18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)
  • Auteur
    Articles
  • #38788
    Avatarhpb12
    Participant

    Bonjour à tous,

    J’ai 36 ans et vous lis depuis pas mal de temps déjà. Voici mon parcours:

    2014 je lis un article sur l’orgasme prostatique sur un site internet qui éveil ma curiosité. Etant très porté sur le sexe à la base il ne me fallu que quelques jours pour passer la barrière mentale d’une insertion dans le rectum et me commander ainsi un anéros. S’il est question de connaitre une jouissance nouvelle et décuplée, alors let’s go!

    J’avais parcouru ce forum à l’époque et au vue des expériences racontées ici, ce graal à atteindre promettait d’être quelque chose d’incroyable.

    Une fois l’aneros reçu, je m’installe très excité et très vite en quelques minutes je sentis des sensations très agréable, mais ayant négligé la phase de respiration et de détente, ça n’allait pas plus loin que quelques tremblements des jambes accompagnés de chatouillements de plaisirs.

    Les séances qui suivirent se déroulant sur le même schéma ne donnèrent rien de plus qu’a cette première séance qui m’avait pourtant semblé prometteuse.

    Etant déjà en couple à ce moment là et ma compagne n’étant pas au courant de ma nouvelle activité j’étais rarement dans de bonnes conditions pour franchir les étapes vers les cimes orgasmiques décrites ici.
    L’aneros finit alors un placard et à sortir de ma pensée même si de temps en temps je tentais des séances rapides en cherchant des sensations qui ne venaient plus.

    J’avais tout faux.

    Les années passèrent ainsi jusqu’à cette été. Nouvel article qui passe sous mes yeux, je retombe sur ce forum et ces témoignages qui me mettent de nouveau l’eau à la bouche. Je lis le traité attentivement et comprends alors que je négligeais la partie essentielle qu’est la respiration et la détente.

    Etant quelqu’un de très nerveux de base j’ai beaucoup de mal à m’accorder du temps pour moi afin de me relaxer, j’ai même tendance a vouloir tout tout de suite dans la vie quotidienne.Aie, je suis mal barré.

    M’étant occupé de ma petit fille âge de 7 mois jusqu’a aujourd’hui et celle ci commençant la crèche cette semaine et ma femme travaillant la journée j’allais avoir en ce mois de septembre la tranquillité nécessaire pour me remettre en chemin.

    Hier je débutais ma séance en enduisant le masseur de beurre de karité (j’avais également bâclé la partie lubrification dans mes précédentes tentatives), puis contrairement aux fois passées je ne m’excite pas devant une vidéo mais tente simplement de me détendre en respirant.

    Au bout d’une dizaine de minutes je passe en position chien de fusil et comme je l’avais lu dans un thread je place un coussin entre mes deux jambes. Petit a petit chose nouvelle, je commançais a sentir le masseur glissé en moi, lorsqu’il allait et venait, je visualisais bien son mouvement et des sensations apparurent se diffusant autour de la prostate, comme ci celle ci devenait l’épicentre d’ondes agréables. Mon coeur montait alors en cadence jusqu’a frappait fort contre ma poitrine c’était très impressionnant, j’avais du mal a me concentrer sur la respiration et les sensations s’arrêtèrent. Je passais alors sur le ventre, au bout de quelques minutes, les mouvements du masseur irradièrent mon rectum d’une douce chaleur mais malheureusement cela ne perdura pas très longtemps.

    Je relève plusieurs points positifs pour cette première véritable séance:

    – Visualisation du masseur qui va et vient en moi.
    – Localisation du contact avec la prostate.
    – Pas de masturbation en fin de séance, l’envie de progresser est plus forte.
    – Pas d’érection pendant la séance même sur le ventre et malgré le frottement avec le matelas, les sensations restent localiser en moi.

    Il me tarde la prochaine séance, merci de m’avoir lu!

    #38792
    Avatarhpb12
    Participant

    Petite question technique, vous insérez l’aneros des le debut ou une fois la phase de détente respiration terminé ?

    Niveau lubrifiant je ne mets que du beurre de karité, or j’ai lu que le mieux est de combiner silicone et karité, cela assure il une meilleure glisse du masseur a l’intérieur ?

