#37034
raviaulitraviaulit
Participant

Merci @Andraneros.

Peux-tu envisager de faire l’expérience d’ébats érotiques avec ta compagne sans éjaculation de ta part ?

Pour te répondre, oui c’est tout à fait quelque chose que je peux faire, dans la mesure où je le fais déjà parfois, dans l’idée de poursuivre quelques heures après.
Tu dis à propos des masseurs vibrants :

C’est beaucoup moins bien si ça ne marche pas.

Qu’entends tu par là ? Est ce que ça pourrait avoir des conséquences négatives sur ma progression ? Sinon je me dis que ça peut toujours être essayé.

Par ailleurs je dois dire que ma séance d’hier a été assez surprenante. A un certain moment, j’ai commencé à tapoter légèrement mon périnée avec le majeur et l’annulaire, de part et d’autre de la partie du Helix qui remonte et touche le périnée, car cela produisait de petites vibrations délicieuses dans le masseur. Tant et si bien qu’à un moment une grande excitation est arrivée et le plaisir est monté. J’ai cru que j’allais avoir un orgasme, puis c’en est resté là.
Un peu après, me considérant en fin de session, j’ai commencé à toucher légèrement mon penis et à me masturber (ce que je m’interdis souvent de faire), en même temps que je continuais les tapotements sur mon périnée. Etrangement, je continuais de ressentir davantage de choses provenant du masseur que de mon penis, le plaisir montais et restait davantage focalisé sur ma prostate (?), tant et si bien que j’ai eu mon premier orgasme non-éjaculatoire ! J’ai pu le reproduire deux fois juste après. Au quatrième, j’ai tout de même éjaculé, cependant le sperme n’a pas jailli comme d’habitude, mais coulait en un petit flot continu (j’ai déjà lu ça ici quelque part). Bref, je pense que je n’ai pas eu d’orgasme prostatique à proprement parlé (ces orgasmes ressemblaient d’ailleurs beaucoup à un orgasme classique), mais c’est déjà une nouveauté 🙂