5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Articles
  • #36159
    Avatarvincent
    Participant

    bonjour a tous!
    a moi de décrire mon expérience, et demande qq conseils.
    je pense que ça peut servir, car je progresse, et je pense finir par atteindre l’orgasme P, mais ma façon de m’y prendre semble a l’opposé de ce qui est conseillé.

    j’ai acheté un aneros vice 2 il y a 5 mois, après avoir découvert l’existence de l’orgasme prostatique, je voulais essayer.
    je n’avait pas vraiment d’expérience de l’anal, tout au plus quelques branlettes avec un doigt (ou un flacon de lubrifiant durex, la forme est bien! (mais j’ai vu après que c’est une mauvaise idée, pas de base anti-avalement 🙂 ))

    bref, j’ai donc commencé en suivant les conseils du traité d’aneros, a raison de 2-3 fois par semaine, séances de 1h30-2h.
    au début, qq sensations sympas, et des contractions involontaire de l’anus au début des des premières séances (mais elles disparaissaient très vite, après une dizaine de secondes).
    après 2-3 séances, passage a vide, plus de sensations après insertion.
    je me suis acharné, et arrivé a la 6-7eme séance qq petites sensations sont revenue.
    depuis ça augmente tout doucement, mais manifestement j’ai une prostate paresseuse et lente a comprendre ce que j’attends d’elle! 🙂

    après 2 mois sans grosse progression, je me suis dit que l’aneros vice 2 n’était peut-être pas pour moi, j’ai acheté un helix trident. (et un MGX, par curiosité, la partie striée me tentait bien).
    mais pas de grand bon en avant,j’avais en gros les mêmes sensations, sauf qu’il manquait la sensation de remplissage lié a la taille du vice 2 (que j’apprécie).
    les sensations ressenties étaient de furtifs flash de plaisir, et qq fois un début de tremblement musculaire dans les fesses vois les cuisses, mais très court.

    donc j’ai regardé sur internet, voir ce qu’on trouvais comme info autres que celles du traité d’anéros, pour essayer de faire apparaitre les fameuses contractions involontaires et entretenir/augmenter le plaisir.
    par exemple:
    – ce que conseille aneros sur le wiki, une contraction la plus lente possible suivi d’une décontraction lente (ça m’a procuré qq bonnes sessions, mais maintenant ça ne marche plus vraiment)
    – un conseil trouvé sur un site anglais, maintenir en permanence une série de contraction légères, pour « tapoter » la prostate dans la durée (aucun résultat)
    -alterner contraction faible et plus fortes (en gros ce que je fais depuis le depuis, mais pas vraiment de progression).

    je précise que depuis le début, quelque soit la méthode utilisée et la position (j’ai testé couché sur le dos jambes tendue, jambes repliées, sur le coté), je n’ai jamais vu de liquide séminal apparaitre…

    un peu avant noël, je suis tombé sur un article ou le mec conseillais, au début, non pas de commencer par de très légères contractions pendant qq secondes, comme dit dans le traité d’aneros, mais au contraire de contracter doucement, jusqu’au plus fort possible, de tenir la contraction maximum pendant 10s, puis de décontracter doucement, cela pour faire affluer le sang dans les muscles.

    j’ai testé, et là j’ai commencé a avoir de fortes sensations de plaisir, et j’ai pour la première fois vu couler qq gouttes de liquide séminal.
    du coup je me suis dit que ma prostate devait peut-être être secouée (et que son réveil était peut-être long), du coup j’ai acheté un plug anal, histoire de voir si, en le portant avant la séance, ca changeais qq chose.
    et bien oui, clairement! surtout si je regarde un porno en portant le plug, je me retrouve tellement excité que la période de « relaxation » n’est plus nécessaire, pire elle fait retomber mon excitation 🙂

    bref, après tout ça, j’ai fini par mettre au point la routine suivante, qui marche bien pour moi :
    – plug anal 15mn avant la session, en regardant un porno
    – passage a l’aneros, qq contractions assez fortes avec montée et descente lente, pour « amorcer » la prostate
    – ensuite alternance de contraction moyennes (généralement pendant 30s-1mn) suivi d’une période « gros bourrin » ou je contracte et relâche brutalement presque au maximum, et là j’ai de gros flash de plaisir, puis retour a la douceur.

