#41290
loulounet
Participant

Merci Adraneros pour ta bienveillance et ta gentillesse, tes réponses me galvanisent!..
Avant de l’avoir lue, ce matin donc (étant assez libre de mon emploi du temps professionel, et la prostate me titillant , je me suis dit : allez, je reste chez moi, je me séshabille et mate des porno en me masturbant avec l’aneros, en pensant ainsi calmer mon pénis par une éjaculation. J’ai eu beaucoup de plaisir à me masturber « sans éjaculer » devant les films mais sans aneros…mais j’ai décidé de ne pas éjaculer et de m’offrir une nouvelle session de découverte avec mon aneros. Et là, j’ai completement lâcher la stimulation par le penis, que je connais par coeur…je voulais vraiment explorer les sensations prostatiques, sans trop de but.
Je me suis détendu mais assez vite, j’avais de toutes petites sensations « rectacles » diffuses …j’ai bien respiré et j’ai commencer au bout de 10 minutes mes contractions volontaires « longues » de 15 secondes…(5 secondes pour faire s’enfoncer l’aneros, 10 seconde en maintenant l’aneros , pas vraiment en apnée mais sans vraiment expirer, puis relâcher doucement à la fin de ces 10 secondes…puis recommencer ect…pas vraiment de plaisir suplémentaire par rapport à la veille, mais, comme j’étais sur le dos jambe fléchies, mes fesses et mes jambes se sont mises à trembler comme si j’avais froid (je n’avais pas froid)..très agréable, pas évidemment ça n’étais pas un orgasme…ça m’a quand même surpris…bon..comme à chaque fois, j’étais quand même dans le « vouloir »…donc la session devenait décevante….je me suis mis alors en chien de fusil et cacher ma tête dans l’oreiller (j’étais alors dans le noir). Et puis j’ai tenté un truc, sans vraiment le vouloir…au bout des 15 secondes de ma contraction, là ou je sens l’aneros qui appuis sur ma prostate et ou donc j’ai un grand plaisir, je n’ai pas relâché. J’ai décider de rajouter dix secondes mes sphinctere contractés…puis 20 secondes…et là…le plaisir au niveau de la prostate a décuplé avec une exitation mélée de peur, c’est à dire d’inconnu…c’est pour moi l’exitation la plus Waouh…, car on ne sait pas ce qui va se passer…Maintenant cette contraction, j’ai renouer avec la respiration profonde (large inspire, large expire….mes fesses tremblaient, mon penis était tout minus, mais mouillait beaucoup….malgré le fait que je maintenais une contraction volontaire, j’ai senti tout d’un coup sans le vouloir (enfin si, je voulais continuer a me détendre) que tout mon bassin se détendait d’un coup et que l’ensemble des muscles de mon rectum prenaient le relais pour maintenir mon aneros dans sa position enfoncée…incroyable!!!..pour la première fois des petites contractions involontaires dans mon rectum….et j’ai eu comme un flash electrique dans tout le corps et la tête. C’était très troublant….je pense que dans l’échelle des plaisirs prostatiques de ce blog, ça n’était qu’un « pré » mini bébé orgasme….qui m’a ému…et que forcément, j’ai voulu reproduire….ben raté forcément!…mais pas grave, j’étais content et fier du sentiment d’avoir « progressé »…Ce qui marche en tout cas chez moi, c’est être dans le noir, et visualiser mes sensations, visualiser ma prostate avec l’aneros dessus…pas d’images érotiques qui sont trop liées à mon pénis. Ce qui est un incroyable, c’est que j’ai eu aussi beaucoup de joie dans mon pénis, mais sans qu’il soit en erection…juste « mouillé »..vision
Evidement je ne me suis pas masturbé après…l’orgasme éjaculatoire me parait bien terne par rapport a ce que je pense entrevoir et que je ne connais pas encore……bien envie de me refaire une cession ce soir moi (promis, sans rien attendre…juste le plaisir d’être présent à ma prostate!)
Deux choses que je n’ai pas dites : quand j’ai découvert aneros, je voulais tellement tout de suite commencer mes sessions que je n’ai trouver dans un sexshop qu’un Progasm…dont j’ai vu qu’il était déconseillé pour les débutants dont je fais partie.Il ne me fait absolument pas mal, mais peut être est il trop gros quand même?
c’est vraiment bien le beurre de Karité?…je n’ai pas de problème avec la lubrification, mais si le beurre de karité (ou l’huile je ne sais plu) donne un « plus » exitant