#40635
bzobzo
Participant

hello @andraneros

cette vraie que cette phrase ainsi:

e plaisir des hommes reste désespérément circonscrit à (… ) et dans quelques cas, à leur prostate, alors que tout leur corps ne demande qu’à participer,

ne reflète pas tout à fait ce que j’ai voulu dire,
le sens y est plus, cela correspond plus, si on lie cela à ma dernière phrase:

alors tout leur corps ne demande qu’à devenir acteur à part entière

c’est déjà un bien beau stade que de parvenir à étendre son orgasme prostatique à tout le corps,
sans doute même c’est une des étapes les plus essentielles
mais cela reste fondamentalement un orgasme prostatique XXL où le corps est encore surtout réceptacle,
il n’est pas acteur actif tel que je l’entends,
c’est-à-dire, générant aussi un peu partout, localement, des ondes

le corps participe vraiment activement à mes yeux
s’il peut aussi peut générer du plaisir, des sensations, avec ses nuances bien à lui,
ses nuances régionales, en quelque sorte,
pas juste être un réceptacle amplifiant lors de l’orgasme prostatique,
si notre corps est l’Hexagone,
il y a aussi, une Bretagne, une Auvergne, une Corse, de sensations, en lui,
chacune, avec ses couleurs locales, son dialecte de plaisir propre
qu’on ne peut découvrir qu’en faisant participer toutes les parties du corps plus activement

la bouche, par exemple, c’est tellement excitant de se caresser la bouche,
on va pas y passer des heures mais elle vaut vraiment le détour très régulièrement
pour générer quelques nuances bien à elle qui viennent délicieusement varier, pimenter
et puis les cuisses, se caresser lentement les cuisses avec tous ces poils,
remonter la main vers les hanches, redescendre en se rapprochant un peu des génitaux,
rien qu’avec ce parcours, on peut créer une variété inouïe de nuances
qu’on ne connaîtra jamais autrement

une première importante étape pour un homme,
c’est quand il parvient à faire dialoguer ses seins, ou juste ses tétons avec sa prostate
mais on peut aller encore plus loin, bien plus loin
et faire participer donc les cuisses, la bouche, les reins, enfin tout quoi,
plus activement, grâce à des mouvements divers
et puis surtout grâce aux mains qui éveillent la peau, qui éveillent les membres, qui éveillent tout le corps

je ne parle pas ici d’orgasme,
juste de sensations riches, diverses, variées, qui changent constamment, qui peuvent monter de toutes parts