#38684
AvatarRodward
Participant

BOnjour !

Aujourd’hui était le début de la fin des vacances et donc de la reprise des sessions !

Sans plus tarder cet après-midi je me suis empressé tellement j’en avais envie !

Je commence donc en me mettant sur le dos, jambes repliées et pied à plat. Très rapidement et à ma grande surprise, de très bonnes et délicieuses sensations se furent ressentir (j’en gémissais déjà en à peine 5-10 minutes !) ces sensations sont restées à chaque moment, en évoluant, jusqu’à un certain pic, donc je ne me rappelle même plus les détails tellement ce genre ce sensation est confusant et déstabilisant, mais à un moment ces sensations retombent avec un bon quart d’heure (demi heure ?) de plaisir continu et non-stop.

A ce moment je retire le masseur et le relubrifie un petit peu (étant donné qu’un de mes principaux problèmes est la lubrification je pense). Les sensations étaient malheureusement complètement retombées, mais je continue.

Pendant près d’une heure, impossible de ressentir du « vrai » plaisir, uniquement des petits frissons … Ou rien du tout, sentir le masseur travailler dans le vide … Durant cette heure j’ai essayé différents positions (Sur le côté en chien de fusil, à nouveau sur le dos, puis avec un coussin sous le bassin, jambes allongées), mais rien …

Je décide de remettre une couche de lubrifiant, et de ré-essayer jambes pliées, pieds à plat avec coussin sous le bassin. Petites sensations (déjà plus que durant la précédente heure) mais rien de bien foufou. Je décide d’enlever le coussin, et essaie une dernière tentative, car c’est assez troublant de ne rien ressentir malgré la décontraction et tout …

Et petit surprise, les sensations reviennent tout doucement et progressivement.

Elles montent, elles montent … Jusqu’à un moment … Où le plaisir autour de la prostate était fort, très fort même, ce qui a déclenché des micro-tremblement et vibrassions dans le périnée et début des cuisses (à ce moment j’avais misé sur le lâché prise mental total et relaxation, ce qui en général faisait relâcher les sensations, mais cette fois-ci j’essayais de garder un minimum de « tension » et de liberté au corps) Quand à un moment ce plaisir c’est comme transformé, ou embrasé. C’est comme si le plaisir jusque là ressemblais à une « boule froide de pur plaisir » qui procurait un certain plaisir à chaque coup du masseur, et à ce moment elle c’est transformée en une sorte de « boule de feu » de plaisir encore plus pur et encoooore plus plaisante. Je sentais que je franchissais un stade, mais à ce stade je profitait juste de ce plaisir délicieux et si intense .. Par moment malheureusement je sentais une sorte de contraction dans la jambe gauche, juste dans le pli pas loin du masseur qui le bloquait un peu, j’essayais de me détendre et relâcher mais cette contraction est revenue 2-3 fois malgré la détente (signe aussi du corps qui réagit à un nouveau stade et pic de plaisir ? La fameuse défense des nouvelles sensations) Malgré cela j’ai pris un plaisir fou. Je sentais l’énergie très très infime parcourir l’intérieur et le plus profond de mon corps, sans plaisir, qui lui était resté trèèèès intense et super plaisant sur la prostate, mais c’était tellement plaisant que je considérais même cela comme un orgasme en lui même.

Instinctivement, je dirai que j’ai vécu le tout début début d’un vrai orgasme prostatique (genre 3 à 5% du « processus » d’un orgasme complet) mais même uniquement ce 3 à 5% je pouvais le considérer comme un petit orgasme à part entière sur la prostate … Alors mon dieu j’ai vraiment hâte de ressentir les 95-97% restant ! … Si je ne meurs pas de plaisir lol !

En résumé, il n’y a qu’une position qui a vraisemblablement marché cet après midi … Sur le dos, jambes recourbées et pieds à plat, sans coussin. Il reste cependant two petits problèmes :

– 1- Les jambes maintenues comme cela on plus tendance à trembler, du fait qu’ils ne sont pas complètement allongés et relâché …. Mais les contractions ont du mal à s’exprimer et à se mouvoir complètement allongé

2- La lubrification … Malgré le beurre de karité en généreuse quantité, je sens qu’il en manque quand même … Devoir le sortir et le réinsérer fait une sorte de pause, et font retomber les sensations… A voir …

Et j’ai noté autre chose, je n’effectue aucune contraction, je laisse le corps en « auto pilote » et libre, car je n’ai jamais vraiment eu de résultat en contractant, même légèrement (ou sauf une fois peut être mais c’est tout …)

Bref ! Hâte de continuer et de prendre autant de plaisir ! ça fait du bien !