#39475
bzobzo
Participant

moi, c’est différent, totalement différent,
j’ai déjà décris en long et en large, maintes fois, ce que je croyais ressentir
et ce que je croyais qu’il m’arrivait, durant l’action
mais je ne résiste pas à l’envie encore une fois me plonger dans l’exercice,
c’est comme un souvenir intime tout frais que je chéris,
que je crois encore sentir en moi, il est tellement doux de jouer et de jouer avec,
de le faire revivre dans ma mémoire, avant de le raviver dans la réalité
d’essayer de s’en rappeler le plus de détails possible

c’est comme si j’avais acquis la capacité d’être en même temps homme et en même temps femme
et qu’à tout moment, en tout endroit, du moment que je suis seul,
instantanément je peux partager ma chair entre ces deux parts en moi,
peux commencer à me tripoter comme si j’étais un couple en rut à moi tout seul,
à m’exciter de mes propres caresses,
de mes propres mouvements, de mes propres gestes, de mes propres effleurements,
et à avoir l’impression irrésistible de me faire l’amour, de me pénétrer avec ardeur, avec passion,
rien qu’en contractant des muscles en bas

mes mains commencent à presser, à frotter,
je sens des doigts se déplacer sur ma peau, j’en frissonne tout de suite de toutes parts,
mes entrailles prennent feu comme de la paille,
une envie rapidement de glaive chaud remuant dans mon ventre, je commence à faire des contractions,
cela devient ineffable très vite là en bas, j’ai envie de hurler et encore de hurler,
mon bassin bouge de plus en plus lascivement,
mes hanches sont tellement emplies d’ivresse, de volupté,
je suis aux anges, je commence à jouir, cela ne va plus s’arrêter désormais,
comme si je fondais sans arrêt, sur place, me transformait en flots épais, chauds, incroyablement doux,
avec aussi un kaléidoscope sans cesse tournant de nuances dans ma chair