#38806
AndranerosAndraneros
Modérateur

Bonjour @KIM.
Tu te et nous demandes :

À la lumière de ce que je viens de décrire, pensez-vous que je suis une cause perdue ?

Sans hésiter je réponds NON. Ton expérience fait simplement de toi un débutant laborieux. Dans mon esprit cela signifie que :
1. Tu vivras toi aussi les expériences orgasmiques dont tu lis les témoignages.
2. Ton cheminement te demandera peut-être plus de temps, plus de pratique et plus d’expérimentations qu’à nos amis qui sont immédiatement très sensibles aux stimulations de leur(s) masseur(s).
3. Tu devras être prêt à tout moment à accepter le DÉCLIC qui te fera basculer dans le plaisir prostatique.
4. Tu devras faire preuve de confiance, de constance et d’application.
5. Tu devras accepter de faire des micro-progrès là où d’autres font des bonds de géant.
6. Tu ne devras pas te comparer à nos amis les plus favorisés dans leur cheminement mais vivre le tien à ton rythme et à ta manière.

Nous sommes plusieurs sur le forum à avoir connu des débuts qui ressemblent au tien. Cela ne nous a pas empêché d’être nous aussi comblés par la jouissance profonde apportée par des sessions multi-orgasmiques. Mon cheminement a commencé dans une situation encore plus défavorable que la tienne. N’hésite pas à échanger sur ce point. Nous sommes tous là pour t’accompagner dans ta volonté de développement orgasmique.

Les deux principales difficultés que doivent vaincre les débutants laborieux sont :
• ne pas chercher à appliquer une méthode miracle à la perfection au détriment du naturel et de la spontanéité,
• ne pas tout analyser avant, PENDANT et après les sessions au détriment de la sensualité et de l’émotion.

Tu sembles avoir deux difficultés particulières qui te freinent, la perception d’une baisse de ta libido et (en conséquence ?) un manque d’excitation pendant tes sessions. Comme tu attends, très naturellement et sans doute inconsciemment, de vivre cette nouvelle forme de plaisir à l’occasion de tes sessions, tu en ressors avec un peu de frustration si ton attente n’est pas récompensée. Selon ce que tu nous dis :

je pratique depuis peu le yoga et le QiGong.

Depuis plusieurs années je suis attiré par la sexualité sacré (Taoisme et Tantrisme), et ma perte partielle de libido a renforcé cet intérêt pour une sexualité recentrée sur l’amour et l’énergie conservée.

– J’ai le sentiment de bien me détendre (j’ai l’expérience de fortes relaxations grâce à la pratique de la sophrologie). Je focalise sur la détente et le bien-être, sans réclamer mentalement du plaisir à tout prix.

Je pense que tu as un état d’esprit et des expériences qui devraient faciliter ta progression vers l’orgasme prostatique si tu parviens à capitaliser sur ces éléments. Je liste ci-dessous une série de questions, pour que tu te les poses sans obligation d’y répondre formellement sur le forum si cela te gêne :
• Que t’apporte ton expérience en sophrologie pendant tes sessions ?
• Que retiens-tu de tes lectures sur le taoïsme, sur le sexe « tantrique » ? Comment ton expérience sexuelle bénéficie-t-elle de ces apports ?
• Comment abordes-tu ta pratique du yoga et du QiGong ? Quels en sont les bénéfices ? As-tu ressenti dès les premières leçons tous les bénéfices promis par ces disciplines ?
• Abordes-tu tes sessions de massage prostatique dans le même esprit de sessions d’entraînement, d’apprentissage qui porteront leurs fruits plus tard, quand tu seras prêt à les cueillir ?

À une occasion seulement, trois ou quatre séances en arrière, j’ai ressenti un début de chatouillement dans les cuisses avec un geste involontaire. C’était agréable mais ça ne s’est pas reproduit. Je n’ai rien fait pour le reproduire, j’ai juste laissé être.

Je comprends que cette réaction est récente donc que c’est un progrès (ce que j’appelle un micro-progrès). C’est un point positif. Si cette expérience se reproduit, ce sera une victoire.

parfois ma copine me fait une fellation en introduisant deux doigts. Cela se termine par une érection très dure et un bel orgasme abondant. Donc, la stimulation anale est existante chez moi…

As-tu déjà parlé de ta recherche de développement orgasmique avec elle ? Tu es clairement sensible à sa stimulation. C’est une expérience à renouveler et à développer qui pourrait se révéler le déclic dont tu as besoin.

est-ce que parmi vous il y a quelqu’un qui a vécu les mêmes déboires et qui a pu décoller grâce à un Aneros différent ou plus volumineux?

C’est une voie d’expérience. Mais ce n’est pas la seule. Tu as dû déjà lire sur notre forum que certains de nos amis ont amélioré leur expérience prostatique avec des masseurs plus fins (Eupho à la place de l’Helix, voire Peridise… ).

Bon cheminement @KIM.