#37585
bzobzo
Participant

libérer donc encore plus le désir en moi,
il semble, passe par l’accentuation drastique de sa spontanéité dans ma chair,
avec ce que je décris au-dessus, ne plus rechercher les sensations directement,
suivre juste cet élan en moi que je qualifie d’élan du désir,
qui semble tout proche constamment d’une spontanéité totale du geste et du mouvement,
comme coulant au flanc d’une montagne

j’accepte les moments creux qui viennent régulièrement, cela semble tellement réaliste,
encore tellement plus réel ainsi,
et puis je sens tellement qu’ils préparent quelque chose d’inattendu,
de tellement inattendu,
je suis de plus en plus totalement dans l’inattendu
grâce à ce travail sur la spontanéité du désir

je sens aussi beaucoup plus la puissance dans les profondeurs, au travail,
une puissance à la fois tellement somptueuse et tellement calme au travail dans mes profondeurs,
générant toute cette danse joyeuse et changeante à fleur de ma chair,
de ma chair de plus en plus en fleur

mon âme chante aussi, je le sens, dans tout ce délire sexuel,
mon âme a une voix de sirène,
de sirène qui l’amour avec les vagues, avec les cieux