#37144
bzobzo
Participant

cela fait des heures que je me fais l’amour,
juste entrecoupé par ces petits textes que je viens pondre ici,
assis, par terre, dans mon lit, contre l’armoire, dans mon siège, sous mon siège,
partout

des heures de jouissance et de volupté ineffable, quelle fête dans la chair, mémorable
et quand l’explosion finale est arrivée,
j’ai éjaculé longtemps, une bonne trentaine de secondes
(j’allais écrire en moi-même… non tout de même pas…),
ce fut comme si on libérait d’un enclos des milliers de mustangs sauvages
qui se sont enfuis dans toutes les directions
et mon corps bondissait, ruait tandis que sortait de la lave chaude hors de moi
qui venait se répandre sur mes cuisses, sur mon ventre, mon pubis, collant à mes poils

mémorable, épique,
épique, mémorable
mais c’est déjà un souvenir malgré mon ventre encore parcouru de picotements agréables
mais demain est un autre jour, temps d’aller dormir et reprendre des forces
pour une autre journée de lubrique et ludique confinement
après avoir été faire mes courses