    c’est ce que je fais depuis noêl, et le plaisir lors des fortes contractions est de plus en plus fort.
    bizarrement je commence même a ne plus avoir besoin de contracter-relâcher, en maintenant une contraction presque au max (et en relâchant très légèrement) le plaisir dure de plus en plus longtemps.
    par contre toujours pas de contraction involontaire, rien, le néant.
    juste qq tremblement musculaires de courte durée.
    et j’ai découvert que j’arrive a ce résultat quelque soit l’aneros utilisé (bien que ça soit un peu plus rapide avec le vice 2 , ça tient peut-être a mon anatomie?), et que c’est sympa de changer d’aneros en court de session, il faut varier les plaisir 🙂

    mais ça c’était avant aujourd’hui!

    la séance d’aujourd’hui a été très surprenante 🙂
    début normal, jusqu’au moment ou j’ai maintenu ma première contraction au max dans le temps.
    qq tremblement sont apparus, puis, en maintenant la contraction, les tremblements ont brutalement augmentés d’intensité, se sont répandus dans les jambes, puis le torse et les bras, jusqu’à un point ou c’est devenu tellement fort que tout mon lit tremblais!
    c’est comme si j’étais devenu une marionnette avec des centaines de fils attachés partout, et qu’un marionnettiste fou tirait a toute vitesse sur tout les fils alternativement! 🙂
    et plus, en maintenant la contraction tout en respirant, ça continuais…

    bon, seul problème, c’était tellement fort que je ne sentais presque plus rien en provenance de la prostate! mais c’était très agréable 🙂

    c’est comme si mon corps, n’arrivant pas a générer des contractions involontaires au niveau anal, essayais de faire bouger l’aneros en contractant tout les autres muscles.

    donc ma question (j’y arrive enfin), est-ce normal, les contractions involontaires anales vont-elles arriver plus tard, ou est-ce le fait de contracter volontairement a fond qui coupe tout, auquel cas il vaudrais peut-être mieux que je ré-essaye les contraction légères? (après 6 mois, ma grosse flemmarde de prostate s’est peut-être enfin décidée a devenir plus sensible?)

    En tout cas, faut vraiment être patient et (dans mon cas) tester pleins de méthodes, cette saloperie d’orgasme prostatique c’est pas un pokémon, il se laisse pas chopper facilement le bougre!

    finalement, le plus dur pour moi, c’est d’attendre 1-2 jours entre chaque session (tout les jours j’ai essayé, trop proche pour moi), c’est tellement bon que si je pouvait je ferais 2 sessions par jour! (et pourtant je n’ai même pas encore atteint un vrai orgasme prostatique!)
    du coup, entre temps je fait des exercices pour muscler les muscles pc, et c’est sympa car certaines fois le simple fait de contracter le périnée réveille la prostate qui envoie qq signaux, et provoque une belle érection 🙂
    et bonus, depuis que j’ai commencé a essayer d’atteindre l’orgasme P, j’ai l’impression que mon excitation/énergie sexuelle a été démultipliée, a 46 ans c’est une bonne surprise 🙂

    voilou, désolé pour le pavé! 🙂

    #36170
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Bienvenue sur notre forum @vincent.

    Votre message excite mon attention dès le deuxième paragraphe :

    je progresse, et  je pense finir par atteindre l’orgasme P, mais ma façon de m’y prendre semble a l’opposé de ce qui est conseillé.

    Vous nous dites :

    les sensations ressenties étaient de furtifs flash de plaisir, et qq fois un début de tremblement musculaire

    C’est souvent sous cette forme que les débutants découvrent les premiers effets du massage prostatique.

    j’ai regardé sur internet, voir ce qu’on trouvait comme infos autres que celles du traité d’anéros, pour essayer de faire apparaître les fameuses contractions involontaires et entretenir/augmenter le plaisir.

    Vous avez eu raison de faire des recherches. Cependant, de mon point de vue, votre objectif, « pour essayer de faire apparaître les fameuses contractions involontaires », risquait de vous mettre en situation d’échec. Si vous avez lu les messages du forum vous avez pu constater que dans la pratique du massage prostatique rien n’est automatique. Ce qui aide les uns à progresser peut ne rien apporter à d’autres.

    Mais vous avez su garder un état d’esprit expérimental et continuer à chercher sans être découragé par les premiers échecs. C’est une qualité qui vous a permis de :

    mettre au point la routine suivante, qui marche bien pour moi

    Vous confirmez à votre tour que la « bonne » méthode est celle qui est efficace pour faire monter le plaisir.

    seul problème, c’était tellement fort que je ne sentais presque plus rien en provenance de la prostate! mais c’était très agréable.
    c’est comme si mon corps, n’arrivant pas a générer des contractions involontaires au niveau anal, essayais de faire bouger l’aneros en contractant tout les autres muscles.

