• Ce sujet contient 155 réponses, 16 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par CaktilCaktil, le il y a 2 mois.
16 sujets de 141 à 156 (sur un total de 156)
  • Auteur
    Articles
  • #37743
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bonsoir @Rodward,
    Tu nous dis :

    hier soir, j’ai retenté une session, agréable mais sans plus
    Cet après midi… j’ai ressenti un besoin fort de sentir l’aneros en moi, non pas pour jouir, mais pour simplement ressentir du plaisir .

    Tu accélères fortement le rythme de tes sessions. Cela se produit souvent quand notre cheminement entre dans une phase de franchissement de seuils importants. J’ai bien l’impression à te lire que c’est précisément ce que tu es en train de vivre. C’est formidable.

    La description de tes sensations correspond parfaitement à ce que peut être un orgasme prostatique ou anal si le centre de ton plaisir était bien localisé autour de l’anus. Pour t’aider à mettre des mots sur des sensations nouvelles, je dirais que si tes contraction et tes montées ou pics de plaisirs se renouvelaient automatiquement, sans action ni intention particulière de ta part tu peux définitivement les classer comme des orgasmes. Si tu devais relancer la montée du plaisir par quelques contractions volontaires tu peux les classer comme de grosses vagues de plaisir qui ne demandent qu’à devenir très vite des orgasmes.

    Profite bien du niveau élevé de ton excitation et de ton désir. Tu es en train de te préparer à devenir un homme nouveau. Bon cheminement @Rodward.

    #37751
    filoufilou
    Participant

    Bonjour Rodward
    « j’ai ressenti un besoin fort de sentir l’aneros en moi, non pas pour jouir, mais pour simplement ressentir du plaisir ».
    Cela me fait la même chose maintenant. Si je pouvais le porter toute la journée je ne m’en priverais pas tellement c’est bon.

    #37854
    AvatarRodward
    Participant

    Bonjour à tous

    Aujourd’hui j’ai profité d’une matinée « libre » pour pratiquer une session … Qui a duré presque 2h30

    Rien de très nouveau ou spécial, mais en soi cette session était assez particulière

    Il est rare que je puisse en faire le matin, peu après m’être levé (Car le corps est encore totalement décontracté naturellement) en soit cela m’a permis d’être plus facilement à l’écoute de mon corps, qui a presque voulu passer le moment de décontraction (et demandait très rapidement en quelque sorte à ce que je le « laisse faire » en insistant assez) ce qui m’a permis d’atteindre le stade de plaisir habituel assez rapidement.

    Pas d’évolution malheureusement, mais après un peu de temps j’ai ressayé de prendre l’eupho quelques minutes, et ai constaté à ce moment qu’il était petit à l’intérieur, et avait du mal à « striker » la prostate, mais quand il le faisait c’était un pur délice. Impossible malheureusement de reprendre le « stade » ou j’étais avec l’helix juste avant donc j’ai rechangé en cours.

    Il n’a pas mis bien longtemps avant de se remettre au travail avec assez de force, mais je suis toujours dans une impasse au stade où j’en suis, j’ai réussi à ressentir les très fortes contractions involontaires amplifiant le plaisir, en laissant mon corps faire, mais après quelques seconds celui-ci se crispait comme à chaque fois, tremblait même au niveau des mains et des pieds, mais avait du mal à évoluer. J’ai donc essayé de me relâcher comme à chaque fois légèrement, mais cela a fait retomber les contractions et les sensations.

    Je n’ai pas ré obtenu ces fortes contractions mais le plaisir en était tout de même très agréable, et je suis bloqué à ce stade encore et toujours où si je laisse mon corps faire, il se positionne et procure du plaisir tout seul, mais arrivé à un stade de plaisir important se crispe de plus en plus (je ne sais pas si je dois le laisser faire tout de même ou non, mais jusque là c’est comme ça que j’arrive à avoir du plaisir et à atteindre ces stades …) ou si je dois continuer à me relâcher, mais à chaque fois cela fait retomber les sensations … Qui ne reviennent que lorsque je laisse le corps prendre le contrôle encore.

    En soit je ne fais jamais de « contractions volontaires », j’ai essayé un peu, c’était agréable à un moment mais cela avait du mal à prendre d l’ampleur, et je sentais que les réflexes du corps cherchaient à reprendre le dessus.

