#37908
AvatarBuzzi
Participant

Bonjour à tous et bonjour @Andraneros.
Avant d’entamer un nouveau récit de ma dernière session, je réponds à tes questions Andraneros. Pour la réponse c’est un peu oui et non car ce n’est pas réellement à cause de ma session que je suis allé dormir dans l’autre lit et il est vrai que le fait d’être seul dans le lit me laissa plus d’espace à l’expression de mon corps recevant ces vagues de plaisirs. Malgré que j’ai quelques spasmes, contraction du corps du au plaisir reçu, je ne gémis pas encore et pourtant hier soir,…

J’en arrive à cette session d’hier soir qui plaça le curseur de l’intensité encore plus haut mais pas durant toute la session. En effet, le début de mes sessions se ressemblent plus ou moins avec une excitation au départ qui plus ou moins présente. Chose étonnante, moins je suis excité au départ et plus plaisante sera ma session (je ne parle évidement pas de l’envie car j’ai toujours très envie de pratiquer mes sessions prostatique).
Dormant cette fois-ci dans le lit conjugal, je me suis efforcé de bouger le moins possible et de ne pas faire du bruit et ce fut plutôt excitant et je pense que cette fois-ci cela m’a aidé. Je sentais les vagues m’envahir les unes après les autres, j’ai pu sentir quelque chose de plaisant dans les jambes et à un moment il y a eu un pic, un départ de quelque chose d’encore plus plaisant, je me suis efforcé de ne pas pousser sur le muscle PC comme j’ai eu tendance à le faire lors de ma session précédente. Résultat un plaisir qui est monté encore plus haut, j’ai commencé à crier intérieurement me demandant ce que c’était. J’ai tenté de me focaliser sur cette boule hautement énergatique qui nous donne un plaisir très intense qu’est la prostate. J’ai également essayé de sentir les micro contractions involontaires et je pense avoir senti un petit truc mais rien de sur. Je pense que je suis encore bloqué sur ce point ou tout bascule, où l’on change de manège pour les plus grandes montagnes russes mais j’avance et je sens que l’embarquement se fera bientôt.

En tout cas les sensations sont intenses rien à voir avec le plaisir pénien car c’est un plaisir plus général, plus interne, plus sentimental même. Je le définirai comme cela et cela me permet de voir si vous le qualifiez de la même manière.

Merci Andraneros pour la qualité de tes réponses qui m’aide d’avantage à chaque fois pour aller plus loin et me rapprocher de plus en plus du super O.

J’espère également que mon témoignage pourra servir aux autres car je ne pensais vraiment pas pouvoir avoir ces sensations, ces plaisirs. Je pensais qu’il y avait quelque chose qui cloché en moi, que je ne pouvais pas faire comme les autres et pourtant j’y crois maintenant car cela m’arrive également et chaque session me motive d’avantage. Il y a eu une grande période de calme, de frustration et même des retours en arrière mais tout cela c’était pour mieux avancer^^.

Bon cheminement à tous

Buzzi