• Ce sujet contient 10 réponses, 4 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Arousal, le il y a 11 mois.
11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Auteur
    Articles
  • #44189
    Franck
    Participant

    Salut à tous,

    Acheté un Helix Trident le mois dernier sur les conseils du site, merci d’ailleurs pour tous ces conseils.

    50 ans, pas mal de temps que je recherche du plaisir de ce côté-là, je suis plutôt content des premières séances mais j’espère aller dans le bon sens, dites-moi.

    J’ai dû faire 6-8 séances, environ 1h chaque fois. En gros, beaucoup d’excitation, au début j’avais du mal à sentir les mouvements mais maintenant ça vient. Peut-être pas assez de lubrifiant, maintenant je mets 5cl d’huile de massage c’est mieux. Le top c’est debout, le poids du masseur donne plus de mouvement, mais du coup je me relaxe moins.

    Côté sensations, c’est très progressif. Au début rien, puis très légèrement à chaque contraction. Simplement je me demande si les sensations viennent vraiment du masseur ou si c’est juste les contractions de l’anus (il y a longtemps, je me souviens être arrivé à un orgasme éjaculatoire rien qu’en contractant l’anus à répétion)? En tout cas, clairement il y a quelque chose qui vient, mais qui repart très facilement. En chien de fusil c’est bien, j’arrive mieux à oublier le pénis. Plus de sensations aussi en faisant des mouvements du bassin qui accompagnent les contractions.

    Voilà, j’en suis en gros aux “étincelles de plaisir” dont parle Adam. La dernière fois j’ai aussi eu des petits gémissements, mais au bout d’un moment je fatigue et c’est frustrant. Peut-être que je contracte trop fort, mais au bout d’un moment je ne peux pas m’en empêcher.

    Ah oui, et j’ai remarqué qu’il y avait deux types de contractions de l’anus : une classique qui contracte toute la zone et monte vers le périnée et les testicules, et une autre (plus efficace) qui ne contracte presque que l’anus. Truc de débutant, sûrement, mais peut-être intéressant pour les nouveaux comme moi.

    Merci à ceux qui prendront le temps de me répondre, j’espère être dans la bonne direction.

    #44191
    bzo
    Participant

    patience, patience,

    cela semble s’engager dans la bonne direction

     

    deux types de contraction et encore bien d’autres, tu verras,

    c’est bien d’explorer, de varier,

    en attendant que le grand barnum se déclenche

     

    tu vas très certainement dans la bonne direction puisque tu commences à obtenir des sensations

     

    Simplement je me demande si les sensations viennent vraiment du masseur ou si c’est juste les contractions de l’anus

    hé hé, intéressante remarque,

    comme tout de même, tu as un masseur,  enfoncé dans le séant,

    j’aurai tendance à dire, en me basant sur mon expérience, que c’est ta première hypothèse qui est correcte

     

    ne te préoccupe pas de déterminer l’emplacement de ta prostate,

    si le masseur entre bien en contact avec la bonne zone,

    ces masseurs sont dessinés pour se comporter comme des chevaux

    qui retrouvent tout seuls, le chemin de l’écurie

     

    ceci étant dit, il peut arriver qu’un modèle de masseur ne te convienne pas,

    moi , l’Hélix, j’ai jamais rien pu en obtenir comme étincelle de plaisir,

    je suis plutôt Progasm, Vice

     

    bonne continuation

    #44220
    Franck
    Participant

    Merci pour la réponse et les conseils.

    J’ai refait quelques sessions, pour l’instant c’est vraiement debout que les sensations de glisse sont les meilleures.

    Après avoir lu les autres sujets, je vais aussi repasser plus de temps sur la partie relaxation, je l’avais un peu zappée,  il faut dire qu’une fois j’avais sorti le grand jeu et pris un bain chaud après insertion, et là malgré la détente, flop total, zéro sensation, super déçu.

    A boentôt pour des nouvelles

    #44221
    bzo
    Participant

    il y a souvent une mauvaise interprétation de mots genre  “détente” ou encore “relaxation”

     

    ce n’est pas juste une action physique, on se détend, on se relaxe , physiquement

    et voilà c’est bon,

    je dirai même que c’est moins cela,

    qu’une détente intérieure, une ouverture, une façon de se laisser aller, intérieurement,

    devenir réceptif, dans sa chair

     

    l’écoute et la réceptivité,

    être à l’écoute et être réceptif,

    c’est donc moins une action physique qu’une sorte de mouvement intérieur

    qui implique le corps et l’esprit,

    on rend le terrain  favorable, à la réception des sensations,

    au dialogue avec sa prostate,

    dans toutes les couches, pas seulement une relaxation, une détente,  physique, donc

     

    l’esprit, en général, est tellement imperméable, a tellement des canaux prédéfinis

    pour la réception des informations venant du corps,

    il faut faire sauter tout cela,

    qu’il y ait un lien de communication, large comme un boulevard , qui s'(établisse,

    entre le corps et l’esprit

    pour que le flux du plaisir prostatique, puisse passer

    #44354
    Franck
    Participant

    Pas beaucoup de progrès ce dernier mois, il faut dire que je n’ai guère pu pratiquer, MAIS…

    les orgasmes péniens classiques lors d’un rapport sont devenus beaucoup plus longs et puissants, et ça pendant bien 2 semaines. Après, retour à la normale.