    J’essaie de chercher l’équilibre parfait entre relaxation et libre expression du corps, mais c’est très compliqué. A la fin j’ai essayé, plutôt que d’être complètement allongé, de replier les jambes. Cela a été bien, mais une fois de plus en laissant le corps faire le plaisir devient de plus en plus intense, autant que le corps fait des choses bizarres… J’ai tout de fois réussi à sentir une onde de plaisir dans la jambe gauche, qui était totalement tétanisée et contractée via les contractions et plaisir … Et cette « montée » c’est bien entendu arrêtée lorsque j’ai relâché un tout petit peu.

    C’est rare les grosses séances comme cela, mais j’ai beaucoup plus de « patience » et d’envie de continuer lorsque je ressens du plaisir et de très bonnes sensations comme cela !

    #37858
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bonjour @Rodward,
    Quand tu écris :

    cela m’a permis d’être plus facilement à l’écoute de mon corps, qui a presque voulu passer le moment de décontraction (et demandait très rapidement en quelque sorte à ce que je le « laisse faire » en insistant assez) ce qui m’a permis d’atteindre le stade de plaisir habituel assez rapidement.

    Nous comprenons que ta pratique devient de plus en plus naturelle, particulièrement quand tu emploies les mots « atteindre le stade de plaisir habituel assez rapidement ». C’est un très bon point. Tu te trouves à mon avis dans une phase intermédiaire. Elle te permet de faire régulièrement l’expérience d’un plaisir intense. Mais elle te laisse sur ta faim parce que tu sens de plus en plus nettement que tu es sur le point de vivre beaucoup mieux, d’être enfin renversé par une une vague clairement orgasmique.

    Je n’ai malheureusement rien à ajouter à ce que je te disais il y a 8 jours. Tu peux essayer
    • de faire des sessions plus fréquentes, éventuellement plus courtes pour « imbiber » ton système nerveux de ce nouveau plaisir, pour lui apprendre à l’accepter jour après jour,
    • d’insister sur la relaxation même si le premier effet de ce travail est de réduire l’intensité de ton plaisir,
    • de t’entraîner à visualiser ton plaisir comme une boule d’énergie et à le faire remonter le long de la colonne vertébrale jusqu’à la tête et à le laisser redescendre par devant.
    As-tu pu jeter un coup d’œil aux liens qui étaient dans ce message ?

    Ta situation est frustrante mais elle est la preuve de tes progrès et annonce ceux qui viendront quand tu auras brisé ton plafond de verre.
    Patience, pratique et confiance. Bon cheminement @Rodward.

    #37911
    AvatarRodward
    Participant

    Bonsoir !

    Aujourd’hui peut être un petit déclic …

    En effet je m’étais préparé et avais commencé une session « comme d’habitude », relaxations, premières petites montées de plaisir, stagnation etc …

    Au bout de 30-40min, alors que j’avais une première « retombée » des contractions / sensations et que je me laissais aller au rythme de mon corps, j’ai été surpris après un certain temps de constater que mon corps avait changé de plan … (ou que je n’avais pas constaté avant), et que les contractions étaient très centrées dans les muscles sur le bas de l’anus.

    (Ce qui m’a choqué, c’est que j’ai pris conscience, c’est qu’en fait les contractions que je faisais ou autre, j’étais persuadé et inconsciemment convaincu qu’il s’agissait des muscles comme je l’appelle « ‘en haut du bassin », les muscles comme si on se retenait d’uriner. Et que là, c’était les muscles en bas de l’anus, qui se mettaient en marche involontairement !)

    Je me laisse aller donc, je sens très rapidement une forte envie d’uriner, possiblement possible en été où il faut beaucoup boire et tout, mais une petite question dans ma tête me demandait si c’était bien cela … Je ressens des sensations différentes, plus subtiles et diffuses…

    Je me lève après peu pour aller aux toilettes, et me recouche en essayant de me focaliser sur ces muscles spécifiques.

    Les sensations sont très différentes en effet, assez indescriptibles, mais après un moment je ressens encore certains membres de mon corps se « crisper » et tendre progressivement et involontairement, cependant … En temps normal lorsque je me relâchais un petit peu, cela relâchait aussi les muscles et sensations … Et à ma grande surprise, j’étais totalement relâché, et pourtant ces tensions physiques étaient toujours présentes !