    #38794
    CaktilCaktil
    Participant

    Bonjour @hpb12,

    Personnellement, je fais quelques petites contractions sans masseur pendant que je prépare mes accessoires puis j’insère mon jouet préféré et je commence la phase de détente et les respirations abdominales contrôlées.
    Je continue cette respiration contrôlée pendant toute la séance, sauf pendant les orgasmes bien sûr, car à ce moment-là ma respiration devient saccadée.

    J’utilise aussi le beurre de karité bio et j’en suis très content !

    Bon cheminement @hpb12

    #38804
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bonjour @hpbd12. Bienvenue sur notre forum.

    J’avais parcouru ce forum à l’époque et au vue des expériences racontées ici, ce Graal à atteindre promettait d’être quelque chose d’incroyable.

    • Incroyable en effet quand, au hasard de recherches sur les sites pornographiques on voit des vidéos qui montrent des hommes se tordre de plaisir secoués par des séries d’orgasmes interminables,
    • Incroyable encore quand on lit sur les forums spécialisés la description d’une session ponctuée par des séries d’orgasmes de plus en plus puissants,
    • Et pourtant si réel quand on suit mois après mois la progression de nos amis qui nous apportent le témoignage de leur cheminement prostatique,
    • Et pourtant si réel quand on constate la transformation de leur sensualité au fil de leurs messages.

    Je valide ta liste de points positifs.

    Pour l’insertion de ton masseur fais ce qui te paraît le plus naturel. Éventuellement fais quelques essais pour vérifier ce qui te vas le mieux. Nous sommes différents et l’accès au plaisir prostatique ne dépend pas de l’application rigoureuse d’une méthode stricte. Le traité d’Aneros te propose une excellente méthode et non un dogme intouchable. Si la méthode te convient applique la, si elle ne te convient pas adapte la.

    J’ai utilisé dans un premier temps une couche de beurre de karité sur le masseur recouverte par une couche de vaseline. Je n’utilise plus que le beurre de karité en double lubrification :
    • un suppositoire de beurre de karité ou d’huile de coco de 5 ml inséré dans le rectum 15 à 30 minutes avant le début de la session
    • et une couche de beurre de karité sur le masseur.
    Il n’est pas nécessaire d’ajouter un autre lubrifiant. Si tu as des doutes n’hésite pas à expérimenter et à garder la méthode de lubrification qui t’apporte la meilleure satisfaction. La double lubrification (interne pour le rectum et externe sur le masseur) me paraît apporter la meilleure solution. Le beurre de karité ainsi utilisé tient longtemps (toute la nuit par exemple).

    Bon cheminement @hpb12.

    #38854
    Avatarhpb12
    Participant

    Bonjour a tous,

    Aprés cette première session prometteuse il me tardait de pouvoir continuer dans cette voie qui me mènerait sur ces chemins encore inconnu mais apparemment si excquis.

    Lors des sessions suivantes inconsciemment j’ai du chercher ces sensations ressenties précédemment, guetter les premiers signes avant coureur de ce qui c’était produit en moi, mais il ne se passa pas grand chose et je finis un peu frustré. Il est difficile pour tout bon débutant de ne pas être dans l’attente après ses premiers signes de plaisirs.

    La cinquième et surtout la sixième séance ce jour furent davantage encourageante, plus de temps devant moi, 20 vrais minutes de relaxation pure ou j’essaie de chasser toute attente contre productive et de me contenter d’un moment de détente.

    Au bout de 45 minutes en position mi sur le ventre mi en chien de fusil,alors que je sentais bien les mouvements du masseur en moi, sous l’effet de ses allers et venus je sentis ce que je suppose être ma prostate durcir et gonfler et commencer à me diffuser de belles sensations dans le bas ventre et le bas du bas, un genre de fourmillement,mes fesses ont légèrement tremblottées, puis une montée en puissance du rythme cardiaque.
    Ces prémices si petits soit ils me laisse rêveur quant à la suite des événements, ces sensations sont totalement inconnues et déjà très appétissantes.

    Difficile dans ces conditions de rester concentré sur la respiration et je pris quelques instants pour reprendre mon souffle et un semblant de calme.

    Bien que les minutes qui suivirent furent plaisantes et agréables, je ne suis pas parvenu à goûter à ces sensations à nouveau, c’était plaisant mais pas plus de fourmillements ni de début de…

    Je passais le reste de la session à tenter différentes positions, c’était plaisant sans plus, et je décida d’arrêter au bout d’une heure trente, frustré mais content également de ce que j’avais entrevu.

    Par contre lors des contractions je me sens plus à l’aise de contracter lors de l’expiration, je pense continuer ainsi.

