#40034
kundikundi
Participant

Je contribue au sujet car j’ai une pratique actuelle qui peut ressembler:
Je n’utilise pas de VR mais de l’audio avec parfois en complément un masque pour occulter la vue.
j’utilise un péridise pendant environ dix minutes puis un helix. Au total la session dure entre 45 minutes et 80 minutes.
L’audio consiste en deux « pistes » séparées:
– la première piste provient de la HiFi. Elle diffuse dans la chambre de la musique à volume faible mais perceptible
– la deuxième piste provient d’une tablette, avec écouteurs dans les oreilles. Elle diffuse l’audio de vidéo d’ébats sexuels
Coté sensations ce qui change surtout c’est la durée des sensations comparée à si je n’utilise pas d’audio. Avec l’audio, les sensations durent bien plus longtemps, avec des petites vagues continues qui s’enchaînent sans interruption.
Un autre élément qui doit contribuer de manière importante, c’est que j’ai fais en sorte d’être empêcher de stimuler le pénis. Pour faire court, je pourrais dire que j’ai bricolé une sorte de cage de chasteté ample; qui ne touche presque jamais le pénis.
A l’heure actuelle, je pense que ces « artifices » me permettent de rester plus longtemps dans un état d’excitation très propice à la pratique du plaisir prostatique (et anal en début de session).
Par contre, c’est possible que cette méthode génère de l’excitation « par frustration », qui perdure après la session. En effet, je n’atteins pas d’orgasme prostatique. Je suis donc « obligé » de résoudre l’excitation et le plaisir ressentis par un orgasme en fin de session par stimulation du pénis. Mais le niveau de libido reste élevée par la suite !
Donc d’un coté ça semble aider pour le plaisir prostatique, et d’un autre coté cela semble ne pas m’aider pour l’orgasme prostatique et produit une excitation qui n’est pas satisfaite.

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 4 jours par kundikundi.