#38282
bzobzo
Participant

j’aurai mieux fait de continuer cette séance aneroless en prostatique pure de tout à l’heure
mais je croyais que ce que j’avais réussi à éprouver, était acquis
comme dans ma pratique habituelle
mais j’avais tord,
je ne suis plus parvenu après à revivre les mêmes sensations splendides, très intenses,
qui fleuraient bon déjà l’orgasme prostatique
c’est resté cette fois juste dans la fourchette de l’agréable au très agréable,
niveaux pour lesquels je ne parviens pas à m’enthousiasmer comme le ferait sans doute un débutant,
vu ce que je vis habituellement de l’autre côté avec ma pratique mixte en mode yin

alors j’ai quand même sorti le masseur,
là aussi , rien de bien bouleversant mais je m’exerce, je m’exerce,
il finira bien par en sortir quelque chose

je me rappelle , j’ai eu une période comme cela à mes débuts en massage prostatique il y a longtemps
où il fallait que je chipote pendant une heure en moyenne ma prostate
et puis soudainement, ça démarrait,
les orgasmes arrivaient en rang plus ou moins serré, encore assez aléatoires néanmoins

c’est un peu comme de mettre de l’eau à chauffer sur un feu très bas,
alors l’eau se met à bouillir très lentement,
c’est même assez interminable

bon, je vais persévérer quand même,
il me faut une pratique en pure prostatique, parfaitement efficace, avant la fin de l’année,
aussi bien avec masseur que sans,
je m’y investirais le temps qu’il faudra