    A un moment j’étais tellement relâché qu’il était difficile d’être conscient des sensations, mais à un moment j’ai senti mon bassin faire des mouvements légers, mais significatifs. En effet, il faisais des mouvement / rotations de petits cercles qui devait faire bouger l’aneros et donner un peu de plaisir. Cela m’a fait tilter à la référence du corps qui se fait l’amour tout seul, j’avais l’impression que c’était ça, mais en un peu timide ou plus faible que ce que j’avais imaginé.

    Un peu plus tard, très progressivement et assez lentement, j’ai ressenti des contractions assez fortes, et progressives avec du plaisir durant de longues minutes … Avant qu’elles ne retombent que je conclue ma session sur ces nouvelles sensations délicieuses.

    Maintenant que je vous écris cela, je me rend compte que je contractais peut être les mauvais muscles, et au lieu de contracter les muscles comme si l’on devait se retenir d’uriner, il fallait contracter ceux du bas de l’anus comme si l’on se retenait d’aller à la selle ou de lâcher un gaz … J’expérimenterai cela avec plaisir la prochaine fois !

    #37914
    CaktilCaktil
    Participant

    Bonjour @Rodward,

    Maintenant que je vous écris cela, je me rend compte que je contractais peut être les mauvais muscles, et au lieu de contracter les muscles comme si l’on devait se retenir d’uriner, il fallait contracter ceux du bas de l’anus comme si l’on se retenait d’aller à la selle ou de lâcher un gaz … J’expérimenterai cela avec plaisir la prochaine fois !

    Je ne pense pas qu’il y ait des mauvais muscles à contracter.
    A mon avis, tous les muscles de La région (sphincter anal, rectal et muscles PC) participent au développement du plaisir.
    Les combinaisons de contractions sont également très efficaces. Pour ma part, ces temps j’arrive à de très agréables orgasmes en contractant très légèrement mes muscles PC plusieurs fois pendant quelques minutes ou en les gardant légèrement contractés pendant un certain temps. Les combinaisons de contractions anales et rectales donnent aussi de super orgasmes.

    Bon cheminement @Rodward

    #37915
    bzobzo
    Participant

    Je ne pense pas qu’il y ait des mauvais muscles à contracter.
    A mon avis, tous les muscles de La région (sphincter anal, rectal et muscles PC) participent au développement du plaisir.

    voilà, très exactement, il n’y a pas de mauvais muscle à contracter,
    tant que tu auras ce genre d’idée, @rodward, tu te limiteras drastiquement

    et aussi tant que tu seras obsédé par les contractions involontaires,
    fuck the contractions involontaires,
    on peut très bien aller aussi loin qu’il y a moyen sans jamais avoir eu une seule contraction involontaire

    #37916
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bonjour @Rodward,

    Aujourd’hui peut être un petit déclic …

    Je reprends à ma manière la phrase prononcée par Neil Armstrong quand il a posé le pied sur la Lune en 1969  « C’est un petit déclic pour ta session mais un bond de géant pour ton cheminement ». L’événement que tu nous décris met en évidence une amélioration importante de la perception des groupes musculaires en action autour de ton masseur. Plus qu’un simple déclic, c’est une porte vers une amélioration spectaculaire de tes sensations que tu viens d’ouvrir.

    En différenciant les différents faisceaux musculaires de ton périnée tu va devenir capable de les contrôler avec plus de précision, de les contracter ou de les relâcher indépendamment les uns des autres et donc
    • d’activer les mouvements de ton masseur avec de plus en plus de précision pour le mettre là où il te fait fondre,
    • de lui donner plus de liberté de mouvement en parvenant à détendre encore mieux toute la zone périnée – rectum.
    • d’amplifier le plaisir que tu ressens en combinant contractions et détente faisceau musculaire par faisceau musculaire.

    Mieux tu y parviendras, plus vite ta prostate réagira et plus vite le cycle des contractions « involontaires » prendra les commandes de ta session.

    L’amélioration de ton contrôle musculaire te permettra de libérer le reste de ton corps, comme tu en as fait l’expérience, sans perturber les mouvements de ton masseur. Tu pourras ainsi démultiplier les effets de tes orgasmes en ouvrant tout ton corps à la circulation de ton énergie sexuelle.

    je me rends compte que je contractais peut être les mauvais muscles, et au lieu de contracter les muscles comme si l’on devait se retenir d’uriner, il fallait contracter ceux du bas de l’anus comme si l’on se retenait d’aller à la selle ou de lâcher un gaz …

    Si tu prends un peu de temps, pendant tes sessions et en dehors, pour pratiquer de façon systématique des exercices de contractions différenciées des faisceaux musculaires dont tu viens de prendre clairement conscience, tu as la possibilité d’accélérer considérablement ton développement orgasmique.

