Mots-clés : 

20 sujets de 541 à 560 (sur un total de 579)
  • Auteur
    Articles
  • #45490
    bzo
    Participant

    Cela doit être sympa de pouvoir discuter de tao avec quelqu’un d’ouvert

    on a toujours de longues conversations avec mon dentiste tandis qu’il me détartre les dents,

    pendant, avant, après,

    c’est un jeune, je l’ai connu quand il avait à peine 5 ans quand il jouait parterre, sur le sol du cabinet de son père,

    qui soignait mes dents, à l’époque,

    maintenant, c’est lui

     

    de m’amuser avec un des sextoy que j’ai acheté dernièrement

    Je le colle sur le frigo, je le prend entre mes cuisses, je frotte mon périnée et mon anus

    J’ai toujours eu beaucoup de plaisir mais hier WOUAH

    J’ai eu mon 2ème puis 3 puis 4 mini orgasme anal

    je fais des choses assez similaires

    mais juste en me frottant le périnée et les alentours,  contre le bord de la table,

    cela déclenche tout de suite, chez moi,  une réaction en chaîne, très explosive

     

    à un moment donné, j’ai eu l’intuition que je pouvais aborder le sujet,

    j’ai juste lancé les mots , tao sexuel, il a tout de suite embrayé

    et de fil en aiguille, j’ai tout raconté

    #45491
    modeyin
    Participant

    oui moi aussi les coins de table, le champs des portes, les manches en bois d’outil de jardin…

    #45535
    PetitsPlaisirs76
    Participant

    Salut

    J’ai l’impression que les sollicitations anales avec la non-éjaculation sont la base pour maintenir une libido a un niveau tel que la moindre étincelle relance la machine.
    Je ne pratique la pénétration anale (doigt ou petit sextoy) qu’un jour sur deux, le deuxième jour, comme vous l’indiquez, je maintiens la “pression” avec des contractions et des contacts périnée/anus.
    Ça marche plutôt bien.

    Ahhhh, l’anus !!

    A+

    #45843
    modeyin
    Participant

    Mon corps m’a fait vivre encore des moments incroyables

    surtout ce matin

    J’essaie de vous raconter ca plus tard

    #46909
    modeyin
    Participant

    L’ aventure continue

    Après le mois de juin et juillet ou ma libido c’est mise en standby

    Mes 2 tourtereaux ont repris leurs ébats sexuels

    En ecrivant ces quelques lignes cela m’a donné envie de relire

    les conseils que tu me donnais @bzo pour découvrir mon féminin

    J’ai bien fait de t’écouter, de suivre ta voie

    Je vous raconte pas tout mais c’est toujours aussi dingue ce qu’on peut vivre avec son propre  corps

    Un simple je t’aime à mon corps et ça peut partir en feu d’artifice

    Ce matin, j’avais mon masculin et mon féminin en même temps ce qui arrive parfois

    Quel merveille

    Leur simple discussion a enflammé mon corps d’une sève de plaisir

    Ils se sont fait l’ amour

     

     

     

    #46911
    bzo
    Participant

    salut

     

    content pour toi que cela ait redémarré,

    tu sais pourquoi tu as ces “ces endormissements” de libido?

    moi, je dois dire que je n’ai jamais connu cela,

    il m’arrive d’avoir des jours plus calmes

    mais c’est surtout parce que je suis fort occupé avec quelque chose

    ou qu’il y a un problème plus ou moins sérieux

     

    mais sinon, cela se met à carburer dès le réveil,

    dès que je sens la chaleur de mon corps,

    elle a tendance à se transformer en volupté, à la moindre incitation

     

    tu devrais essayer, si tu n’as pas de rapport avec Madame,

    de ne plus éjaculer pendant quelque temps,

    l’accumulation des énergies,

    cela réveillerait un mort,

    on devient une fontaine jaillissante de vibrations

    #46912
    bzo
    Participant

    sinon, c’est merveilleux, miraculeux, n’est-ce pas?

    une fois qu’on est capable d’éveiller le féminin et le masculin, en soi,

    l’expression, se faire l’amour, prend tout son sens

     

    tellement toutes les cellules de notre être, ont l’air de s’embraser,

    la sensation  de complicité avec son corps, de communion, avec lui,

    au travers de masculin et du féminin

    qui se cherchent, qui se trouvent, qui fondent ensemble,

    qui se séparent pour mieux encore ne plus former qu’un, l’instant d’après

     

    ce genre de mots, te parlent sûrement,

    moins , sans doute, aux gens qui n’ont pas vécu ce genre d’expérience,

    cela doit paraitre, assez irréel, voire exagéré, de l’hystérie,

    mais ce n’est pas encore avoir goûté sérieusement,

    avoir fait passer entre ses lèvres, une solide bouchée,

    des ressources extraordinaires qu’il y a en nous

     

    #46913
    modeyin
    Participant

    Salut @bzo

    Oui, mes baisses de libido je connais le coupable mon univers professionnel
    J’arrive à gérer je sais que ça peu m’arrivé mais ça ne dure pas et donc si je suis pas stressé ça marche très très bien avec accumulation des énergies ou pas

     

    #46914
    augnat
    Participant

    Le poids des mots.

