10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Articles
  • #35114
    Avatarfredde
    Participant

    J’ai acheté il y a quelques mois un aneros helix. Avant j’utilisais pour m’initier un masseur type progasm avec lequel j’avais pas mal de sensations, mais chaque fois, après 20 min de stimulation en me contractant, après tremblements et contractions violentes du bassin mais sans réelles grosses sensations, je finissais par éjaculer. Avec le helix, plus petit, je pensais que toute cette progression lente vers l’orgasme ne serait pas entravée par l’ejac mais bon, j’arrive au même résultat. Quand le stimulateur, sur base de contractions involontaires, se met à bouger, je finis par éjaculer. Je crois qu’il n’y a pas d’orgasme prostatique en même temps.
    Comment atteindre cette orgasme sans éjaculation… Est ce que d’autres membres ici ont déjà eu ce soucis, et comment y remédier ?

    Autre chose, dans les relations avec ma copine, depuis que j’essaye d’atteindre cet orgasme, j’ai de plus en plus de mal à bander. Est ce du au switch dont on parle dans le traité. Cela m’inquiète un peu, même si ma copine est compréhensive et m’accompagne dans ma quête, elle va finir par se lasser de mes « infidélités » avec mes joujoux.

    Merci pour vos réponses

    #35122
    bzobzo
    Participant

    tu peux en dire plus,
    dans quelle position tu pratiques? des frottement avec le drap ou le matelas peut-être ?

    #35123
    Avatarfredde
    Participant

    En chien de fusil, c’est comme ça que j’ai le plus de sensations il me semble. Quelques fois, c’était le frottement oui, j’ai pensé ça aussi. Mais j’ai maintenant la sensation que ça pulse dans mon ventre, le bas ventre se contracte de plus en plus, et patatra, l’éjaculation se déclare. Je me suis dit que je contractais trop les muscles anaux et périné, que je bloquais trop ma respiration pour amplifier les contractions, c’est peut-être ça… Mais même quand je me concentre sur cela, j’ai l’impression que tout s’emballe vers le sexe et non vers l’intérieur. Que ce soit avec ou sans helix ou progasm dans l’anus d’ailleurs. Qu’en pensez-vous ?

    #35126
    bzobzo
    Participant

    Je me suis dit que je contractais trop les muscles anaux et périné, que je bloquais trop ma respiration pour amplifier les contractions, c’est peut-être ça…

    hum, je doute que ce soit cela

    moi, je changerai de position,
    sur le dos, essaie sur le dos
    et puis vérifie s’il n’y a pas des frottements qui se produisent

    effectivement les forces semblent redirigées vers un plaisir masculin classique,
    mauvaise synergie musculaire?
    essaie radicalement de changer de position mais ne change rien d’autre
    car tu as pas mal de choses qui se mettent en route,
    il faut juste un peu rediriger

    #35127
    bzobzo
    Participant

    ceci dit, @andraneros saura très certainement t’en dire beaucoup plus.

    attendons son retour de Tahiti
    où il a été participé à la partouze bisannuelle
    des modérateurs de forum consacré au massage prostatique

    #35155
    AndranerosAndraneros
    Maître des clés

    Bienvenue @fredde ! N’hésitez pas à vous présenter dans le sujet « Présentation des membres ».
    Pour répondre à votre première question, je pense que les conseils donnés par @bzo sont excellents. Mais je n’écarterais pas, comme il le fait, votre interrogation sur les contractions :

    Je me suis dit que je contractais trop les muscles anaux et périné, que je bloquais trop ma respiration pour amplifier les contractions,

    Vous commencez votre cheminement vers la jouissance prostatique. On peut penser qu’à cette étape de votre apprentissage votre schéma orgasmiques est encore très largement dominé par votre expérience de l’orgasme centré sur pénis avec éjaculation. Selon la manière dont vous vivez ce type d’orgasme cette attitude peut avoir deux conséquences :

    1. Votre cerveau redirige les sensations nouvelles issues de la stimulation anale, rectale et prostatique vers le seul centre de plaisir sexuel qu’il connaît, votre pénis.