    En isolant la contraction du muscle PC (envie d’uriner), de l’anus (rétention des gaz et autres), du rectum (pour pousser) et du bas des abdominaux tu peux moduler les pressions internes sur ta prostate et la masser sans masseur présent, même si c’est plus facile avec masseur.

    Bon cheminement @Rodward.

    #37940
    AvatarRodward
    Participant

    Bonjour !

    Aujourd’hui j’ai envie de dire un nouveau cap a été franchi, mais cela reviendrait à schématiser l’évolution, et j’avoue ne pas être trop dans cette optique

    Bref ! Nouvelles session après deux jours off (sans vraiment l’envie – le corps avait peut être besoin de se reposer et je respecte totalement cela), ce matin j’étais « libre » sans contrainte et seul, et de beau matin l’envie me prend. Je savais que j’allais avoir cette matinée off donc j’avais pris le soin de m’abstenir sexuellement la veille, pour entretenir ce désir et l’énergie sexuelle.

    Je n’ai pas été déçu ! Comme je l’avais cité précédemment, j’essaie donc de me mettre uniquement en position sur le côté plutôt que sur le dos.

    Rapidement, et durant la relaxation, je sens une très légère contraction de l’anus, et je sens à ce moment que le masseur touche « la cible » et touche le vrai P-spot, le point le plus sensible. C’était vraiment marquant, et je sentais réellement comme c’était puissant, mais comme à mon habitude, je me relâche et cherche à me détendre.

    Après un certain temps, je recherche à retrouver ce rythme qui touchait ce point hyper sensible, et je l’ai tout de suite su lorsque qu’une étincelle flamboyante a échappé un gémissement de plaisir et de surprise au même moment. Tout était différent, j’ai très vite senti la sensation d’être recouvert énergétiquement (la fameuse « ombre » qui recouvre le corps, c’est une sensation très étrange), et je sentais qu’il se passait quelque chose derrière, et dans mon corps.

    Je ne sais même plus si je contractais encore ce sphincter ou non à ce stade tellement que la contraction était légère, et je me laissais juste faire. Peu après j’ai senti cette énergie se transformer en plaisir autour de la prostate (c’est réellement confusant tellement j’étais détendu que c’est comme si c’était un rêve et irréel …) et au fur et à mesure que le plaisir se décuplait j’essayais de me détendre et de lâcher prise mentalement encore plus. Je pense que j’ai réussi à atteindre le stade pré-orgasmique, tellement le plaisir était fort, puissant et évoluait constamment dans la tête et la prostate même si le plaisir n’était pas vraiment localisé, je sentais le corps faire des choses bizarres et que je perdais le contrôle, que je m’abandonnais, que cette énergie dans mon corps se transformait … C’était intense.

    Je me ressaisis une fois que les sensations étaient retombées et je retourne sur le dos, un peu épuisé. J’essaie de faire revenir les contractions, sans attente, en sachant que je me sentais légèrement faible après cela, et que ça ne se reproduit pas toujours à la suite. Les sensations avaient du mal à évoluer sur le dos, donc je me suis remis sur le côté, et suis reparti dans une vague légère de plaisir, beaucoup moins intense que la première, mais tout de fois agréable !

    J’ai du mal à repenser au plaisir ressenti maintenant que j’écris et que je suis « revenu » à la normale, c’est comme si ces sensations avaient juste été dans ma tête et n’avait jamais existé .. Mais je sais que j’ai passé un très bon moment !

    Bonne journée à tous

    #37941
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Tu écris @Rodward :

    Aujourd’hui j’ai envie de dire un nouveau cap a été franchi, mais cela reviendrait à schématiser l’évolution, et j’avoue ne pas être trop dans cette optique

    Tu as raison de ne pas mesurer ta progression à l’aune d’une échelle de valeurs qui ne correspondrait pas à ton cheminement. Chaque évolution de ton expérience mérite cependant d’être notée car elle illustre le développement de tes capacités orgasmiques, elle t’apporte de nouvelles références pour tes prochaines sessions, elle te récompense de ton application et t’encourage à poursuivre ton exploration. Tous ces éléments sont importants quand on est dans un processus d’apprentissage lent.