    La prochaine session sera nocturne, j’ ai vu que ça avait aidé pas mal de pratiquant, et comme j’ai encore du mal à être parfaitement détendu j’ai hâte d’essayer.

    Ce que je lis chaque jour ici et ces prémices que j’ai perçu me donne une grande envie de progresser, encore faut il que j’arrive à lâcher prise, la nuit peut m’y aider.

    A suivre !

    #38861
    Avatarhpb12
    Participant

    J’ai été réveillé par la nuit trop chaude peu de temps après m’être endormi, je suis allé chercher un peu de fraîcheur au salon et je m’y suis assoupi. Lorsque je me suis réveillé c’était étrange je pense avoir rêvé de plaisir mais je ne m’en souviens pas, mais je ressentais une sensation nouvelle bien que très subtile, c’était surprenant je ne saurais décrire ce que j’ai ressenti, mais je me suis rendormi avec le sourire.

    Également le fait de ne pas avoir de période réfractaire après une jouissance prostatique œuvre la porte à une sexualité pleine d’extase, contrairement à la masturbation classique. Je me suis toujours donné du plaisir en solitaire parallèlement à mes rapports sexuels, il m’arrive de regretter après coup au vue de la perte d’énergie que cela engendre. Alterner orgasmes prostatiques et rapport classique promet d’être un joli menue, bien que je n’en sois qu’à la mise en bouche.

    #38882
    Avatarhpb12
    Participant

    Bonjour,

    C’est à nouveau moi, je viens chercher vos précieux conseils !

    Petite séance ce matin, relaxation durant les 2p premières minutes, premières contractions légères puis je passe en chien de fusil avec une jambe tendue et assez rapidement je sens subtilement le frottement du masseur sur ma prostate, j’essaie de contracter doucement puis les sensations que j’avais ressenti lors des précédentes sessions reviennent: les allers du masseur en moi provoque un début de radiation qui commence à s’amplifier, puis mon cœur s’emballece qui a eu pour effet de mettre à mal m concentration durement acquise la première demi heure, des pensées parasites sur le pourquoi du comment m’ont envahi et ont réduit à néant mes efforts précédents. .

    Cet événement à pour effet de me deconcentrer, j’ai passé le reste de la séance à essayer diverses positions, mais cela n’a rien donné !

    Au bout d’une heure vingt j’ai en enfin réussi à retrouver une état de relaxation qui m’a permis de ressentir à nouveau ces petites étincelles sauf que mon cœur s’est de nouveau emballé et tout c’est arrêté encore plus vite que la première fois.

    J’ai arrêté terriblement frustré, je pense que mon cerveau bloque face à l’inconnu, je ne sais pas comment faire pour franchir ce palier.

    Comme je l’ai lu ailleurs sur le forum, j’ai vraiment l’impression de tenir une bombe à retardement dans entre mes sphincter, et c’est d’autant plus frustrant!

    #38886
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bonjour @hpb12,
    De mon point de vue ce sont d’excellentes nouvelles. Elles montrent que tu es très sensible à l’action de ton masseur. Je crois que beaucoup de nos amis débutants qui ne ressentent rien pendant leurs premières sessions aimeraient être à ta place.

    je pense que mon cerveau bloque face à l’inconnu,

    De mon point de vue tu analyses correctement ton expérience

    je ne sais pas comment faire pour franchir ce palier.

    Tu dois accepter l’idée que tu ne franchiras pas ce palier parce que tu le voudras mais que tu le franchiras quand tu seras prêt à le franchir. Tu perçois avec force une sensation nouvelle en provenance d’une partie de ton anatomie qui n’a pas été préparée à subir une stimulation aussi intense. La réaction de ton cerveau est normale.

    Tu as deux voies à explorer pour te « préparer » :
    1. Approfondir encore plus ton état de relaxation non pas obligatoirement en prolongeant la phase de relaxation mais en étant attentif à renoncer aux tensions qui apparaissent sous l’action de ton masseur. C’est à ce moment là qu’il faut que tu sois le plus détendu possible. Cette attitude peut avoir pour effet de réduire provisoirement l’intensité de ce que tu ressens. C’est normal et ce n’est pas un problème car les sensations vont revenir un peu plus tard peut-être même un peu plus fortes.

