#39167
AvatarBuzzi
Participant

Bonjour à tous, je reviens ici encore pour partager mes nouvelles aventures.
Tu as raison Andraneros, ma prostate se réveil de plus en plus et devient de plus en plus sensible et ça je peux le constater chaque jour où j’ai quelques minutes pour faire des petites contractions du périnée et faire quelques respiration abdominales. Je sens les vagues de plaisir monter, de plus en plus intensément jusqu’au point de sentir cette boule entre mon rectum et mon sexe.
Il y a de l’évolution c’est certain, pas encore atteint ou dépassé le point où le plaisir devient très intense mais mon cheminement suit son évolution.

Aujourd’hui je souhaite vous conter ma session d’hier soir. Après avoir mis notre fils au dodo, j’ai eu le droit, une nouvelle fois, à un excellent cadeau de ma femme. Durant la journée, j’avais enfilé un de ses maillots de bains une pièce (avec son approbation bien sur) et elle s’est amusé à me titiller un peu durant la journée sachant que je portais son maillot. J’ai du l’enlever le soir car nous avions du monde à la maison. Après que tout le monde soit parti et que nous avons mis au lit notre enfant, j’ai pu enfiler ma combinaison de plonger. Je voulais faire une session en a-less. Malheureusement ma femme ne fut pas d’humeur très câline le soir mais elle m’a encouragé à faire ma session et à enfiler une de mes tenues préférées. Je me suis donc posé à côté d’elle sur le canapé, elle regardant la télé et moi profitant de cet instant.
Les vagues de plaisirs ont commencées à pointer le bout de leur nez mais rien d’extraordinaire (je pense que la télé n’aidant pas et que ma femme voulant réagir au programme télé ne m’aida pas). Au bout d’un moment, je me décida d’aller dans la chambre mais avant d’y aller ma femme m’a offert un baiser langoureux qui a eu pour effet faire monter en moi des vagues de plaisir (je reviendrai sur ce point).
Allonger dans le lit avec ma combinaison qui me serre l’entrejambe je continue à profiter des vagues de plaisirs qui se concentrent autour de mon périnée. Lors de quelques instants et donc à plusieurs reprises, j’ai pu sentir des chatouilles dans le bas du dos, des chatouilles assez intenses. Cela ne m’arrive pas à chaque fois et ce fut très plaisant même si cela fut assez bref malheureusement.

Au bout d’un temps, le plaisir redescend et je sens l’envie d’aller au toilette pour la petite pause. J’ai donc enlevé ma combi et après être passé au toilette, j’ai rejoins ma femme sur le canapé car il se faisait tard. J’avais bien envie de continuer ma session avec l’aneros, j’avais déjà sorti le lubrifiant et l’hélix dans la salle de bain, mais il fallait me résoudre au fait qu’il fallait peut être dormir maintenant. Je fut reconnaissant pour la session en a-less que j’ai pu faire et qui m’a apporté du plaisir. C’est assez rare mais à ce moment, je ne fus pas frustré.
Ma femme décida d’aller prendre une petite douche. Pendant ce temps, je fut assis sur le lit regardant la doudoune que j’aime bien porter accroché sur le portant. Les vagues de plaisirs revenaient avec une intensité croissante, ce fut plaisant jusqu’au moment où j’entendis ma femme m’appeler dans la douche pour me dire que si je voulais, je pouvais m’amuser avec l’hélix le temps qu’elle lit son livre avant de s’endormir. Encore un cadeau qu’elle m’offre. Il ne m’aura pas fallu longtemps après l’insertion de l’aneros pour que les premières vagues arrivent et ce fut intense, pas au point de l’orgasme mais pas loin de pense. Cette session avec l’aneros n’a pas durée longtemps mais elle fut qualitativement plaisante car assez intense (chatouille dans le bas du dos, me sentir obligé de soulever mon bassin, de contracter mes abdos…)

Session plaisante donc aussi bien en a-less qu’avec l’hélix. Je n’en suis pas encore à l’orgasme mais je pense que cela se dévérouillera avec ma femme car quand elle me fait des baisers langoureux ou me lèche les tétons, me caresse, cela a pour conséquence d’intensifier le plaisir.
Je suis toujours bloqué devant cette porte et je pense que la clé se trouve entre les mains de ma femme. On verra bien mais ma femme étant enceinte, il faudra faire preuve de patience (sa libido chute drastiquement, chose physiologiquement normal).

PS: pour un résumé très bref de mon histoire, en effet depuis le début de mon aventure prostatique, j’ai appris pas mal de choses sur moi même, cela m’a mené à faire certaines choses que je ne faisais pas avant, à rencontrer du monde (= atelier). Ce n’est pas que la prostate mais un tout cette aventure.

Bon cheminement à tous

Buzzi