#38791
bzobzo
Participant

les trucs que je suis capable de faire désormais, mes amis
et en quelques secondes en plus,
le corps se met à chanter, chanter, chanter, d’une manière tellement incroyable
somptueux moments d’épanouissement,
quel choeur en moi

des injections massives et ciblées de prostatique pure,
devenues diaboliquement efficaces
c’est à chaque fois comme une accélération dans un ascenseur hydraulique démarrant vers le haut,
mon bassin qui se soulève, qui s’arrache, à toute vitesse,
je me sens comme un jardin fleuri, soulevé par une main géante,
dans un envol de papillons colorés d’une infinité de nuances de volupté,
je laisse derrière moi mes râles et mes gémissements,
je n’en finis plus de me pâmer,
d’être envahi par un bien-être, absolu, total

le bonheur charnel comme un baiser des cieux déposé dans ma chair,
une langue divine qui me fouille l’âme lentement,
la tourne et la retourne, la pénètre à sa guise,
des lèvres qui m’envahissent, se pressent contre moi, en moi, partout dans ma chair,
il n’y a plus rien d’autre qui existe que ce lent glissement de canoë au paradis