    De nombreux débutants font le même réflexion de ne pas sentir leur prostate, de ne pas localiser précisément la source du plaisir nouveau qu’ils commencent à bien connaître. Ce n’est pas un problème. Ça viendra plus tard, peut-être et ce brouillard ne vous empêchera pas de découvrir la jouissance prostatique.

    Si vous ressentez que vos contractions concernent un nombre de muscles plus étendu que celui auquel vous vous attendez, c’est tout simplement parce que vous êtes beaucoup trop contracté, parce que ne parvenant à contrôler vos muscles avec suffisamment de précision vous contractez toute une zone en compensation. Je prends un exemple. Avez-vous remarqué ce qui se passe quand vous essayez d’ouvrir un bocal dont le couvercle est coincé ? Vous commencez par serrer les 2 mains sur le bocal et vous essayez de les tourner en sens contraire. Ça coince. Vous contractez alors mâchoire, biceps et triceps pour verrouiller les bras. Ça coince encore. Vous contractez les deltoïdes, les pectoraux, les trapèzes, les abdominaux… Tout votre corps est raidi pour un mouvement qui au départ ne concerne que les mains et les avant-bras ! Vous faites la même chose entre vos jambes.

    A votre question :

    est-ce normal

    Je réponds oui après mon paragraphe anatomique.

    les contractions involontaires anales vont-elles arriver plus tard

    Je réponds sans doute non. Sauf dans une seule situation. Quand les grosses contractions finissent par fatiguer les muscles concernés, ils ne répondent plus aux impulsions nerveuses conscientes ; ils sont physiologiquement épuisés donc ils perdent leur capacité à se contracter, donc ils se mettent en état de relâchement, état qui est précisément celui qui permet à des contractions involontaires très faibles au départ de se manifester…

    est-ce le fait de contracter volontairement a fond qui coupe tout,

    Je réponds oui après…

    auquel cas il vaudrait peut-être mieux que je ré-essaye les contraction légères?

    La notion importante qui doit guider votre pratique est que seules les contractions des sphincters anaux et du périnée vont faire bouger le masseur et vont donc être à l’origine du massage qui va stimuler la prostate. Ce n’est que lorsqu’elle est stimulée qu’elle réagit et déclenche la boucle de contractions involontaires qui vont repousser le masseur vers l’anus en déclenchant sa contraction involontaire qui fait remonter le masseur sur la prostate qui réagit…

    La clé de toute cette mécanique est votre capacité à contracter le bon muscle avec suffisamment de finesse pour que les autres muscles autour restent détendus et ne bloquent pas le mouvement de votre masseur. Certains y parviennent naturellement sans même s’en rendre compte. D’autres doivent faire un véritable apprentissage qui peut leur demander beaucoup de temps.

    En tout cas, faut vraiment être patient et (dans mon cas) tester pleins de méthodes,

    C’est tout à fait vrai. Cette situation demande beaucoup d’application, de la patience et beaucoup de confiance. Vous semblez avoir ces qualités et en plus beaucoup d’énergie. Vous réussirez.

    Bon cheminement @vincent.

    #36342
    Avatarvincent
    Participant

    bonsoir
    désolé pour le retard, voyage a l’étranger pour le boulot 🙂
    réponse très complète, merci!
    effectivement mon problème est (et a toujours été 🙂 ) la finesse, dur de ne contracter qu’un seul muscle!
    en tout cas après une semaine d’abstinence, je sens que la prochaine séance va être sympa!
    cdt

    #36353
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Vous nous dites @vincent :

    effectivement mon problème est (et a toujours été 🙂 ) la finesse, dur de ne contracter qu’un seul muscle!

    La pratique régulière et fréquente, pendant et en dehors de vos sessions, de ces contractions vous apportera peu à peu la capacité d’abord de doser naturellement vos contractions puis de percevoir les différents muscles en jeu et enfin de contrôler de mieux en mieux et de plus en plus séparément ces muscles.

    Bon cheminement @vincent.

    #36357
    AvatarArousal
    Participant

    En tout cas moi je ne contrôle rien du tout, je ne comprends toujours pas exactement comment ça fonctionne… mais ça marche 🙂

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.