#38378
bzobzo
Participant

que de moments sublimes encore au lit,
avec cette alternance de moments où je mixe ondes prostatiques, génitales et anales allègrement
et puis d’autres où je suis en pure prostatique,
cela s’est encore plus tellement diversifié, enrichi, intensifié,
la version 2.0 de ma pratique est désormais bien sur les rails

et puis j’ai eu quelques orgasmes prostatiques,
enfin, des moments qui y ressemblaient diablement

le jour où je devrais y passer, quelle belle mort cela ferait,
durant une longue et interminable jouissance,
passer de la petite mort à la grande, pour ainsi-dire, presque sans même s’en apercevoir,
« tiens, je suis en train de partir définitivement…
pas eu le temps de dire au revoir, tant pis, peux plus m’interrompre, c’est plus fort que moi,
faut que j’explose là »