9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Auteur
    Articles
  • #37878
    Avatarantoine96
    Participant

    Bonjour à tous,
    J’ai lu de nombreux sujets sur ce forum et cela m’a beaucoup aidé. Ne pouvant encore partager mon cheminement (j’espère pouvoir le faire un jour avec ma femme), je voulais juste témoigner ici de ce que je vis, ce n’est qu’un début j’espère.
    D’abord, j’ai recherché ce plaisir (anal ou prostatique) il y a environ un an sur une courte période (quelques semaines) mais sans succès : j’ai essayé avec un stimulateur entrée de gamme, je forçais beaucoup en activant le levier manuellement pour ressentir quelque chose, et ça n’a pas donné grand-chose… Je suis ressorti un peu frustré mais persuadé qu’il y avait quelque chose de possible.
    J’ai repris pendant le confinement : étant en couple avec enfants, j’ai dû opter pour la discrétion et ai commencé par profiter de moment de sieste seul pour une tenter une stimulation externe pas le périnée. Au bout de 5 ou 6 essais, j’ai un jour ressenti un petite sensation et ai compris que j’étais sur la voie. J’ai donc insisté sur les jours suivants et ai réussi à ressentir une mini vague de plaisir très agréable. J’ai ensuite essayé avec les doigts à l’intérieur, mais j’étais un peu perdu (je crois que je ne savais pas bien quoi stimuler) et n’ai pas réussi à obtenir de plaisirs réels (quelques sensations agréables de temps en temps).
    A l’issue du confinement et après avoir lu le traité et quelques sujets du forum, j’ai acheté un Helix Trident pour pouvoir essayer plus sérieusement. J’ai profité de la reprise des cours et d’une matinée libre pour tenter une première fois. J’étais un peu stressé, n’avais qu’1H30 devant moi… une séance où il ne s’est rien passé.
    J’ai réessayé 2 jours plus tard, cette fois avec plus de temps devant moi avec plus de succès : après 20 minutes de relaxation, j’a commencé des contractions légères puis ai essayé de varier l’intensité, le rythme, la « forme » de la contraction… j’ai ressenti du plaisir (pas d’orgasme) et ai été pris de contractions très fortes dans tout mon corps (je rebondissais littéralement sur le lit !)… Agréable, mais là encore pas d’orgasme même si juste avant les contractions involontaires, je ressens clairement une radiation de chaleur dans la prostate qui procure beaucoup de plaisir. Au moment des contractions, rien en revanche.
    Nouvel essai le lendemain : même session, mais le plaisir a clairement été bien plus fort (je ne dirai pas orgasmique).
    Le troisième jour (hier), pas de séance possible en journée. En fin de soirée, allongé sur le canapé (la maison dormait), je me suis dit que j’essaierai bien sans le trident. J’étais un peu sceptique, mais, cela m’a paru incroyable, au bout de 40 minutes, un plaisir très fort (autant que celui de la seconde session) et des contractions involontaires d’abord douces puis aussi puissantes qu’avec le trident. j’ai essayé de les calmer car cela anésthésie un peu le plaisir…
    Ce matin, nouvelle session, décevante. J’ai terminé par une masturbation classique car j’étais un peu frustré. Mais après une bonne douche et une petite pause sur le canapé, j’ai retenté un essai sans le stimulateur. J’ai obtenu de nouveaux des vagues de plaisir très agréable et des contractions de tout le corps.

    Voilà où j’en suis : sur la bonne voie je crois, mais je pense que l’orgasme réel est encore un peu loin. J’ai par ailleurs une petite appréhension un peu bizarre : je n’ai jamais d’érection pendant les sessions et je crains un peu que cela me rende moins performant de ce côté là.

    je reviendrai vers vous dès que je pourrai et que les choses auront évolué…

    Bonne journée

    #37880
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bonjour @antoine96. Bienvenue sur notre forum.

    C’est ce qui s’appelle démarrer sur les chapeaux de roues ! Vous avez clairement « réveillé » votre prostate. C’est formidable ! Il ne reste plus qu’à affiner la perception de vos sensations et le contrôle des différentes formes de stimulation.

    je n’ai jamais d’érection pendant les sessions

    Si vous avez lu les messages de notre forum ou d’autres forums spécialisés vous savez que l’érection ne joue qu’un rôle secondaire et qu’elle n’est pas nécessaire pour vivre des orgasmes prostatiques. Cela paraît surprenant pour certains hommes, c’est un des paradoxes de l’orgasme prostatique.

    et je crains un peu que cela me rende moins performant de ce côté là.

    Cette situation ne doit pas être un problème pour vous. De nombreux messages sur les forums montrent au contraire que leurs auteurs tirent beaucoup de bénéfices de leur pratique prostatique avec une libido très élevée, un désir sexuel bien plus fort, des orgasmes « normaux » améliorés et souvent bien mieux maîtrisés grâce aux acquis de leur expérience prostatique.

    En revanche votre appréhension pourrait avoir un effet auto-réalisateur.

