#38015
AndranerosAndraneros
Modérateur

Tu nous disais @Ncls0 le 20 juin dernier :

Un problème au niveau de la lubrification : il est vrai que ma prostate doit être sensible puisque sans rien faire et en « do nothing » j’ai de bonnes sensations.
J’ai l’impression que je ne vais pas au-delà car justement l’Aneros n’est pas mobile et les sensations viennent seulement de l’appui de l’Aneros sur la prostate (ce qui est déja bien)
Je n’étais qu’au lubrifiant à base d’eau mais vais essayer le beurre de Karité

Tu nous dis maintenant :

La lubrification c’est important : je me suis procuré une seringue en plastique afin d’avoir entre 3 et 5mL de lubrifiant. Rien à voir, je sentais l’Aneros bouger, je sentais les « caresses » chose que je ne sentais pas avant, c’est génial.

Peux-tu décrire comment tu fais maintenant pour la lubrification ? Les lecteurs débutants seront certainement intéressés par ta méthode après ton commentaire enthousiaste sur les avantages qu’elle te procure.

Ce que tu dis sur la manière dont tu respires est une illustration importante de l’intérêt que nous avons à ne rien forcer pendant nos sessions. On ne déclenche pas le plaisir prostatique. On se prépare à le recevoir et à l’accepter quand il apparaît. Tu fais de grands progrès dans ce domaine aussi.

Je partage ta conclusion. Bon cheminement @Ncls0.