    Je suis heureux que tu commences à vivre ces vagues de plaisir de façon aussi charnelle, à la fois aussi ponctuelle comme source du plaisir et aussi étendue sous l’effet de la circulation de l’énergie qui commence à t’envahir.

    Je ne sais même plus si je contractais encore ce sphincter ou non à ce stade tellement que la contraction était légère, et je me laissais juste faire.

    C’est la situation idéale pour que se développent les contractions involontaires, la fameuse boucle qui se répète entre les contractions anales et les contractions rectales pour faire glisser sans fin ton masseur et stimuler ta prostate jusqu’à ce qu’elle irradie toute l’énergie orgasmique que ce massage fait naître.

    Je pense que j’ai réussi à atteindre le stade pré-orgasmique, tellement le plaisir était fort, puissant et évoluait constamment dans la tête et la prostate même si le plaisir n’était pas vraiment localisé, je sentais le corps faire des choses bizarres et que je perdais le contrôle, que je m’abandonnais, que cette énergie dans mon corps se transformait … C’était intense.

    Si on considère que l’orgasme prostatique ne se localise pas dans le pénis, si on considère que l’orgasme prostatique fait naître une jouissance bien différente de celle qui accompagne l’éjaculation, je pense que l’expérience que tu viens de vivre ressemble à ton premier orgasme prostatique. C’est formidable @rodward. Tu comprends ce que j’ai voulu dire dans mon 2ème paragraphe.

    c’est comme si ces sensations avaient juste été dans ma tête et n’avait jamais existé .. je sais que j’ai passé un très bon moment !

    J’en suis tout à fait persuadé. Relis ce que dit la carte au trésor :

    50. Sentiment de refus que ces sensations sont réelles

    Bon cheminement @Rodward.

    #38526
    AvatarRodward
    Participant

    Bonjour !

    Je n’ai pas pu pratiquer de session depuis un certain temps en raison de la famille qui vient passer les vacances. Cependant, en prenant pas mal de précaution je me suis permis d’en faire une hier soir lorsque tout le monde était couché.

    En soit la session fut agréable, c’est plaisant de sentir les délices et subtiles sensations à nouveau ! Au début je me positionne en chien de fusil, mais rapidement beaucoup trop chaud, donc j’ouvre les fenêtres et me met sur le dos. Pour je ne sais quelle raison, les sensations ont plus de mal à évoluer dans cette position sur le dos (jambes écartées ou non …) de ce fait elle est moins plaisante …

    Une « montée » de plaisir après (30min environ), je ferme les fenêtres à cause des petits bruits occasionnels, et à ce moment, je ne sais pourquoi j’ai l’idée de vérifier la lubrification … Je retire le masseur et je constate qu’il est toujours « humide », mais pas forcément totalement glissant … Je me lève donc discrètement pour aller en remettre un peu et le réinsérer sans problème et me remet en position sur le côté.

    Wow la différence était assez flagrante, je sentais le masseur bouger beaucoup plus subtilement et ressentais le moindre mouvement en moi. Après un bout de temps j’ai même ressenti une chaleur de plaisir assez importante, se transformer en boule de feu et lentement de propager dans le corps, ce qui est plaisant, mais hélas peut être l’heure tardive ou autre a fait que ça c’est arrêté là. Lorsque j’ai retiré le masseur (après donc 1h15 de session totale – 45min depuis la relubrification) et il était dans le même état que tout à l’heure.

    Alors je me suis posé la question, est-ce que je manque de lubrification ?

    J’utilise du beurre de karité bio Naturado en provence, mais hélas je suis limité et j’utilise l’excuse du « j’en ai besoin pour hydrater mon corps » afin d’en avoir.

    En général j’en induit plutôt pas mal le masseur, et le surplus qu’il reste sur les doigts je l’insère directement. J’ai lu que certains utilisaient une sorte de suppositoire, mais hélas je doute pouvoir le faire… Il y a-t-il d’autres solutions que de devoir relubrifier toutes les 20min pour une lubrification maximale ? J’ai eu l’impression que c’était cela qu’il me manquait hier pour pouvoir évoluer, mais ce n’était peut être qu’un doute, je ne sais pas …

    #38529
    CaktilCaktil
    Participant

    Bonjour @Rodward,

    J’utilise du beurre de karité bio Naturado en provence, mais hélas je suis limité et j’utilise l’excuse du « j’en ai besoin pour hydrater mon corps » afin d’en avoir.

