#40939
bzobzo
Participant

Ça semble aussi difficile de « revenir en arrière » pour toi que d’avancer pour certains hommes

oui, effectivement, je m’y attendais pas,
cela m’a beaucoup frustré hier soir de me rendre compte que je n’y arriverais probablement pas ainsi
mais maintenant je comprends exactement pourquoi

ma manière actuelle est issue totalement de mon époque massage prostatique,
de la technique un peu particulière que j’avais, en ce temps,
c’est une lente mutation de celle-ci, caractérisée par le passage du masseur à l’aneroless
mais la différence essentielle, c’est l’éveil du yin en moi

en effet, à l’époque, j’ai commencé à sentir cette possibilité en moi et je commençais à la développer
mais néanmoins, pendant tout un temps, j’ai été encore capable d’avoir des orgasmes prostatiques, des super O
cependant, au fur et à mesure que le yin s’emparait de plus en plus de mon corps,
la fréquence des orgasmes prostatiques a diminué
pour finalement complètement cesser,
c’est même pour cela que je suis passé aneroless, je ne comprenais pas ce qui se passait,
pourquoi je n’y arrivais plus trop

ce que je ne savais pas encore à l’époque,
c’est qu’en mode yin, il n’y a plus d’orgasmes prostatiques, les ondes de la prostate deviennent autre chose,
j’avais de plus en plus de sensations en mode yin dans tout le corps,
j’étais très content de cela, je continuais de développer cela
mais je n’avais pas compris que cela m’éloignait aussi de plus en plus des orgasmes prostatiques,
aujourd’hui, la mutation est complète, je ne regrette pas ce choix
car mon corps en mode yin, est devenu comme un instrument de musique, aux multiples cordes bien accordées
qui m’offre une infinie variété de nuances de volupté à chaque instant, n’importe où,
que je sois occupé avec autre chose ou pas,
enfin j’ai déjà décrit tout ce que ma pratique actuelle m’offrait,
je ne veux en aucune façon perdre tout cela

cependant, à côté, je vais essayer de développer une pratique prostatique, à nouveau,
les deux, ensemble, seraient merveilleusement complémentaires, ce serait, juste, parfait,
ce qui bloque jusqu’ici, dans mes essais
c’est que je tentais de retrouver ma pratique ancienne,
elle n’est plus possible justement à cause de ce mode yin qui peut venir tellement facilement s’emparer de mon corps,
les mouvements du masseur ou les contractions aneroless dans ma pratique actuelle,
sont toujours identiques à ce que j’avais à l’époque, plus fouillés, plus sophistiqués
mais fondamentalement partant du même principe,
c’est-à-dire, comme des mouvements de va et vient, de pénétration, dans le bassin,
à l’époque, avec ce type de mouvements, je parvenais à obtenir des orgasmes prostatiques
car le yin n’était pas encore développé,
aujourd’hui, ce n’est plus le cas, dès que j’esquisse même ce type de mouvement dans le bassin
que ce soit aneroless ou avec masseur, le yin est immédiatement partout présent en moi,
même si j’essaie de rester immobile, de ne pas me caresser, de garder les cuisses bien écartées
pour qu’il n’y ait pas d’ondes génitales qui interviennent

donc actuellement, la seule solution que je vois,
c’est d’essayer par une voie radicalement différente, qui n’a rien à voir, avec ma pratique actuelle,
c’est un gros défi,
parce que je me souviens à mes débuts, cela m’avait fortement rebuté, la manière du Traité
mais bon, on va voir, je vais essayer,
je compte sur mon envie de retrouver des orgasmes prostatiques, pour persévérer,
pour trouver la patience au fond de moi