    2. Pratiquer pour habituer ton corps à ces nouveautés. Tu dois donc être patient et accepter d’attendre un peu ou un peu plus selon tes aptitudes naturelles. Tu ne t’engages pas dans une session de masturbation que tu peux sans doute mener à son terme en 5 minutes. Tu t’engages dans l’apprentissage d’une nouvelle forme de plaisir sexuel. Prends le temps d’apprendre, de découvrir, d’aider ton organisme à accepter de nouvelles stimulations, de nouvelles réactions. Sois patient et considère que tes sessions sont en ce moment de simples entraînements pour préparer tes futures performances.

    En conséquence si tu acceptes ces idées tu éviteras la frustration tout à fait normale que tu exprimes et qui risque de bloquer encore plus ta progression à venir.

    j’ai vraiment l’impression de tenir une bombe à retardement dans mes sphincter

    C’est bien une bombe, je te le confirme. « A retardement » ce fut le cas pour moi comme pour d’autres. Le principe de la bombe à retardement est d’exploser plus tard et non immédiatement. Plus tu accepteras cette idée, plus vite elle explosera.

    Bon cheminement @hpb12 !

    #38887
    Avatarhpb12
    Participant

    Merci pour cette réponse détaillée, à vrai dire je suis moi même surpris des sensations déjà ressentis. Comme je l’ai dis précédemment j’ai beaucoup de mal à me détendre dans ma vie quotidienne, ces débuts sont donc pour moi une bonne surprise !

    Outre le fait d’élargir le champ de mon plaisir sexuel, je prends mon cheminement comme une chance de pouvoir prendre du temps pour moi pour apaiser mes tensions quotidiennes et apprendre à me relaxer.

    J’en profite pour remercier tout les intervenants de ce forum, il y règne un esprit de bienveillance qui est rare de nos jours !

    A trés vite.

    #38889
    CaktilCaktil
    Participant

    Bonjour @hpb12,

    J’ai arrêté terriblement frustré, je pense que mon cerveau bloque face à l’inconnu, je ne sais pas comment faire pour franchir ce palier.

    Nous progressons effectivement par paliers et parfois cela peut être très frustrant.
    Je ne pense pas qu’il y ait une méthode pour franchir ces paliers, ce n’est pas une question de savoir ou de technique. Comme le dit @Andraneros, nous les franchissons quand nous sommes prêts. Il faut accumuler de l’expérience. Je me souviens bien qu’il y a quelques mois j’avais parfois l’impression de « survoler » un plaisir encore plus intense, sans oser m’y abandonner. C’était vraiment frustrant… Comme toi, la bombe à retardement m’effrayait un peu.

    A force de pratique, de sessions quand même très agréables, je pense avoir acquis suffisamment d’expérience pour franchir mon palier suivant. Maintenant je suis à un nouveau palier, où les séances ne sont pratiquement jamais frustrantes. C’est déjà plus confortable. Le plaisir est intense, surprenant, parfois tellement bon que je me suis demandé au cours d’une de mes dernières séances si je pourrais supporter un plaisir encore plus intense sans mourrir… Je pense avoir de temps en remps des Super-O’s, mais ils sont encore rares. Le palier suivant devrait me permettre d’en avoir plus souvent, j’imagine.

    Une chose encore, mes meilleurs orgasmes m’ont toujours surpris. Je ne m’y attendais pas. Je pense qu’il est important de se laisser surprendre. Tu le dis d’ailleurs au début de ton dernier message.

    à vrai dire je suis moi même surpris des sensations déjà ressentis. Comme je l’ai dis précédemment j’ai beaucoup de mal à me détendre dans ma vie quotidienne, ces débuts sont donc pour moi une bonne surprise !

    Mais ce n’est pas toujours facile de se laisser surprendre!

    #38985
    Avatarhpb12
    Participant

    La session d’aujourd’hui a été intéressante, j’étais déjà en appétit après 3 jours d’abstinence, et après les 20 minutes de relaxation, je sentais déjà que ma prostate était très chatouilleuse. Contrairement aux autres sessions je tentais pour débuter des mini contractions à peine perceptible et très vite je sentis le gonflement de ma petite chateigne, les prémices de sensations de plaisir, le cœur qui s’emballe et… plus rien.

    J’ai pourtant tenté comme il me l’avait été conseillé de ne pas être pressé à ce moment là, j’ai respiré profondément, mais il m’est difficile de savoir sur l’instant quelle attitude adopter à ce moment là pour aller plus loin dans le plaisir.