    2. La montée du plaisir vers l’orgasme est souvent vécue chez l’homme avec une tension musculaire très forte accompagnée d’une apnée. Selon votre réponse à @bzo c’est bien ainsi que vous vivez la montée de votre nouveau plaisir. Il n’est pas étonnant que cette attitude vous redirige encore plus vers l’éjaculation.

    Or l’orgasme prostatique suit une tout autre voie. Sa source est profondément enfouie à l’intérieur et sa dissémination passe aussi par l’intérieur. En outre, en phase de découverte, sauf exception, on ne peut pas « déclencher » un orgasme prostatique, on ne peut que créer les conditions favorables à son éclosion :

    • relaxation, détente, lâcher prise,
    • concentration de son attention sur la zone prostatique,
    • massage doux de la zone prostatique par la combinaison d’une respiration « abdominale » et de contractions anales légères.
    En un mot le contraire de ce que vous faites.

    Il est difficile de répondre simplement à votre seconde question car cette difficulté peut avoir de nombreuses causes et comme le dit @bzo vous ne nous avez donné qu’un minimum d’informations. Pour y répondre je commencerai en répétant que votre situation n’est pas exceptionnelle. Il y a trois mois @theghosssst était dans le même cas. @aneveil lui répondait très bien :

    surtout après 50 ans les causes sont multiples, voici les principales :
    > Problèmes veineux dus à l’hypertension (j’en ai), chute de la testostérone chez les hommes de plus en plus jeunes (dès 30-35 ans)
    > Médicaments contre le cholestérol (statines), contre l’hypertension, anti-douleurs, antidépresseurs et j’en passe (la liste est vraiment très longue…)
    > Dans le même registre les perturbateurs endocriniens et le Soja font chuter la testostérone, donc l’érection.
    > Stress, inquiétude, jugements négatifs, font secréter du Cortisol qui est une hormone tueuse de testostérone. (à partir d’une cause physique, le cercle vicieux peut s’enclencher)
    > Addiction à Pornographie sur Internet qui entraîne des modifications cérébrales profondes (avec un désintérêt pour les rencontres réelles) et peut rendre impuissant même de très jeunes hommes, le phénomène est massif et mondial. Voir cette vidéo à faire circuler : https://youtu.be/wSF82AwSDiU
    > Pour ma part j’ai remarqué qu’une stimulation trop brutale de la zone prostatique, notamment avec certains godes (pas de problèmes avec les masseurs non vibrants) insensibilisait la prostate et freinait le313s érections sur 2-3 jours.

    Est-ce que cette difficulté n’est présente qu’à l’occasion de vos ébats avec votre copine ou bien est-elle présente quand vous vous masturbez de façon classique ? Avez-vous noté une difficulté de même nature précédemment ou en d’autres circonstances ? Cette difficulté est-elle apparue en même temps que vos premières expériences de stimulation anale ? Est-il possible que vos efforts pour découvrir une autre forme de plaisir sexuel viennent en conflit avec des règles profondément ancrées dans votre inconscient ?

    (Vous n’êtes pas obligés de répondre sur le forum à ces questions. L’important est que vous vous les posiez et que ce faisant vous parveniez à reprendre le contrôle de vos érections.)

    Je partage le conseil donné à cette occasion par @aneveil et @matou8313. Si cette difficulté ne se résorbe pas, si elle est permanente il ne faut pas hésiter à consulter votre médecin. Vous pouvez aussi suspendre vos sessions de massage prostatique pendant deux semaines et voir si cette abstinence change la situation.

    Bon cheminement @fredde.

    #35156
    AndranerosAndraneros
    Maître des clés

    @bzo:

    attendons son retour de Tahiti où il a été participé à la partouze bisannuelle des modérateurs de forum consacré au massage prostatique

    Ce n’était pas Tahiti mais Hawaï! C’était surtout l’occasion d’aller surfer sur la plus grosse vague de plaisir de la planète.
    Bon cheminement @bzo.

    #35172
    Avatarfredde
    Participant

    Merci pour vos réponses @bzo et @andraneros

    Il est vrai que j’ai remarqué que mes muscles centraux et autres se contractaient (spasmes) plus volontiers de manière involontaire quand je prenais une inspiration abdominale, en bloquant ma respiration. Là, ma prostate se met à palpiter, même sans contracter spécialement les muscles qui l’environnent. Pour l’instant, vu que le masseur à tendance à me mener vers l’éjaculation, je fais le même exercice sans engin, plus en douceur, en contractant légèrement le périné ou l’anus. Je me concentre plus sur les sensations je trouve et me laisse bercer par la moindre étincelle. Mais je remarque à chaque fois que tout s’amplifie quand je bloque ma respiration.

