Mots-clés : , ,

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Articles
  • #21903
    AvatarGfeel
    Participant

    Bonjour à tous,

    A mon tour, je profite de ce forum pour partager mon expérience et éventuellement avoir des conseils pour progresser.
    J’ai trente an, je suis plutôt homosexuel. J’ai une bonne connaissance (et appréciation) des pratiques anales mais je découvre quelque chose de très différent en parcourant ce forum.

    Cela a commencé car j’ai toujours été excité par l’idée d’avoir un orgasme « handsfree » (en étant passif). A cette période, je pensais qu’il n’existait que des orgasmes éjaculatoire et c’était ce que je recherchais. J’étais donc très surpris de découvert tout cet univers.

    Le premier soir où je me suis documenté sur le sujet, j’étais très excité et, rien qu’en lisant, je me suis rendu compte que je ressentais des sensations très très forte. Ce n’est maintenant que je comprend que j’étais déjà relativement sensible et que j’étais, je crois, en train de me stimuler « A-less ».
    Je n’ai pas du tout attendu avant d’acheter un stimulateur prostatique. N’ayant jamais été attiré par les « jouets », je n’avais pas très envie de mettre beaucoup de budget et j’ai donc opté pour un « stimulateur pro g-feel ». J’étais un peu décu au départ car meme si il est très agréable au touché, il a une petite rainure (issu du moulage j’imagine) qui est un peu irritante au niveau du périnée.
    Après maintes lectures, j’ai commencé les sessions.
    Très vite, j’ai ressenti des sensations assez agréable, sans doute car les barrières anales et psychologiques étaient déjà franchies depuis longtemps. Lors de la deuxième séance, j’ai même ressenti quelque chose d’assez puissant, le stimulateur bougeait définitivement tout seul avec une amplitude assez importante.
    J’étais extrêmement excité, je me mettais à bouger sans vraiment controler. Je m’étais mis debout, les genous légèrement pliés et le dos cambré car, pour une raison que j’ignore, c’est comme ca que je sentais que je devais être.
    Qu’est ce que j’ai ressenti ce jour là? de très grosses p-wave? un mini o? une super o? Honnêtement, je ne suis pas convaincu par la dernière proposition. En effet, j’étais très excité, les sensations étaient très bonnes et pour autant ca ne « suffisait pas », j’ai eu tenté de résister, j’ai eu besoin de me masturber car j’avais l’impression d’attendre quelque chose qui ne venait pas. L’éjaculation et l’orgasme qui s’en est suivi étaient délicieux, mais pas de super-o à mon sens.
    Le lendemain, je me suis senti dans un état très particulier, complètement lascif. Je sentais en permanence comme une légère vibration dans mon bas ventre, très agréable. Je me suis rendu compte qu’en me concentrant dessus, je déclenchais des vagues de plaisirs très agréable.
    A tel point que le midi, au lieu de rester déjeuner sur mon lieu de travail, je suis rentré chez moi faire une nouvelle séance (qui était très agréable, sans pour autant progresser). La sensation que je décrit s’est dissipée peu à peu à la fin dela journée (me laissant un peu triste!).

    Depuis, j’ai refait quelques séances, et j’ai eu à nouveau une période se « sensibilité » A-less (notamment à l’occasion d’un long trajet en voiture seul, j’avais mis les basses à fond et les vibrations du moteur et de la musique étaient vraiment délicieuses).
    Cependant, je n’arrive pas vraiment à progresser au dela. Chaque fois, je suis très excité et je finis par ressentir le besoin impérieux de me masturbais (ce à quoi je cède quasiment systématique, au bout d’une longue session).
    Malgré des résultats très encourageant dès le début, je me demande si je suis sur la bonne route à vrai dire.
    Actuellement, j’arrive à ressentir de très bonnes vagues de plaisir avec le stimulateur (j’ai entre deux fait l’acquisition d’un Progasm qui finalement me convient moins que le g-feel, mais j’utilise un peu les deux). Mais pour cela, je dois me concentrer très fortement, ce qui dans le même temps brise un peu ma relaxation.
    Sur le plan physique, j’ai quelques écoulements de liquide séminale et alternance de phase de repos et d’érection pendant les sessions.
    Je crois que peut être je focalise trop sur le but à atteindre plutot que de profiter des sensations qui sont présentes, mais difficile de se conditionner :p.

