#37652
AvatarMikYo
Participant

Progression et difficultés
Tout n’est pas toujours aussi rose. Parfois, il arrive que des séances soient moins bonnes voir très frustrantes. J’y vois deux raisons à ce stade de mon évolution.
La première est toute simple : la détente. Pour profiter d’une bonne session, il faut être détendu c’est la clé. L’excitation apporte la cerise sur le gâteau à ce que vous allez ressentir. Ce sera vraiment plus intense avec l’excitation. Mais sans détente, votre prostate ne va même pas vous calculer comme on dit de nos jours. Si, Si, je l’ai vérifié à mainte reprise. N’essayez pas de faire votre billet de course non plus pendant une session… Soyez là, pleinement dans ce que vous faites, profitant de vos ressentis, oubliez autant que possible de passer en revue tous les conseils, contentez-vous de les appliquez… Ce n’est pas simple je le sais. Je pratique la méditation depuis quelques années maintenant et cela m’a beaucoup apporté. Une petite séance de 10 mn avant de démarrer une session me met dans des conditions de réussite de 99,9%.
La seconde c’est la progression elle-même. Le processus lancé par les contractions involontaires fait que le corps va vivre des choses qui peuvent être bloquante ou que le cerveau n’est pas prêt à vivre. La première fois que mon corps s’est mis à trembler de toute part je me suis contracté de surprise bloquant toute la session. Dans ces situations, j’apprécie de pouvoir échanger sur le Discord pour comprendre… mais surtout pour trouver une astuce pour continuer la progression et rechercher le plaisir encore et encore…
En particulier, j’arrivais à une étape de ma progression qui va la freiner quelques jours. En effet, avant l’orgasme, les contractions involontaires se mettent en place. Dans mon cas, les premières contractions se passent au niveau des abdominaux avant celles du muscle PC. Débutant à ce stade de la progression, je laissais faire ces contractions prendre place dans tous les abdominaux. Je constatais que mon plaisir ne se développait plus et à un stade donné de contraction ma respiration devenait difficile voir oppressante. Autant dire que les séances n’apportaient plus leur lot d’excitation et la frustration montait au fur et à mesure. Fort heureusement, @Andraneros m’a encore apporté son conseil. Il m’a préconisé de détendre ces muscles à l’aide la respiration abdominale et chercher à me focaliser sur la prostate et le muscle PC.
Cela m’a pris plus d’une semaine pour voir comment canaliser ces contractions des abdominaux, à faire que ces muscles-là se détendent pour pouvoir enfin retrouver la tension qui fait tant de bien autour de la prostate. C’était une période assez frustrante, inquiétante. La peur d’avoir perdu le chemin. Mais ça repart à un moment donné et c’est toujours un plaisir renouvelé de la sentir monter, de sentir ce point de bascule entre le moment où il faut encore l’accompagner et le moment où c’est la prostate qui prend les choses en main, ce moment où l’on sait que le reste va être magnifique.
Oui, il faut toujours s’appliquer dans nos séances et parfois cela peut être compliqué. Quand cela bloque, on se rappelle de nos difficultés première… Je pense qu’il faut se rappeler qu’une fois connectée la prostate le reste et en revenant aux bases (détente, pas d’attente) on arrive à passer la difficulté. Tous les témoignages confirment cela… Alors ne jamais se décourager car ça vaut le coup de vivre cette expérience…