    Pour le problème d’érection, je dois dire que ça a diminué à partir du moment où j’ai commencé à utiliser les masseurs, me concentrant plus sur les sensations internes. La recherche d’autres plaisirs est devenue intéressante alors que je me desinteressais de mes érections… Par contre, quand ma copine me stimule analement avec 2 doigts, mon sexe retrouve souvent toute sa vigueur. Et quand je me masturbe, je bande moins rapidement qu’avant, voire avec de grosses difficultés, de moins en moins intéressé par un schéma classique.

    #35178
    AndranerosAndraneros
    Maître des clés

    Vous nous dites @fredde :

    Mais je remarque à chaque fois que tout s’amplifie quand je bloque ma respiration.

    Bien que l’expérience soit différente, votre cerveau reproduit le seul comportement auquel il est habitué pour maximiser les effets de l’orgasme. C’est une difficulté à vaincre, un comportement à dépasser. Contrairement à l’orgasme centré sur le pénis avec éjaculation, l’orgasme de la prostate ne survient et ne se renforce qu’avec le plus grand relâchement musculaire possible, à l’exception de l’anus au moment des contractions volontaires légères.

    C’est ce relâchement qui va vous permettre :
    1. de libérer les micro-contractions internes involontaires qui vont mettre le masseur en action,
    2. de vous mettre en état de percevoir les nouvelles sensations très faibles que le masseur génère.

    Vous dites :

    La recherche d’autres plaisirs est devenue intéressante alors que je me désintéressais de mes érections…

    C’est un changement d’état d’esprit qui est normal et qui est sans doute la source de ce que vous considérez comme un problème d’érection.

    Par contre, quand ma copine me stimule analement avec 2 doigts, mon sexe retrouve souvent toute sa vigueur.

    A la lecture de cette phrase, il me paraît clair que vous n’avez pas de problème d’érection sauf si vous perdez cette vigueur quand vient le moment de la pénétration. Votre situation est plutôt idéale puisque votre copine « est compréhensive » et vous « accompagne dans (votre) quête ». C’est l’occasion de lui faire jouer un rôle de gardienne de votre érection qui peut vous ouvrir des perspectives de jeux érotiques nouveaux !

    Quand vous dites ;

    quand je me masturbe, je bande moins rapidement qu’avant, voire avec de grosses difficultés

    Vous parlez de 3 minutes au lieu de 30 secondes ou de 30 minutes au lieu de 30 secondes ? Il m’est arrivé au début de mon cheminement de vivre une période identique. A l’époque il m’a fallu plusieurs mois pour retrouver ma sérénité mais il y avaient de nombreuses autres causes à mes soucis. J’ai bénéficié d’une prescription pour du Cialis. Cela fait longtemps que je n’en ai plus besoin et que j’ai retrouvé toute ma vigueur, en réalité je devrais dire une nouvelle vigueur plus satisfaisante malgré mon âge que celle que j’avais il y a 30 ans.

    Pour l’instant ne soyez donc pas trop inquiet,vous devriez retrouver sans tarder votre vigueur pour votre plus grande satisfaction et celle de votre copine.

    Bon cheminement @fredde.

    #36050
    Avatarfredd
    Participant

    J’ai à peu de choses près la même expérience. J’ai assez vite progressé avec l’Helix, qui me donne des plaisirs très intenses. Mais qui se termine souvent en éjaculation, sans contact avec le penis pourtant.
    Mais je vois que je ne suis pas le seul (cette vidéo est assez proche de ce que je vis : https://fr.pornhub.com/view_video.php?viewkey=ph5b3247e7a81dc / celle-ci aussi, même si elle est dans une autre position : https://fr.xhamster.com/videos/hands-free-orgasm-with-the-aneros-helix-syn-6216767

    J’ai par ailleurs eu moi aussi un épisode de difficultés pour bander. Depuis, je suis en « sevrage » prostatique. Je ne sais pas si cela avait un lien.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.