#38187
CaktilCaktil
Participant

Bonjour à tous,

@Andraneros
, tu dis:

On pourrait se dire qu’un orgasme est un orgasme et que la capacité à les renouveler ne change rien à cela. Or c’est exactement le contraire que tes messages mettent en évidence, comme l’exprime abondamment @bzo par exemple.

C’est vrai qu’avant de découvrir les orgasmes prostatiques, j’avais l’impression qu’un orgasme était un orgasme. Il pouvait varier éventuellement en intensité, mais c’était à peu près tout.

Maintenant, je suis presque toujours surpris par la forme et par l’intensité que prennent mes orgasmes prostatiques. Ils peuvent être plus ou moins étendus, être centrés sur ma prostate ou être plus diffus et se manifester dans la région de mon bassin, voire dans une partie encore plus grande de mon corps. L’intensité des orgasmes varie aussi. Ils peuvent être légers ou vraiment très intenses. Bien plus intenses que l’orgasme traditionnel auquel j’étais habitué. Et il y a aussi plusieurs types d’orgasmes. J’ai eu des orgasmes calmes, la sensation de plaisir emplissant une partie de mon corps et amenant en même temps une certaine sérénité. J’ai eu des orgasmes qui ressemblaient beaucoup à l’orgasme traditionnel, avec les pulsations typiques dans la région du périnée, mais plus lentes et sans éjaculation. J’ai eu des orgasmes frénétiques avec des contractions involontaires rapides partant dans tous les sens. Avec ou sans les fameux tremblements du corps. Et j’ai découvert les orgasmes des tétons ! Je n’avais jamais eu de plaisir avec cette partie de mon anatomie avant de débuter dans mon cheminement. Je n’ai pas encore eu de véritables orgasmes dans le corps entier, mais lors de ma dernière séance j’ai franchi un nouveau palier. En effet, j’ai clairement eu un orgasme dans la moitié de mon corps. J’ai ressenti le plaisir dans toute la moitié supérieure de mon corps. Dans la prostate et le bassin, bien sûr, mais aussi dans mon torse, dans mon cou, dans ma bouche même ! Comme tu l’as déjà dit @Andraneros, j’étais l’orgasme…

Mais ce qui m’étonne à chaque fois que ça arrive, c’est le fait de pouvoir ressentir un plaisir encore meilleur que l’orgasme précédant qui était lui-même le meilleur jamais ressenti…
Ce qui m’étonne à chaque fois que ça arrive, c’est d’avoir vécu la meilleure séance de mon cheminement, alors que la séance d’avant avait aussi été la meilleure séance de ma vie…
Ce qui m’étonne à chaque fois que ça arrive, c’est de pouvoir enchaîner des dizaines d’orgasmes à la suite…
Et ce qui m’étonne le plus, c’est que ce cheminement semble sans fin, que l’échelle du plaisir semble sans sommet. Même après dix ans de pratique, des personnes continuent à ressentir les meilleures orgasmes de leur vie à presque chaque session qu’ils font.

C’est juste incroyable ! Incroyable et presque magique…

Bon cheminement à vous tous, prenez soin de vous.