    Du coup j’ai hâte de pouvoir re-pratiquer. J’ai lu l’idée de garder le masseur inséré pendant la nuit, pas mal, en tout cas très tentante l’idée d’être réveillé par sa prostate. Quel temps maximal d’insertion d’après vous ? (le jour ou la nuit)

     

    @ +

    #44356
    bzo
    Participant

    aucune limite, bien veiller cependant à rester bien lubrifié, je dirai

     

     

    #45075
    Franck
    Participant

    Bon…plus si débutant que ça.

    Séances espacées dans le temps, irrégulières, pendant 3 mois pas grand-chose si ce n’est de l’excitation et un peu de plaisir.

    Puis une fois, j’ai retenu les contractions le plus longtemps possible, et serré fort tout d’un coup. Là, oui, quelque chose : accélération cardiaque et respiration, gémissements…

    Puis plus rien, puis re-plaisir avec stimulation des tétons, puis plaisir qui vient plus vite et plus facilement, quelque chose comme des vagues mais qui n’emmènent pas très haut. Mais très agréable quand même.

    Puis une séance particulièrement excité et abstinent plusieurs jours avant. (J’ai oublié de dire qu’il m’arrive de porter un cockring pendant les séances). Donc je mets le cockring, j’insère le masseur, le plaisir monte plus vite. sur le côté, sur le dos. Je respire, Je laisse faire, pas mal de crispations dans les jambes et les fesses. grosse érection. Sur le dos, je me laisse aller, tiens juste les texticules sans les masser, et là je sens des tremblements secouer mes jambes, ça vient, ça repart, ça revient. Je me rends compte que je peux les redéclencher et que c’est trop bon alors j’y vais. Ca monte encore et là je sens un orgasme arriver, orgasme puissant et éjaculatoire. Souffle coupé, râles, grosse éjacultation. Je sais que c’est pas ce qui est décrit dans le traité, je suis un peu à côté parce que le cockring + la main sur les testicules ça fait quand même une petite stimulation pénienne, mais pas posé la main sur ma verge pendant tout ce temps.

    Bref, orgasme super, peut-être pas super O quand même, vous en pensez quoi? En tout cas, hâte de recommencer.

     

    A +

    #45076
    bzo
    Participant

    expérimente, assouvis ta curiosité,

    laisse-toi guider par le plaisir, par ton désir,

    tu obtiens des résultats, tu es donc dans la bonne voie

     

    fais participer tes génitaux, fais participer ta prostate, fais participer ton anus,

    fais participer tes mains, ta peau,

    plus on est de fous, plus on jouis

    #45078
    sensual
    Participant

    Hello,

    de mon expérience, et de ce que j’ai cru comprendre de l’orgasme féminin, ce qui nous pose problème au début avec la jouissance prostatique, c’est qu’elle a un côté beaucoup plus filandreux, expérimental, labyrinthique, compliqué, que la jouissance masculine que tout le monde sait atteindre de façon instinctive en massant son pénis en érection.

    Quand on regarde des vidéos où des femmes ont du plaisir, ou qu’on observe ses partenaires féminines, on s’aperçoit que pour elles la jouissance n’est jamais sûre, c’est une affaire à la fois de bon moment, de bonnes circonstances, de détente intérieure, d’envie d’avoir du plaisir, mais aussi de connaissance de son corps, de découverte des capacités de ces petits replis de chair un peu mystérieux, même pour celles à qui ils appartiennent. Pas étonnant qu’il y ait même de coachs et des cours pour apprendre aux femmes à jouir, alors que pour les hommes il n’y a besoin de personne pour arriver à faire jouir son pénis.

    A mon avis c’est assez proche de la jouissance prostatique, qui dans mon expérience a nécessité un long parcours, beaucoup d’expérimentations diverses, est passée par de nombreuses phases avant que je n’arrive aujourd’hui à un plaisir épanouissant, même si je pense que je n’ai pas fini d’en découvrir d’autres.

    D’ailleurs ce qui m’aide souvent c’est de regarder des vidéos de filles qui se masturbent ou qui prennent du plaisir à deux, des vidéos pas trop fake : si le plaisir est sincère, on voit les chemins complexes qu’il prend, et les sons et les visages des filles montrent bien qu’il n’est pas simple, pas évident, pas instantané, qu’il se mérite…!!!

     

    Tout le meilleur en tout cas sur ce beau chemin parsemé de petits trésors 🙂

    #45862
    Franck
    Participant

    Bonjour à tous,

     

    Quelques nouvelles de mon cheminenement après un an d’usage (pas toujours régulier).

    Le masseur me fait de l’effet dès que je l’insère : battements du coeur, respiration, excitation (peut-être que c’est psychologique). C’est plus fort si je suis déjà excité et sans avoir éjaculé depuis quelques jours.

    Je ne sais pas si ce sont des orgasmes, mais j’ai des vagues de plaisir qui montent et qui descendent, ça peut durer dans les 40 mn. C’est très fort sur le ventre, en donnant des coups de rein, le sexe ramené entre mes jambes.

    Aussi, ja stimulation des tétons se combine avec les sensations de la prostate, je recommande;

    Une fois ou deux, j’ai même eu une éjaculation, pourtant sans aucune stimulation du pénis.

    Voilà, je suis toujours  à l”‘Helix, je compte passer au prograsm junior bientôt, quelqu’un a essayé?

     

    A plus

    #46294
    Arousal
    Participant

    je compte passer au progasm junior bientôt, quelqu’un a essayé?

    Oui, très bon choix 🙂 J’en suis au point où à peu près tous les masseurs Aneros me conviennent.

    Dernière session il y a 2 jours avec celui-là, très sympa, avec notamment un pic de plaisir qui m’a fait brièvement convulser, le sexe tellement tendu que j’avais l’impression qu’il avait pris 10cm 🙂

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.