    J’ai un peut tout essayé, continuer à développer des pensées érotiques, me focaliser sur la respiration ou encore faire le vide mais j’ai toujours des pensées parasites.

    Par trois fois au cours de ma session je me suis retrouvé près à franchir ce palier, mais le simple fait d’avoir cette montée d’adrénaline au même moment réduit mes efforts à néant.

    Une fois la session terminé, une heure plus tard alors que je vacquais à mes occupations dans la maison, une sensation fugace m’a traversé au niveau de l’anus alors que je venais de me pencher, c’était surprenant, d’autant plus que je ne suis qu’au début de mon cheminement bien que j’avais déjà lu que ce type d’effets secondaires était possible je le pensais réservé aux personnes beaucoup plus avancés dans leurs parcours.

    Qu’en pensez vous ?

    #39011
    Avatarhpb12
    Participant

    Bonjour,

    Petite question sur la stimulation des tétons, j’ai lu à plusieurs reprises que certains s’en servaient de declancheur lors de lors sessions.

    Auparavant je n’ai jamais été tenté par cette stimulation lors de mes rapports classiques et ça ne m’a jamais vraiment excité. Depuis quelques sessions j’ai essayé de les stimuler par des caresses, lorsqu’ils pointent la sensation est agréable mais sans plus puis au bout de quelques minutes ils perdent en sensibilité.

    Avez vous eu besoin d’une période d’éveil avant de percevoir du plaisir de ce côté là où étiez vous sensible des le départ ?

    Merci.

    @

    #39012
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bonsoir @hpb12,
    Tu écris :

    il m’est difficile de savoir sur l’instant quelle attitude adopter à ce moment là pour aller plus loin dans le plaisir.

    C’est naturel. Ces réactions et la perception que tu en as sont nouvelles. Cette nouveauté est perturbante. Ni ton organisme ni ton esprit ne savent quoi faire. Ils ont besoin de temps pour s’adapter. C’est en ce sens qu’une pratique régulière t’aide à progresser même si chaque session en elle même peut te sembler frustrante.

    Tout le long de ton cheminement, ta progression consiste à ramasser de nouvelles pièces d’un puzzle et à les assembler. Cet assemblage se fait souvent à ton insu. Pendant des jours tu as les pièces, tu les tourne dans tous les sens, mais tu ne parviens pas à les emboîter les unes dans les autres. Un matin ou un soir selon l’horaire de tes sessions tu t’aperçois que c’est fait. Tu as franchi une étape. C’est alors que tu ramasses de nouvelles pièces et que le cycle recommence…

    J’ai un peut tout essayé, continuer à développer des pensées érotiques, me focaliser sur la respiration ou encore faire le vide mais j’ai toujours des pensées parasites.

    As-tu essayé de te concentrer sur cette sensation avec l’idée de simplement l’accepter, de renoncer aux tensions qui peuvent se manifester à ce moment plutôt que de penser technique de respiration ou de vouloir « faire le vide » dans ton esprit ?

    une sensation fugace m’a traversé au niveau de l’anus [… ]
    Qu’en pensez vous ?

    C’est excellent et ce n’est que le début.

    Auparavant je n’ai jamais été tenté par cette stimulation lors de mes rapports classiques et ça ne m’a jamais vraiment excité.

    J’étais comme toi. J’avais deux minuscules organes qui ne me servaient à rien sexuellement parlant.

    Avez vous eu besoin d’une période d’éveil avant de percevoir du plaisir de ce côté là où étiez vous sensible des le départ ?

    La sensibilité de mes tétons est apparue très progressivement (je répète que tout mon cheminement a été très lent) à ma grande surprise. J’avais lu des messages sur les forums qui mentionnaient ce phénomène mais n’avait rien pu provoquer par action volontaire. J’ai d’abord constaté qu’ils devenaient sensibles à la stimulation, puis que cette sensibilité augmentait et déclenchait des « ondes » sur ma zone prostatique. Cette réaction n’a fait que s’amplifier parallèlement à mes progrès en matière de plaisir prostatique. Je n’ai fait qu’accompagner cette évolution en caressant mes pointes de seins de plus en plus systématiquement sans en être à l’origine.

    Aujourd’hui mes pointes de sein sont devenues bien plus sensibles que celles de ma femme et leur stimulation provoque des réactions prostatiques fortes. A l’improviste la stimulation de mes tétons lance des éclairs d’excitation prostatique et sexuelle même en dehors de tout contexte érotique. Pendant une session de massage prostatique cette stimulation amplifie le plaisir que je suis en train de vivre ou lance de nouvelles explosions orgasmiques.