    La première fois que j’ai acheté du beurre de karité en pharmacie, le vendeuse m’a demandé pour quel usage j’en avais besoin. Après avoir commencé par répondre « heu… », j’étais prêt à le lui dire quand une de ses collègues a répondu à ma place en suggérant que c’était pour des massages… Je ne l’ai pas contredite, surtout que ce n’est pas faux… 🙂.

    Sinon, la première fois que j’en ai acheté, c’était en ligne sur un site de produits cosmétiques. C’est aussi sur ce site que j’avais acheté en même temps un moule pour suppositoires.

    #38684
    AvatarRodward
    Participant

    BOnjour !

    Aujourd’hui était le début de la fin des vacances et donc de la reprise des sessions !

    Sans plus tarder cet après-midi je me suis empressé tellement j’en avais envie !

    Je commence donc en me mettant sur le dos, jambes repliées et pied à plat. Très rapidement et à ma grande surprise, de très bonnes et délicieuses sensations se furent ressentir (j’en gémissais déjà en à peine 5-10 minutes !) ces sensations sont restées à chaque moment, en évoluant, jusqu’à un certain pic, donc je ne me rappelle même plus les détails tellement ce genre ce sensation est confusant et déstabilisant, mais à un moment ces sensations retombent avec un bon quart d’heure (demi heure ?) de plaisir continu et non-stop.

    A ce moment je retire le masseur et le relubrifie un petit peu (étant donné qu’un de mes principaux problèmes est la lubrification je pense). Les sensations étaient malheureusement complètement retombées, mais je continue.

    Pendant près d’une heure, impossible de ressentir du « vrai » plaisir, uniquement des petits frissons … Ou rien du tout, sentir le masseur travailler dans le vide … Durant cette heure j’ai essayé différents positions (Sur le côté en chien de fusil, à nouveau sur le dos, puis avec un coussin sous le bassin, jambes allongées), mais rien …

    Je décide de remettre une couche de lubrifiant, et de ré-essayer jambes pliées, pieds à plat avec coussin sous le bassin. Petites sensations (déjà plus que durant la précédente heure) mais rien de bien foufou. Je décide d’enlever le coussin, et essaie une dernière tentative, car c’est assez troublant de ne rien ressentir malgré la décontraction et tout …

    Et petit surprise, les sensations reviennent tout doucement et progressivement.

    Elles montent, elles montent … Jusqu’à un moment … Où le plaisir autour de la prostate était fort, très fort même, ce qui a déclenché des micro-tremblement et vibrassions dans le périnée et début des cuisses (à ce moment j’avais misé sur le lâché prise mental total et relaxation, ce qui en général faisait relâcher les sensations, mais cette fois-ci j’essayais de garder un minimum de « tension » et de liberté au corps) Quand à un moment ce plaisir c’est comme transformé, ou embrasé. C’est comme si le plaisir jusque là ressemblais à une « boule froide de pur plaisir » qui procurait un certain plaisir à chaque coup du masseur, et à ce moment elle c’est transformée en une sorte de « boule de feu » de plaisir encore plus pur et encoooore plus plaisante. Je sentais que je franchissais un stade, mais à ce stade je profitait juste de ce plaisir délicieux et si intense .. Par moment malheureusement je sentais une sorte de contraction dans la jambe gauche, juste dans le pli pas loin du masseur qui le bloquait un peu, j’essayais de me détendre et relâcher mais cette contraction est revenue 2-3 fois malgré la détente (signe aussi du corps qui réagit à un nouveau stade et pic de plaisir ? La fameuse défense des nouvelles sensations) Malgré cela j’ai pris un plaisir fou. Je sentais l’énergie très très infime parcourir l’intérieur et le plus profond de mon corps, sans plaisir, qui lui était resté trèèèès intense et super plaisant sur la prostate, mais c’était tellement plaisant que je considérais même cela comme un orgasme en lui même.

