#40148
AvatarQCAnalBoy
Participant

Bonjour Gfeel,

J’aime beaucoup te lire, car je pense que je suis pratiquement au même stade que toi. Je me reconnais beaucoup dans tes commentaires. En te lisant, ce sont mes sessions que j’ai l’impression de lire.

Je me suis reposé quelques instants, le corps tremblant et exténué, le cœur battant.

J’ai aussi le même sentiment. Dans mon cas, toute le bas du corps, mon ventre se contracte si fort. J’ai parfois l’impression que ça avorte un peu mon orgasme. Je tente de trouver un équilibre entre la détente et l’intensité de mes orgasmes. Pas si simple, comme tu dis, c’est sportif!

Comme toi, entre mes sessions, ma prostate me fait des petits «spark» de plaisir, souvent en travaillant, assis à mon bureau. Quand ça arrive, je me concentre sur ce plaisir, sur ma prostate. J’essaie d’étirer ce moment. Le jour, je porte des g-string (thong), avantage de travailler à la maison en période de pandémie. Le fil entre mes fesses me caresse l’anus, stimule ma zone anale, on dirait que aide à déclencher les spark. J’ai ce sentiment d’être connecter avec ma prostate, c’est vraiment super.

Moi aussi, j’arrive à un stade où je gémis, drôle de son, vraiment différent que lorsque que j’éjacule. Comme toi, je me sens un bizarre, mais bon, je pense que ça contribue à l’expérience. Dans mon cas, j’ai aussi un sentiment de vouloir pleurer, c’est vraiment étrange, mais les orgasmes semblent affecter mes sentiments profonds. Je deviens dans un état très émotif. @BZO, tu fais souvent allusion à un côté féminin. Dans mon cas, ma prostate touche ma féminité de plein fouet. Enfin, je la laisse aller, ça me fait du bien. Cette expérience me rend serein, calme, épanouie.

Je progresse beaucoup, je suis vraiment content. J’ai beaucoup d’intensité dans mes sessions, c’est fou. Si le Super-O me percute un jour, je crois que je vais perdre connaissance, j’ai de la difficulté à imager des orgasmes plus forts… 🙂

Merci pour l’écoute, c’est très agréable de partager ce que l’on vit. 🙂