    Je pense que tu as eu l’occasion de lire tous les messages du forum qui abordent cette question. Si tu n’en a pas encore eu le temps tu peux taper « tétons » dans la zone de recherche de la page « Sujets » (topics) et avec Windows tu fais « Control » + « F » pour surligner toutes les occurrences. Au moment où j’écris ce message il y a 403 messages qui parlent de t »étons ». ! Le plus ancien écrit par @helix47 date de janvier 2014.

    Bon cheminement @hpb12.

    #39043
    Avatarhpb12
    Participant

    Bonjour à tous,

    Ma dernière session a marqué une belle avancé. Après trois jours d’abstinence d’orgasme classique, l’excitation était au rendez-vous . Des l’insertion du masseur et après 10 minutes de détente (domaine où j’ai progressé depuis un mois), une petite sensation agréable était là,mais les sensations allez être différentes des autres fois.

    Les sessions se suivent et ne se ressemblent pas, comme j’ai pu le lire ailleurs.

    Je commençais sur le dos, position qui n’avait rien donné jusqu’à présent et dés les premières minutes de contractions très légères, ce chatouillement agréable persistait et s’amplifier selon la position des jambes et de légers petits mouvement de bassin. Lorsque j’appuyais mes fesses sur le matelas, c’était très agréable également. Je sentais des pulsations battre dans mon anus comme si j’avais un métronome irrégulier en moi.

    Pour la première fois j’arrivais à faire perdurer ces petites sensations de plaisirs au delà de quelques secondes, mieux encore elles s’amplifiaient et des ondes me traversaient furtivement au niveau du périnée et du penis.

    Je basculais sur le côté avec des contractions plus marquées, je sentais le point de pression sur ma prostate, et au grès des aller et venus de l’aneros le plaisir augmenté, mon sexe est rentré en forte érection et j’ai failli éjaculer sans y toucher lorsque une onde le traversa de nouveau.

    J’ai réussi au cours de cette session d’1h20 à éprouver du plaisir les 3/4 du temps, plaisir que je decrirai comme le chatouillement des premières sessions qui s’est amplifié et s’est prolongé dans le temps.

    J’étais comblé par cette belle avancé, et je me couchais avec un rictus aux lèvres,pensant passé une douce nuit.

    C’était sans compter sur mon excitation qui était encore très élevé durant mon sommeil, en pleine nuit je fus réveillé alors que l’aneros avait été rangé à sa place depuis plusieurs heures, par une terrible érection et en train d’effectuer des contractions inconscientes ! À ce moment là je n’eprouvais pas de plaisir venant de la prostate mais j’étais dans un grand état d’excitation et je ne pensais qu’à une chose, remettre ce petit masseur en moi. Je regarde l’heure, 5h, est ce bien raisonnable alors que je me lève dans 2h pour aller travailler. Ma femme dort à mes côtés mais l’excitation est trop forte, je me lève et gagne le salon.

    Des les premiers instants les sensations sont de nouveau présentes et se prolongent de longues minutes, mes souvenirs sont flous du à l’heure qu’il était mais j’ai passé encore un bon moment sur le canapé avant de continuer dans la lit, j’aurai peut être pu aller plus loin dans le laisser aller mais ma femme étant à côté je me suis finalement endormi avec le masseur.

    Le réveil sonna bien trop rapidement pour me tirer du lit, j’étais fatigué mais des étoiles pleins la tête grâce à mon avancé.

    Je repensé à ce qui c’était passé sur le trajet pour aller au travail et il ne me tardait plus qu’à recommencer. Comme je n’avais pas eu d’orgasmes classiques j’étais encore très excité, et alors que j’attendais dans ma voiture, ma prostate se fit sentir à nouveau furtivement, je tentais quelques contractions pour voir le répondant, et surprise un petit plaisir était là. Je me suis dis alors, mais c’est quoi ce truc de dingue !

    Toute la journée cette soirée/nuit à occuper mon esprit, je faisait des petites contractions des que j’avais quelques minutes et la plus part du temps ma prostate répondait présente bien que c’était de moindre intensité qu’avec le masseur et au vue du contexte qui ne s’y prêtait vraiment pas.

