8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Auteur
    Articles
  • #35612
    Avatarmathias77
    Participant

    Bonjour à tous et merci d’avance pour vos réponses !

    Je me présente, Mathias, tout juste 18 ans, essayant de découvrir le plaisir prostatique. J’ai un aneros Hélix, que j’ai déjà essayé au moins 8 fois, et qui commence à me procurer quelques sensations : jambes qui tremblent, contractions involontaires, petites vagues de plaisir … J’ai bien lu le fameux traité que j’essaie de respecter à chaque séance. Mais voilà la question : est ce que mon jeune âge pourrait avoir un impact plus ou moins important sur la recherche du plaisir prostatique ? J’ai des fois l’impression que ma prostate est encore immature ^^ !

    Merci de vos réponses et milles mercis pour ce que vous faites !

    M

    #35613
    bzobzo
    Participant

    prostate est encore immature

    hum, la prostate n’est pas un fruit que je sache…
    il me semble qu’il n’y a aucun problème pour découvrir le plaisir prostatique à un jeune âge
    à condition de faire preuve de patience éventuellement
    si cela ne progresse pas aussi vite qu’on l’espérait
    mais cela, c’est valable pour tous les âges

    c’est en général une démarche de gens plus âgés
    qui cherchent à diversifier leur sexualité
    ou a en trouver une de remplacement
    mais il n’y a aucune barrière physiologique à commencer très tôt,
    enfin il me semble

    notre encyclopédie vivante de la science prostatique, de ses arcanes, j’ai nommé @andraneros
    pour le confirmer très certainement

    ’ai un aneros Hélix, que j’ai déjà essayé au moins 8 fois, et qui commence à me procurer quelques sensations : jambes qui tremblent, contractions involontaires, petites vagues de plaisir

    très positif tout cela,
    cela a démarré chez toi, c’est très bon signe, tu es sur la bonne voie,
    tu vas commencer très bientôt à cueillir les premiers fruits,
    prends ton temps donc et pas d’impatience

    et puis le parcours n’est pas linéaire, en tout cas pas au début,
    ce qui est acquis, peut s’envoler en fumée le lendemain,
    dans la période d’apprentissage

    #35614
    AvatarRodward
    Participant

    Bonjour Mathias !

    J’ai débuté mon chemin vers le massage prostatique il y a un peu plus de deux (A 18-19 ans) (mais pas de la bonne manière, un peu précipité et sans un vrai « masseur » adapté)

    Pendant longtemps j’ai eu de vrais moments de plaisirs, mais sans plus, et depuis peu j’ai atteins mes premiers stades orgasmiques, a 22 ans.

    Alors non, en soit, l’âge n’a pas d’importance, je dirai que le plus important est ton développement personnel, ta capacité à lâcher prise, à faire confiance et connaitre les signes de ton corps. Le développement mental et personnel est beaucoup plus important que le développement physiologique et corporel !

    Bon cheminement à toi !

    #35617
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bienvenue sur le forum @mathias77.
    Ma réponse sera plus longue que ton message. Il ne contient qu’un seul point d’interrogation mais derrière tes mots il y a bien plus de questions.
    Tu écris :

    J’ai un aneros Hélix, que j’ai déjà essayé au moins 8 fois

    Je comprends bien ce que tu veux dire mais je veux attirer ton attention sur un premier point important. Si tu mets ton masseur en tête de ton discours, donc vraisemblablement en tête de tes préoccupations tu reproduis le schéma de la masturbation classique dans lequel l’orgasme avec éjaculation dépend de l’intensité de la stimulation.