    Quand on arrive à se trouver le moment à soi nécessaire pour mettre en place cette connexion avec soi-même, on peut véritablement à accéder à une autre dimension, un état second. Les mots entraînent l’état qui provoque les mots et les sensations qui s’élèvent à un niveau supérieur. Une partie de soi reste ancrée à la réalité pour faire en sorte de ne pas tomber du lit, mais pour le reste, on se sent tout entier à l’instant et ce qu’on vit en soi, pour soi.

    Ces moments sont magiques, magnifiques. Ça m’est arrivé cinq ou six fois peut-être depuis cet été. Je me souviens une fois d’avoir murmuré que je n’avais jamais rien vécu d’aussi intense, et quelques secondes après je me suis retrouvé à vivre un de ces orgasmes les plus incroyables, dans les jambes, les bras, les hanches, la nuque, le visage, qui a duré un temps que je ne saurais pas évaluer tellement je me sentais hors du temps.

    Mais hélas, le travail, le stress, la présence d’autres êtres humains avec soi, on ne peut pas toujours les vivre à la fréquence qu’on voudrait, sauf à faire des choix de vie contraignants !

    #47361
    modeyin
    Participant

    Oui @bzo ils n’y a pas que certains mots qui me parlent, il y a beaucoup de tes posts 😏 ou je ressens les choses que toi

    #47362
    modeyin
    Participant

    Je crois @augnat que tu as réussi à faire circuler ton énergie vitale sexuelle dans tout ton corps bravo à toi

    #47363
    modeyin
    Participant

    Je continue d’essayer de faire grandir ma féminité à l’intérieur de mon corps de différente façon  avec la complicité de mon masculin et cela marche plutôt bien. Rien qu’à écrire ces lignes mon corps s’éveille s’illumine, les sensations apparaissent, le plaisir surgit

    #47596
    modeyin
    Participant

    Être ou ne pas être
    Mâle ou femelle
    femelle et mâle
    mâle et femelle

    #47597
    augnat
    Participant

    Ça nous travaille

    #47659
    modeyin
    Participant

    pas compris @augnat

    #47660
    modeyin
    Participant

    Mon corps est toujours sensationnel.
    cela fait plusieurs jours qu’il me donne du plaisir intense mais ce matin il a encore monté le niveau.
    j’ai eu des spasmes, j’ai gémi fort, je lui ai dis je t’aime fort, je lui ai dis mon amour fort et j’ en ai eu des larmes aux yeux tellement c’était fort
    Seulement avec des caresses et de l’amour

    #47667
    augnat
    Participant

    Trois envois, mon message refuse d’apparaître… je retente.

    #47671
    augnat
    Participant

    @modeyin

    Je veux dire que chez tous les intervenants de ce forum (si je compte bien, on est quatre réguliers et quelques occasionnels en ce moment), on retrouve cette cristallisation du féminin qui revient dans ce qu’on écrit.

    Pour moi, la découverte de ma prostate m’a carrément réconcilié avec ma sexualité. Je m’étais toujours senti mal à l’aise dans ce corps et ce qu’il renvoyait, d’une manière en grande partie liée au sexe, ce machin au milieu des jambes dont je ne savais pas quoi faire, source (fantasmée) de rejet ou de dégoût se propageant à toute ma personne, qu’il soit érigé ou flasque, mais en même temps élément central dans l’intimité, ce qui créait chez moi une ambivalence que je gérais mal. J’avais fini par m’accommoder du sexe à deux (toutes les dames qui l’ont approché de près se sont déclarées satisfaites), mais la masturbation était toujours accompagnée d’un sentiment de honte une fois passé le point de non-retour, et encore plus si elle était accompagnée d’un support visuel. Tout ça ce sont des névroses complètement personnelles. J’ai toujours placé le féminin bien au-dessus du masculin, avec une tendance à sublimer le féminin et à rabaisser le masculin.

    Eh bien, tout ça s’est, lentement mais sûrement, largement évaporé depuis cette découverte, maintenant qu’une part féminine s’est immiscée dans cette dynamique et que j’arrive à faire dialoguer les deux de manière fluide. Quand je me livre à ça, je ne me pose plus la question de l’autre, qui était toujours présent à mon esprit, même quand j’étais seul. Je vais au gré de mes envies dans ce temps qui n’est que pour moi. Je me sens enfin légitime dans mon désir. Et c’est une vraie libération.

    Ta session d’il y a deux jours avait l’air assez incroyable, est-ce que tu as réussi à en avoir d’autres aussi intenses depuis ?

    #47700
    modeyin
    Participant

    Je recommence

    #47723
    modeyin
    Participant

    Il faudra que je récrive mon post car il est parti je ne sais où
    pour faire cour @augnat oui j’en ai d’autres
    Magnifiques aussi

20 sujets de 541 à 560 (sur un total de 579)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.