    Une fois chez moi je n’avais qu’une petite demi heure devant moi mais je n’ai pas résisté à ré enfourcher l’aneros, un vrai soulagement après avoir passer la journée à y penser. C’était comme si j’avais laissé mes sensations de la nuit de côté et que je venais de reprendre, je mis une vidéo qui m’excite beaucoup, puis alors que j’étais à nouveau sur le côté le plaisir était de nouveau là, mon sexe était brûlant de sensibilité, touchant le lit sous les coups répétés de ce petit bout de plastique, toute la tension sexuelle que j’avais accumulé depuis la veille devait se libéré, et devant le peu de temps que j’avais devant moi je finis par éjaculer sans intervention manuelle.

    Un orgasme fort et très différent de ceux habituels, j’ai senti le sperme arrivait très lentement comme s’il n’allait finalement pas sortir, envelopper ma verge d’une chaleur sensuelle et inhabituelle.La durée de la jouissance s’en est trouvée rallongé ainsi que son intensité, lorsque le sperme a été expulsé, j’ai encore éprouvé des picotements de plaisirs pendant 2 secondes.

    Whaou! Je n’ose imaginer le délice qui attend mes futurs progressions.

    Pour conclure, je pense être passer du 15 au 22(23?) sur la carte aux tresors bien que j’ai aussi ressentis des points situés plus haut comme les 25/28/29.

    Merci de m’avoir lu, et merci aux nombreux témoignages que j’ai lu et relu pour prendre des conseils/idées ceux qui me motivent toujours davantage.

    A trés vite.

    #39053
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Ma dernière session a marqué une belle avancé.

    Ça fait plaisir de lire ce que tu écris @hpb12. Selon ce que tu dis tu sembles déjà très sensible. Une telle sensibilité est un énorme avantage. N’hésite pas à la cultiver en dehors de tes sessions. Il est possible que pendant quelques temps tu aies l’impression d’être obsédé par ta prostate. Ce serait normal. Peu à peu tu vas intégrer cette nouvelle sensibilité dans ta vie courante et elle deviendra un des éléments de ta nouvelle sensualité.

    Whaou! Je n’ose imaginer le délice qui attend mes futurs progressions.

    Tu peux l’imaginer sans risque à condition de ne rien attendre au moment où tu commenceras tes prochaines sessions. Tes progrès pourront être fulgurants ou très lents, rguliers ou irréguliers. Sois patient, sois confiant et reste appliqué. Bon cheminement @hpb12.

    #39055
    Avatarhpb12
    Participant

    Après une semaine de pratique quotidienne où j’ai pu pratiquer des que j’en avais le temps, même des micro sessions de 45min qui n’ont rien données à part de l’entraînement, je me suis nourris encore et encore des témoignages du forum, m’imaginant les vivres, et cela m’a grandement motivé et excité.

    Je pensais déjà beaucoup au sex en temps normal, alors avoir de nouvelles perspectives en terme de jouissance, qu’elle soit sans période réfractaire et sans limite, et dont je pourrais me servir dans mes rapports classiques avec ma femme pour multplier l’intensité de nos ébats, à décupler ma soif de plaisir, peut être que cela explique ma sensibilité ?

    J’avais déjà également essayé brièvement le plaisir anal/prostatique de temps en temps à l’aide d’un vibro point g, qui avait donné quelques petite sensations, ce qui fait que je n’étais pas totalement novice en la matière, ma prostate avait déjà été titillé,mais évidemment rien de comparable avec ce qui se passe depuis quelques semaines.

    Il me tarde d’expérimenter mes nouvelles capacités ( si j’arrive à continuer ma progression) avec ma compagne, l’idée d’un langoureuse et subtile fellation couplé à l’aneros me fait d’or et déjà saliver.

    Concernant les tetons, je continue de les titiller mais pas de sensibilité de ce côté là.
    Au bout de combien de temps se sont ils réveiller chez vous ? Subitement sans crier garde ? Petit à petit ?

    A bientôt!

    #39330
    Avatarhpb12
    Participant

    Bonjour a tous,

    Je viens vous donner de mes nouvelles après mon dernier recit qui avait marqué une belle avancé dans ma progression.

    La session qui a suivie a débuté avec une grande excitation, dès l’insertion du masseur et le contact avec ma prostate, un chatouillement intense se fit sentir, qui allait s’accentuer au grès de ma respiration ventrale, et jusqu’à atteindre une intensité a la limite du supportable. Cette sensation a perdurer tout au long de la session, a titre de comparaison avec ce que je connais déjà et l’orgasme penien je dirais que c’était comme si l’instant avant l’éjaculation perdurait indéfiniment sans jamais parvenir a jouir. Frustrant.

