#39945
CaktilCaktil
Participant

Il est vrai qu’au fil du temps, je me rends compte qu’il ne faut pas prendre à la lettre les conseils du Traité d’Aneros.

Le traité d’Aneros m’a été d’une grande aide au début de mon parcours. Je le vois un peu comme un professeur de piano qui t’apprend à bien positionner tes doigts sur le clavier, qui te fait faire des gammes et qui te fait répéter un petit morceau plusieurs fois jusqu’à ce que tu le saches par cœur.
Je me souviens d’une période de stagnation au début, je ne faisais plus de progrès, je n’avais plus trop de succès et j’étais un peu découragé. Je me suis dit que j’allais relire le traité et le suivre à la lettre dans la prochaine séance. Et la séance suivante a été la meilleure de mon parcours à ce moment là.
Une fois que tu maitrises le piano, tu peux trouver ton propre « style » et commencer à improviser de superbes morceaux de musique !
Le mieux, c’est quand ce n’est plus toi qui improvise, mais seulement tes mains sur le clavier et que tu es détaché. Parfois je suis émerveillé et surpris par les orgasmes que je ressens. C’est quand je suis surpris que mes orgasmes sont les meilleurs, quand je me laisse totalement aller, quand j’essaie de me laisser submerger par le plaisir, de plonger au plus profond de mes sensations.