#38713
bzobzo
Participant

ça y est, c’est bon, en prostatique pur, j’y arrive aussi désormais,
hier soir je me suis beaucoup entraîné avec rien que cela en tête
et à un moment donné, le déclic s’est fait
et c’était sur les rails

mon erreur, c’était que je ne réagissais pas comme il faut
à la sensation de vide créée par l’arrêt de la génération des ondes génitales,
c’est une sensation redoutable, déstabilisante,
tellement elles sont douces, voluptueuses, enveloppantes, soyeuses,
perçues dans tout le corps,
leur arrêt soudain, j’essayais de le compenser en exagérant les contractions,
je m’y employais vraiment pas de la bonne manière

non, la bonne manière, c’était d’adapter l’écoute,
chez moi en mode yin, les ondes prostatiques,
c’est une colonne de vibrations qui montent de haut en bas
qui est perçue comme l’outil de pénétration,
il fallait se concentrer sur cela, rien que sur cette érection d’ondes
qui devient omniprésente dans ma chair, qui s’accroît, qui gonfle, qui durcit de plus en plus,
qui va et qui vient, qui frotte, qu’on peut faire changer un peu de direction
mais toujours qui monte, qui monte de plus en plus,
pénètre de plus en plus profondément en moi

ça ce sont les ondes prostatiques en mode yin,
je l’ai accepté, je me laisse aller entièrement à elles,
me suis mis totalement à leur écoute dès que j’écarte les cuisses
et qu’il n’y a plus d’ondes génitales