    J’ai ensuite enchaîné les sessions pendant ce mois d’octobre, bien que je les ai effectué plus quand je le pouvais que lorsque j’en avais envie, c’est a dire le soir, avec la fatigue de la journée. J’ai pu dormir également plusieurs fois avec mon aneros.

    Ces multiples sessions ont marqué une stagnation voire une regression au niveau des sensations, l’intensité de ce chatouillement qui était si intense a baissé bien que continuellement présent au cours de mes séances.

    La plus part du temps, le simple fait d’effectuer une respiration ventrale provoque très rapidement des petites sensations, un chatouillement agréable se manifeste, des petites sensations sont là, je sens que j’ai les cartes en main mais je n’arrive pas a transformer l’essai.

    Je stimule également mes tétons qui ont commencé à me procurer des petites sensations même si leurs sensibilité ne perdurent pas au fil des minutes. Sûrement une carte à jouer de ce côté là.

    Je cherche et dois accentuer la détente et le lâcher prise, domaine dans lequel je peche encore, me laisser aller n’ai pas chose aisé encore, je dois persévérer de côté là.

    J’ai également discuté avec ma femme de mes progrès et lui ai parlé du kundalini, équivalent de l’orgasme prostatique chez la femme, mais malheureusement elle l’a prit dans le sens où je n’étais pas satisfait de nos rapports actuels, elle a beaucoup de trvail et le sexe passe après tout ses impératifs . A mon grand regret, je vais devoir cheminer seul.

    Je pense acquérir un nouveau masseur, j’hésite entre le Progasm et l’Eupho, peut être pourrez vous me conseiller au vue de mon niveau actuel ?

    A bientôt pour des nouvelles qui je l’espère marqueront une avancée!

    #39371
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    @hpb12 Tu écris :

    J’ai ensuite enchaîné les sessions pendant ce mois d’octobre, bien que je les ai effectué plus quand je le pouvais que lorsque j’en avais envie, 

    C’est une difficulté pour de nombreux débutants. Elle ralentit la progression et peut alimenter une forme de frustration. Il faut apprendre à la surmonter et à être patient. Les fruits mûriront quand les conditions seront plus favorables.

    Je pense que tu as le bon état d’esprit pour bénéficier de ton application quand tu seras prêt.

    J’ai également discuté avec ma femme de mes progrès et lui ai parlé du kundalini, équivalent de l’orgasme prostatique chez la femme, mais malheureusement elle l’a prit dans le sens où je n’étais pas satisfait de nos rapports actuels, 

    C’est une réaction fréquente selon ce que je lis sur les forums spécialisés, dont le nôtre en premier lieu. Elle est normale. Pour des raisons qui lui sont propres et que tu expliques bien ta femme n’est pas en ce moment dans une recherche de développement de sa sexualité. Compte tenu de ses priorités elle fait l’amour de temps en temps quand elle en a envie et que les conditions sont propices. Ça lui convient. Ta proposition de développer ton potentiel pour vivre mieux ta propre sexualité n’est pas entendue comme un programme de développement personnel, comme ce serait peut-être le cas si tu lui parlait de faire de la relaxation, de la méditation, du yoga ou de l’exercice physique.

    Parler de sexualité c’est parler de ton intimité mais aussi implicitement de la sienne. Elle fait des choix dans sa vie en privilégiant certaines valeurs qui lui paraissent très importantes. Si il y a choix c’est qu’à côté des activités privilégiées il ya des activités négligées. Elle en est certainement consciente et se sent vraisemblablement plus ou moins coupable des conséquences de ses choix. Sans le chercher tu mets le doigt là où cela peut lui faire un peu de mal et retourne ta proposition positive en auto accusation.

    Tout ce que tu peux faire c’est de la rassurer, de la mettre en confiance avec elle-même et lui montrer chaque fois que c’est possible que tu l’aimes, que tu la désires. Au fur et à mesure que tu avanceras dans ton cheminement prostatique elle en verra les effets à l’occasion de vos ébats. Si tu sais maintenir et encore mieux renforcer le lien de confiance avec elle elle s’ouvrira peu à peu n’ayant pas de raison de douter d’elle même.

    Comme tu nous dis sur le Discord #plaisir-prostatique-nsfw prends les 2 !

    Bon cheminement @hpb12.

18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.