    Instinctivement, je dirai que j’ai vécu le tout début début d’un vrai orgasme prostatique (genre 3 à 5% du « processus » d’un orgasme complet) mais même uniquement ce 3 à 5% je pouvais le considérer comme un petit orgasme à part entière sur la prostate … Alors mon dieu j’ai vraiment hâte de ressentir les 95-97% restant ! … Si je ne meurs pas de plaisir lol !

    En résumé, il n’y a qu’une position qui a vraisemblablement marché cet après midi … Sur le dos, jambes recourbées et pieds à plat, sans coussin. Il reste cependant two petits problèmes :

    – 1- Les jambes maintenues comme cela on plus tendance à trembler, du fait qu’ils ne sont pas complètement allongés et relâché …. Mais les contractions ont du mal à s’exprimer et à se mouvoir complètement allongé

    2- La lubrification … Malgré le beurre de karité en généreuse quantité, je sens qu’il en manque quand même … Devoir le sortir et le réinsérer fait une sorte de pause, et font retomber les sensations… A voir …

    Et j’ai noté autre chose, je n’effectue aucune contraction, je laisse le corps en « auto pilote » et libre, car je n’ai jamais vraiment eu de résultat en contractant, même légèrement (ou sauf une fois peut être mais c’est tout …)

    Bref ! Hâte de continuer et de prendre autant de plaisir ! ça fait du bien !

    #38685
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bonjour @rodward !
    Tu viens de franchir une étape décisive. En réalité tu viens de franchir au moins deux étapes.
    • La première à mentionner est bien sûr l’expérience orgasmique intense que tu as vécue en deux temps. Elle est d’autant plus importante que tu as su relancer la montée de ta jouissance après extinction de la première vague tout en résolvant une série de difficultés qui précédemment auraient été suffisantes pour te bloquer et mettre fin prématurément à ta session.
    • La seconde à mentionner est le recul que tu as su prendre par rapport à ton excitation et à ton désir d’orgasme. Tu écris

    cet après-midi je me suis empressé tellement j’en avais envie !

    Malgré ton envie tu as su ne pas chercher à « forcer ton orgasme ». Tu as su garder le contrôle de ta session, rester détendu, adapter tes actions pour mettre en place les conditions dans lesquelles tu as « reçu ton orgasme » quand tu as été prêt à le vivre.
    Ton message illumine mon retour de vacances. Tu mérites les félicitations du jury pour ta patience, ta persévérance et ton application. Je suis heureux que tu illustres ainsi comment notre organisme continue à apprendre comment vivre un orgasme prostatique même en dehors de nos sessions.

    Je te souhaite de poursuivre le développement de tes nouvelles capacités orgasmiques dans tes prochaines sessions. Attention ! ce grand succès ne doit pas t’empêcher d’engager tes sessions sans attentes, en appliquant la méthode qui te réussit et qui peut encore évoluer au fil de tes prochains progrès.

    Bon cheminement @rodward.

    #38694
    AvatarRodward
    Participant

    Bon retour à toi @Andraneros !

    Aujourd’hui j’en ai profité pour refaire une session (cette semaine est libre j’en profite !)

    Je me rend vraiment compte que le problème n’est plus trop trop la position ou le cheminement, mais la lubrification !

    En soit la séance a été correcte, mais durant la session ça m’est paru presque évident … C’est assez pénible et dérangeant de devoir relubrifier toutes les 20-25min (ce qui correspond à une montée de plaisir quasiment, et il faut repartir de 0 à chaque fois)

    A la fin j’ai été curieux et ai essayé d’ajouter ce lubrifiant au lieu du typique beurre de karité sur le masseur … Et j’ai vu un belle différence ! Bien plus plaisant et « fluide », donc meilleures sensations et plus de ressenti.

    J’ai lu un peu les forums, mais je ne peux hélas posséder des suppositoires à congeler, je me demande donc quel lubrifiant serait le plus adapté, le plus efficace et surtout, qui dure assez longtemps …

    #38698
    CaktilCaktil
    Participant

    Bonjour @Rodward,
    Avant d’utiliser du beurre de karité j’utilisais du lubrifiant à base de silicone qui durait très longtemps. Mais attention, tu ne peut pas utiliser ce type de lubrifiant avec des masseurs recouvert de silicone (les sync). J’ai changé car je voulais quelque chose de plus naturel et bio et aussi parce que j’avais des problèmes d’irritation que je n’ai pas avec le beurre de karité.

16 sujets de 141 à 156 (sur un total de 156)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.