    Malgré tout, je suis plutot content car j’ai gagné en sensibilité du coté anal dans mes rapports avec mon partenaire, mais aussi, d’un point de vue « psychologique ». En effet, je suis beaucoup plus excité lorsque je lui fais une fellation, au point ou je me sens également « sur le point de jouir » (de manière complètement péniène) pendant tout le temps ou je m’occupe de lui. Ceux qui rend la chose assez grisante.
    Parlant de mon partenaire, il est au courant que j’explore cette piste mais pour l’instant je n’envisage pas du tout d’essayer avec lui. En effet, cela me demande tellement de concentration que je ne pense pas réussir à le faire en sa présence. Et également, étant donné que cela demande beaucoup de patience, je me sentirais un peu coupable de lui demander cela (même si je pense qu’il « m’aiderait » avec plaisir).

    Etant assez sensible à l’hypnose je vais tenter cette méthode pour progresser, par contre je ne sais pas ou trouver cette fameuse « hypnanerossession » dont j’entends parler partout. Une idée?!

    Ma présentation était peut être un peu décousue et je m’en excuse.

    Bien à vous,

    #21924
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bienvenue sur notre forum @gfeel.

    Vous avez commencé votre cheminement vers le super O’ avec une apparente facilité malgré le peu d’informations dont vous disposiez. Votre avantage était évidemment que vos

    barrières anales et psychologiques étaient déjà franchies depuis longtemps

    ce qui vous a permis de vivre ce qui ressemble, en effet, à un orgasme prostatique.

    Mais votre excitation extrême et votre manque de connaissance de l’état d’esprit nécessaire pour profiter au mieux de cette forme de jouissance vous a conduit à prolonger ce premier orgasme par une masturbation « libératrice ».

    Vous avez un avantage important par rapport à de nombreux débutants car tel que vous présentez le début de votre cheminement votre prostate semble bien réveillée.

    Je crois que peut être je focalise trop sur le but à atteindre plutôt que de profiter des sensations qui sont présentes, mais difficile de se conditionner :p.

    Vous analysez très bien la cause de ce que vous nommez vos difficultés. Il n’y a rien à ajouter.

    je suis plutôt content car j’ai gagné en sensibilité du coté anal dans mes rapports avec mon partenaire, mais aussi, d’un point de vue « psychologique ». En effet, je suis beaucoup plus excité lorsque je lui fais une fellation, au point ou je me sens également « sur le point de jouir » (de manière complètement péniène) pendant tout le temps ou je m’occupe de lui.

    Vous commencez déjà à bien ressentir les effets secondaires que vous apporte votre cheminement vers le super O’, sensibilité accrue aux stimulations et meilleur connexion sensuelle avec votre compagnon.

    Vous avez tous les atouts pour connaître plus vite que d’autres les délices des orgasmes prostatiques. Renoncez donc à l’impatience qui marque vos premiers essais et soyez pleinement confiant qu’avec un peu de méthode vous entrerez vous aussi dans ce fabuleux paradis des super Os’.

    Pour cela prenez le temps de commencer toutes vos sessions par un vrai moment de relaxation, de respiration ventrale, de concentration sur les plus petites sensations qui animent votre périnée, votre anus, votre rectum et votre prostate si vous savez la reconnaître. Poursuivez la session en pratiquant de petites contractions volontaires pour animer le masseur et laissez-le bouger dès qu’il répond à vos sollicitations.

    Oubliez l’orgasme tel que vous le connaissiez et vivez chaque instant de votre session sans rien attendre. Mettez-vous bien en tête qu’à ce stade de votre cheminement vous ne déclenchez pas vos orgasmes mais vous créez les conditions pour qu’ils se développent. Votre prostate vous offrira son plaisir orgasmique quand vous serez prêt à le recevoir.

    Vous avez raison de vouloir tirer parti de votre sensibilité à l’hypnose. « Hypnaerosession » est en vente sur le site du fabricant à environ 25 dollars plus les frais de port et éventuellement de douane. Je ne sais pas s’il est disponible auprès d’un distributeur français ou européen. En lisant les interventions récentes sur l’hypnose vous trouverez d’autres sources d’induction hypnotiques.

    Votre partenaire est au courant de apprentissage. C’est une excellente chose. L’expression « essayer avec lui » me paraît inadaptée à la nature de votre situation. La partie apprentissage de votre cheminement est en effet plutôt solitaire. En revanche sa complicité et les échanges intimes qu’elle permet seront des atouts très puissants pour mesurer vos progrès y compris ceux que vous ne percevrez peut-être pas, pour vous soutenir si vous avez des doutes. Pourquoi ne pas l’encourager à partager votre transformation en l’invitant à entreprendre lui aussi le même cheminement ?

    Bon cheminement @Gfeel.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.