    Ce que vous pouvez faire en attendant le retour de la confiance est de séparer soigneusement les deux pratiques, de vous masturber régulièrement ENTRE vos sessions prostatiques, de préférence en évitant de dépasser le point de non-retour, tout en appliquant votre concentration aux sensations propres à la stimulation du pénis. Ainsi votre cerveau se verra rappeler en permanence que vous avez 2 voies bien distinctes pour accéder à 2 formes d’orgasmes différentes.

    J’invite nos amis qui ont connu ce problème à vous répondre directement. Ils sauront mieux vous dire comment ils ont pu résoudre cette difficulté.

    Cela dit vos progrès sont particulièrement encourageants. Ne succombez pas à l’impatience. Prenez bien le temps de pratiquer les 3 formes de massage qui vous réussissent, le massage externe, le massage interne et le massage sans masseur. Votre sensibilité à ces 3 modes vous donne un énorme potentiel de développement. A ce stade de votre cheminement je pense que le plus important pour vous est de pratiquer régulièrement en prenant bien soin de ne pas engager vos sessions avec une attente de résultat. C’est un piège dans lequel on tombe souvent quand on démarre trop bien.

    Bon cheminement @antoine96.

    #37883
    CaktilCaktil
    Participant

    Bonjour @antoine96,

    je crains un peu que cela me rende moins performant de ce côté là.

    Je pense qu’il n’y a pas de souci à vous faire de ce côté là.
    J’ai commencé les séances avec masseur prostatique au mois d’août 2019 et j’avais remarqué à l’époque que mes érections semblaient un peu moins bonnes après quelques semaines d’expérimentation. Je ne me suis pas vraiment inquiété et j’ai poursuivi mon apprentissage.
    Aujourd’hui, après 10 mois de séances bi-hebdomadaires derrière moi, ce que je constate, c’est que mes érections sont plus vigoureuses, que ma libido a augmenté et que mes orgasmes traditionnels sont meilleurs. Que du bonheur !

    Bon cheminement @antoine96

    #37889
    Avatarantoine96
    Participant

    Merci pour vos réponses et à très bientôt.

    #38693
    Avatarantoine96
    Participant

    Bonjour à tous,
    Je reviens vers vous après deux mois au cours desquels j’ai poursuivi l’exploration des plaisirs prostatiques. Je vis tout cela un peu seul, et suis heureux de partager avec vous mes progrès. C’est difficile pour moi d’avoir suffisamment de temps pour organiser des séances avec masseurs, donc je n’ai pu progresser que sans masseur, via des contractions du périnée.
    Les séances ont été au démarrage assez longues. J’éprouvais du plaisir en continu assez tôt dans la séance, et des vagues de plaisirs également. Mais ce qui ressemble à un orgasme (je crois pouvoir le dire) n’arrivait qu’au bout de 1h30 environ. L’orgasme à l’issue de ces séances longues était très très agréable avec le sentiment d’une grande chaleur qui explose au niveau de la prostate. Les séances se déroulaient sur un schéma général assez identique : un démarrage très doux avec de très faibles contractions basses (je ne sais pas réellement le dire autrement) ; progressivement, je fais remonter la prostate (c’est l’impression que j’ai…) le long de la paroi extérieure; puis, les vagues de plaisirs se déclenchent au moment où la prostate est stimulée par la paroi intérieure ; l’orgasme arrive au moment où un flux entoure la prostate de plus en plus rapidement… C’est un orgasme : mon corps se contracte, la sensation de plaisir est très centrée mais très intense…
    Depuis peu, les choses ont évolué et l’orgasme est différent : il est moins centré sur la prostate, un peu plus diffus, et surtout, j’ai parfois l’impression d’éjaculer, mais l’impression seulement. Ce type d’orgasme est différent (tout aussi intense) et arrive plus rapidement. Lors de la dernière séance, j’ai eu 4 de ces orgasmes en 50 minutes, génial !
    Le point commun à toutes les sessions : les contractions volontaires qui m’amènent à l’orgasme sont très douces, très légères ; si je rapproche trop les séances, j’ai l’impression d’avoir moins de contrôle musculaire et c’est beaucoup plus difficile.

    Voilà, je ne sais pas trop où j’en suis sur la carte au trésor, mais j’ai le sentiment que le plaisir peut être beaucoup plus fort encore. Je devrais avoir l’occasion de faire quelques sessions avec masseur et j’espère qu’elles seront aussi bonnes.

    A très bientôt.

    #38696
    CaktilCaktil
    Participant

    Bonjour @antoine96,
    Ça me semble être un parcours avec pas mal de progrès. Nul doute que les prochaines séances avec masseur seront également très agréables.

    #38699
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Comme @Caktil le dit, je pense @antoine96 que vous nous décrivez de grands progrès dans votre cheminement. Le détail de vos sensations tactiles autour de votre prostate montre un développement spectaculaire de votre sensibilité. C’est tout simplement magnifique.

