#39881
bzobzo
Participant

Hier soir j’ai eu la meilleure des sessions Aneroless, d’ailleurs j’en ai fait 3 a suivre d’environ 15, 20 min. J’ai du mal à m’arrêter mais à un moment faut aller dormir. J’ai du mal à arrêter car la session ne va pas jusqu’au bout, jusqu’à l’orgasme du coup je suis encore très excité, le cœur rapide, ça chatouille agréablement en bas vendre et une énorme envie d’ejaculer, du coup mais j’ai tenu bon !

hé hé, superbe, ton enthousiasme qui fait du yoyo, là, est en pleine ascension, pas loin de crever le plafond,
tu te heurtes encore au plafond de verre qui te sépare de ton premier orgasme,
encore un peu de patience,
j’ai pu constater que chez la plupart des gens, c’est un processus par accumulation,
cela finit par céder car la pression des séances accumulées, devient trop grande

et une énorme envie d’ejaculer, du coup mais j’ai tenu bon

oui, cela rendra la séance suivante encore plus intense, plus riche,
les sensations prostatiques s’affinent, s’intensifient

sinon pour ce que j’ai écrit plus haut, concernant les caresses,
oublie peut-être dans un premier temps,
ce n’est sans doute pas la meilleure idée tant que ta prostate n’est pas puissamment, durablement, éveillée

par contre, histoire que tes bras, tes mains,
participent quand même à la séance, apportent leur contribution,
impliquent aussi tout le reste du corps dans le réseau de parcours des ondes prostatiques,
réseau en devenir, réseau qui s’allume maintenant aussi chez toi par moments,
je te propose de poser tes mains quelque part sur ton corps
et de ne pas les laisser simplement inactives, passives quelque part, posées sur le matelas

par exemple, une main sur la poitrine, l’autre plus bas, tu les laisses ainsi,
ainsi, tu devrais avoir une sensation si tu fais bien attention, comme si elles se fusionnaient au corps,
tu les laisses ainsi tranquillement jouer leur rôle qui même ainsi,
est bien moins passif qu’on pourrait le croire

de temps à autre, change leur position, déplace-les , ne fusse que de quelques centimètres,
ce mouvement-là, concentre-s-y toute la sensualité que tu peux mettre dedans,
ne les déplace pas mécaniquement mais une vraie caresse donc,
quelques instants puis laisses-les se poser à nouveau

c’est un jeu pour en même temps éveiller ta peau
mais aussi tout ton corps va réagir peu peu à ce contact
et puis le circuit des ondes aura beaucoup plus tendance à s’extraire du bassin,
les ondes prostatiques vont être de plus en plus attirées par les mains,
elles adorent cela, les mains, les ondes prostatiques,
chez moi, elles leur courent après comme des chiens fous,
dès que je les déplace , je sens les ondes qui changent de direction et les suivent gaiement, follement