#40216
AvatarQCAnalBoy
Participant

Bonjour @Andraneros

Merci pour tes commentaires. Écrire ma démarche a été très enrichissant. Peut-être que ça pourra inspirer/aider quelqu’un…
Petit aveu, j’ai trouvé l’expérience d’écriture très excitante. Me remémorer les expériences clés avec ma conjointe… au moment d’ajouter le dernier point au texte, quelques goutes de liquide séminal mouillaient mon sous-vêtement.

L’émission en question est Moteur de recherche,de Radio-Canada. Voici le lien :

https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/moteur-de-recherche/segments/chronique/202607/sexe-penis-vagin-clitoris-lgbtq
Le commentaire de la sexologue est à 8:00, elle parle de la stimulation de la prostate chez les hétéro. C’est vraiment une excellente chronique.

Pour ma conjointe, non, elle n’est pas tant dans une démarche de recherche de développement. Je crois que ses attentes sexuelles sont plus simples que les miennes. Cela dit, je sens une évolution dans sa perception et je crois qu’elle se laisse inspirer par ma démarche, qui a des répercussions sur notre vie sexuelle. Alors, je tente d’être sexuellement inspirant, par mon ouverture d’esprit, ma curiosité, mon respect et ma patience.

Je pense que ça donne déjà des résultats. Comme je disais, je me permet quand même de lui titiller un peu l’anus. Il y en environ 2-3 semaines, pendant que je lui faisais l’amour oral, j’ai placé délicatement un doigt sur son anus, sans l’enfoncer. Elle même, elle initié un mouvement du bassin pour que mon doigt pénètre son anus. Elle était en contrôle de la pénétration. C’était une première. À peine quelque secondes plus tard, elle jouissait très fort. Je fut moi-même impressionné par la puissance des contractions de ses muscles de l’anus. L’expérience m’a énormément excité. Je pense que le temps va bien faire les choses. Mais comme on dit, nous irons plus loin si elle en a envie, c’est important pour moi.

Je vais regarder de très près le Womanizer, ma conjointe une authentique clitoridienne. Je crois que c’est sont genre de trucs. 🙂

Autre point
Depuis que j’explore mon plaisir prostatique, j’ai l’impression que mes orgasmes péniens sont plus intenses. Peut-être simplement par ce que je porte une attention différente aux sensations. La dernière fois que j’ai fait l’amour, c’était le bon vieux missionnaire. Par contre, je pénétrait ma conjointe avec plus de lenteur et profondeur. Je trouve que ça me permet de mieux recevoir le plaisir de ma prostate.
Du même coup, je me rend compte aussi que je m’exprime davantage pendant l’orgasme. Je ressens le besoin de gémir, de verbaliser mon plaisir. C’est pratique m’aide pendant mes séances d’Aneros et je crois que je la transpose cette approche dans les autres sphères de ma sexualité. C’est super.

Merci pour votre écoute, c’est précieux!