#40430
bzobzo
Participant

Bzo a sûrement raison lorsqu’il dit qu’il faut essayer de faire sans réfléchir

c’est-à-dire, qu’on peut réfléchir mais pas à ce qu’on fait,
c’est cela le truc,
on peut ainsi retrouver la spontanéité du corps, la spontanéité du désir,
cela paraît idiot mais si déjà on réussit à diriger nos pensées ailleurs qu’à l’action en train de se passer,
on fait un grand grand pas dans la bonne direction

on est tellement habitué à associer nos actes les plus divers, des plus anodins aux plus élaborés,
à des pensées qui vont les diriger,
qu’on s’en rend même plus compte qu’on se pilote depuis une cabine dans notre tête,
il n’y a guère que durant l’acte sexuel que l’instinct et les pulsions s’éveillent et prennent le dessus en nous,
qu’on se laisse mener, qu’on se laisse entraîner,
eh bien il faut parvenir à cela aussi durant nos séances,
c’est ce que je fais , moi en tout cas, dès que je me mets en action,
je laisse mon instinct, mes pulsions, mon désir, prendre entièrement les commandes

également pour apprivoiser mon corps

sacrilège!sacrilège!
tu as écris des mots qu’il ne fallait pas, il ne faut surtout pas essayer d’apprivoiser ton corps,
d’abord tu n’y parviendras pas et en plus c’est pas du tout le but,
c’est exactement le contraire, c’est le libérer,
le rendre de plus en plus indomptable, galopant énergisé par toutes nos ressources secrètes,

juste apprendre à l’écouter, devenir son complice, pas l’apprivoiser,
comprends bien la différence,
d’un côté, tu le laisses occuper l’espace et l’instant en prenant les initiatives
car ton corps saura toujours mieux que toi ce qui est le meilleur pour le plaisir,
c’est inscrit au plus intime de ta chair, par conséquent, c’est une connaissance innée, pour elle,
il n’y a qu’à apprendre à le laisser s’exprimer le plus librement possible
et ne pas perdre une miette au fil des instants de ce qui arrive

donc j’essaye de laisser parler mon corps

ce n’est pas évident, je sais, on est tellement habitué que nos pensées et nos actes soient synchronisés
mais je me réfère toujours à l’acte sexuel avec partenaire
où au moins une bonne partie du temps,
on parvient à libérer ses instincts et à se laisser mener par ses pulsions, son désir,
moi c’est ainsi que mes séances se passent aussi entièrement,
je laisse totalement mon corps parler

ce que tu peux essayer, pour découpler tes pensées de tes actes durant la séance,
c’est d’accepter de faire n’importe quoi,
tu te mets en action et tu tentes de ne plus réfléchir,
laisse-toi juste mener par tes gestes, par tes mouvements,
au début cela sera brouillon, maladroit
mais tu donnes là une réelle chance à ton corps de venir prendre les commandes

tant que tu ne lâches pas le gouvernail, que tu le tiens fermement,
il a peu de chances de venir le prendre
mais si tu laisses le gouvernail errer au hasard, sans les pensées habituellement l’agrippant,
alors la place est libre, si tu persévères, cela devrait arriver,
tu vas commencer à apprendre à décrypter les directives de ton corps