#39489
bzobzo
Participant

je suis passé directement au contractions plus fortes que d’habitude, à environ la moitié de mes possibilités, sans relaxation, je n’ai pas eu de contractions involontaires, mais j’ai pris plus de plaisir que d’habitude et sans frustration, j’étais assez content ! Je n’ai pas fait attention à ma respiration, j’ai respiré comme d’habitude.
Lors de mes sessions précédentes je me tripotais seulement les tétons et là j’ai essayé des caresses sur tout le corps. Je vais continuer cette technique pour voir …

Non je n’utilise pas la main. Je fais des contractions mais le masseur ne bouge pas pour autant, quand je décontracte le masseur reste à la même place, du coup quand je contracte ben le masseur ne bouge pas.

donc pour reprendre à partir de ces deux blocs de texte
et ce que j’ai compris de cet obstacle de mobilité de masseur auquel tu te heurtes,
tu es passé à des contractions volontaires plus fortes,
tu n’as plus fait attention à ta respiration, tu respirais normalement,
tu t’es beaucoup plus caressé
et l’ensemble t’a procuré ainsi, nettement plus de sensations

cependant, gros bémol, le masseur ne bougeait pas
ou du moins tu as l’impression qu’il ne bouge pas

tout d’abord, bien sûr, il faut continuer comme cela puisqu’ainsi tu obtiens des résultats, cela va de soi

je dois dire que j’ai du mal à imaginer que l’on fasse des contractions volontaires assez fortes
et puis que le masseur ne bougea pas,
en plus tu dis que tu as commencé à éprouver du plaisir, des sensations,
cela semble à mes yeux un peu contradictoire,
je me pose la question si ce n’est pas plutôt un masseur plus massif dont tu as besoin
pour te rendre compte qu’il bouge,
que ceux que tu utilises pour l’instant, sont trop fluets et passent inaperçus

peux-tu décrire le type de contraction que tu fais,
cela pourra peut-être donner une explication,
bien qu’il n’y a vraiment rien de sorcier,
moi je fais mes contractions n’importe comment,
je n’applique aucune technique consciemment, juste je me laisse entraîner par mon désir,
si c’est bon, je fais comme cela, je recommence,
si ce n’est plus bon, je change, je varie jusqu’à ce soit bon à nouveau
(en même temps, c’st bon de n’importe quelle façon que je fasse,
donc je fais vraiment plus attention, juste je contracte)