#37945
bzobzo
Participant

je m’installe dans une position, bien confortablement calé dans mon fauteuil,
ne bouge plus, fais monter une contraction

je la maintiens, assez fort au début,
pour bien mettre en route le flux d’ondes prostatiques
puis joue avec, relâche un peu la pression, ré-appuie,
alterne les muscles qui opèrent, autour de l’anus, le périnée,
la contraction semble rouler par moments, changer de forme,
c’est comme si je me caressais la prostate, la tripotait avec passion,
maintenant et faisant constamment évoluer le flux
comme un jongleur faisant virevolter en l’air des quilles

je deviens un bouchon de liège emporté par le flux puissant qui monte depuis tout en bas,
cela n’arrête pas de monter et encore de monter comme le jet d’une fontaine puissante,,
un espace semble s’ouvrir derrière quelque part en moi,
comme si on avait ouvert un rideau dans ma chair,
je suis entraîné de plus en plus, les vagues me font danser doucement, rythmiquement,
mon corps me semble tellement éloigné,
comme si je flottais sur une mer d’énergie pure, à des années-lumière,
quel bombardement de rayons, comme c’est délicieux de dériver lentement là-dedans