu’on vient titiller certaines zones.

Elle prend bien en charge le développement de ses capacités orgasmique en ayant tout de même certaines phases de doutes à l’occasion. Dans ces moments je dois rester bien centré, confiant et rassurant sur le fait qu’elle en est parfaitement capable. Ceci demande de la disponibilité, de l’écoute et de la patience, beaucoup d’amour et une confiance sans failles dans ses capacités. Elle utilise régulièrement son Evi, elle pratique aussi plusieurs fois par jours des exercices de contractions. Elle prend aussi des moments pour ses travaux pratiques avec des phases d’exploration personnelles même si c’est un peu plus difficile actuellement. Elle suit donc sa propre voie avec certaines similitudes vis-à-vis de mon propre parcoure.

Il est quand même un peu difficile, pour moi, de relater son cheminement en respectant son intimité et n’étant pas elle. Son récit serait probablement plus riche d’informations que ce que je peux vous relater.