    Ce que vous nous décrivez pourrait correspondre au 45, 46, 48 et 53 de la carte au trésor.

    Je suis persuadé que

    le sentiment que le plaisir peut être beaucoup plus fort encore

    est un signal fort qui annonce de futures sessions qui vont vous faire vivre des expériences orgasmiques bien plus intenses que elles que vous connaissez.

    Si vous refaites des sessions avec masseur, soignez d’abord particulièrement la lubrification (interne ET sur le masseur) et engagez vos sessions comme si vous étiez sans masseur, en douceur en vous concentrant sur vos sensations et plus que sur le masseur.

    Bon cheminement @antoine96.

    #39031
    Avatarantoine96
    Participant

    Bonjour à tous,
    merci d’abord pour vos réponses, c’est sympa de partager cela avec vous.
    Je voulais juste vous faire connaître la suite de ma découverte du plaisir prostatique. J’ai, depuis mon dernier message, eu l’occasion de faire plusieurs (4 ou 5) séances avec masseurs tout en continuant mes expériences sans masseurs. Plusieurs éléments positifs, mais aussi des questions.
    J’ai atteint systématiquement le stade de l’orgasme lors de tous ces moments : parfois une seule fois, parfois à plusieurs reprises.
    Les séances avec masseurs sont plus puissantes, dans le sens où l’orgasme arrive plus rapidement, qu’il est plus fort (du mal à contrôler mon corps, j’ai des convulsions assez folles, me retrouve dans des positions imprévues…), plus long (plusieurs dizaines de seconde parfois). Je dirai aussi qu’il est moins subtil. Sans masseur, j’ai l’impression de mieux contrôler mes contractions et la montée du plaisir, de faire des mouvements de plus en plus précis et la phase qui précède l’orgasme est plus douce, je sens vraiment la prostate s’échauffer, être traversée de vagues de plaisirs très fortes… Mais au moment où mon bassin se lève, ce qui marque le début de la phase véritablement orgasmique chez moi, c’est moins puissant, très très agréable, mais moins fou.
    Pour la suite :
    – Suffit-il de poursuivre sur ma voie pour atteindre des orgasmes plus forts (mais est-ce possible ?) ou faut-il sortir d’une forme de zone de confort dans laquelle il me semble être (bien) installé ?
    – Comment partager ces expériences avec mon épouse ? Même si elle l’acceptait, je doute de pouvoir la guider pour un massage digital et je ne suis pas certain d’atteindre le même niveau d’orgasme avec d’autres pratiques (pegging par exemple)
    A très bientôt

    #39034
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bonjour @antoine96,
    Je suis très heureux de lire :

    J’ai atteint systématiquement le stade de l’orgasme lors de tous ces moments : parfois une seule fois, parfois à plusieurs reprises.

    Bienvenue au club des hommes multi-orgasmiques, heureux de vivre cette expérience chaque fois qu’ils en ont envie. L’importance et l’enracinement de vos progrès sont très apparents dans la manière dont vous décrivez les nuances de vos orgasmes.

    – Suffit-il de poursuivre sur ma voie pour atteindre des orgasmes plus forts (mais est-ce possible ?) ou faut-il sortir d’une forme de zone de confort dans laquelle il me semble être (bien) installé ?

    Si vous poursuivez sur votre voie vous atteindrez des orgasmes plus forts. C’est possible, non excusez-moi c’est certain ! Cela ne doit pas vous empêcher d’expérimenter. A titre d’exemple je cite @bzo qui ne cesse d’expérimenter et, malgré des explorations qui de temps ne temps ne lui apportent rien, continue sa progression vers une jouissance de plus en plus profonde, de plus en plus rapide à vivre, de plus en plus riche et toujours aussi bouleversante.

    Comment partager ces expériences avec mon épouse ?

    Vous envisagez ce partage sous un seul angle, peut-être le plus réducteur ou le plus confortable pour vous. Votre épouse peut partager votre expérience sur plusieurs plans :

    • En reprenant un rôle actif dans le déclenchement de vos orgasmes, ce que vous mentionnez,

    • En vous écoutant décrire le ressenti de vos orgasmes, en les commentant, pendant et après vos ébats, en vous posant des questions pour comprendre ce qui est nouveau par rapport à ce qu’elle connaît,

    • En vous aidant à préparer vos sessions, en vous accordant le temps dont vous avez besoin, en participant aux préparatifs, en vous excitant, en vous massant pour vous détendre ou au contraire pour éveiller ou amplifier vos énergies, en vous encourageant à exprimer votre plaisir sans retenue,

    • En se lançant à sa manière, à son rythme, sans pression de votre part, dans une expérience de développement des ses capacités orgasmiques. Vous pouvez l’aider en la guidant, en la conseillant, en lui donnant l’exemple, en la laissant libre de faire ses expériences…

    Le pegging peut être une belle expérience mais il est possible que le renversement des rôles ne lui convienne pas à ce moment de l’évolution de votre couple (indépendamment des aspects plus technisues).

    Bon cheminement @antoine96.

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.