    Or la qualité du massage prostatique dépend plus de ton état d’esprit que de ton masseur, particulièrement quand tu débutes, parce que c’est le moment où tu dois apprendre à accepter une nouvelle forme de stimulation sexuelle, une nouvelle localisation de ton plaisir, de nouvelles sensations à la place de celles que tu connais. Ton masseur n’est qu’un des moyens à ta disposition pour faire ces grandes découvertes. Cela pourrait se traduire par « J’ai déjà fait au moins 8 sessions avec mon Aneros Helix ».
    Tu continues avec :

    qui commence à me procurer quelques sensations : jambes qui tremblent, contractions involontaires, petites vagues de plaisir…

    C’est très encourageant, et même à mon avis c’est formidable. Si tu as pris le temps de lire un peu les messages de notre forum, depuis tes 18 ans, tu as pu constater que nous sommes nombreux à devoir attendre plus longtemps pour faire la même expérience que toi. Tu sembles très bien parti pour vivre rapidement des expériences beaucoup plus intenses. Cet extrait efface à mes yeux ta remarque

    J’ai des fois l’impression que ma prostate est encore immature ^^ !

    Tu nous précise :

    J’ai bien lu le fameux traité que j’essaie de respecter à chaque séance.

    C’est important et tu fais bien. Mais tu dois avoir en tête que la méthode présentée dans le traité d’Aneros n’est pas une liste d’instructions à appliquer à la lettre pour être certain de déclencher l’orgasme prostatique. C’est une méthode qui te guide pour t’aider à créer les conditions dans lesquelles tu seras en mesure de recevoir le plaisir que fera naître la caresse de ton masseur. Si tu te forces à te détendre, à bien respirer, à bien faire les contractions volontaires, les tensions induites par cette forme de contrainte bloqueront la libération du plaisir.

    Les premières sensations que tu nous décris semblent montrer que tu fais bien les choses, que tu es bien en mode « lâcher prise ». Continue et sois patient. 8 sessions c’est très court. Je sais que certains de nos amis parviennent à vivre des explosions orgasmiques très vite mais ils sont peu nombreux. Sois patient et surtout engage chaque session sans rien en attendre, comme si c’était un simple entraînement pour tes futurs records orgasmiques. Moins tu attendras de tes sessions, plus tu auras de chances de vivre des vagues de plaisir fortes.

    Je réponds à ta question :

    est ce que mon jeune âge pourrait avoir un impact plus ou moins important sur la recherche du plaisir prostatique ?

    Je pense que non. A 18 ans tu es sexuellement adulte. A ton âge tu bénéficies d’une libido très élevée en raison du niveau important de ton flux hormonal. Tu as très vite fait l’expérience des premiers effets de l’action de ton masseur. Tu as su choisir un bon masseur. Tu as su lire le traité d’Aneros. Tu as su t’inscrire très vite sur notre forum pour y recevoir les bons conseils et des tonnes d’encouragement. Toutes les conditions sont remplies pour que tu fasses un cheminement exaltant vers le super O’.

    Bon cheminement @mathias77.

    #35622
    filoufilou
    Participant

    Bonjour Mathias

    Bienvenue parmi nous. Je pense comme Andraneros; ton jeune âge est un gage de libido au zénith et ton accès au plaisir prostatique ne saurait tarder. Tu va connaître des sensations inédites merveilleuses. Je te souhaite les plus beaux orgasmes possibles. Fais nous part de tes progrès…

    #35623
    Avatarmathias77
    Participant

    Merci vraiment pour vos réponses. Je pense que j’ai les cartes en mains maintenant. Je vous tiendrai au courant régulièrement !

    Mathias

    #35787
    Avatarmathias77
    Participant

    Bonsoir à tous !
    Un petit moment s’est écoulé depuis mon dernier message et je tenais à vous faire part des mes nombreuses séances depuis ce moment, je dirais une bonne quinzaine. Voilà un bref constat : le plaisir monte à chaque séance. Les contractions involontaires sont là, la détente et là mais à lire les nombreux postes sur le forum j’ai un ennemi : les tremblements extrêmement puissants de mon corps (et principalement des jambes et du bassin) qui m’empêchent d’atteindre les étoiles. C’est difficile à expliquer mais ces tremblements arrivent dès l’insertion de l’Aneros. Et je sais pertinemment que le plaisir serait décuplé si ils étaient absents. Et pire, quand le plaisir commence à monter en flèche, mes jambes sont prises de « crampes » qui m’obligent à stopper net la session, puis à reprendre. Mais je suis proche ! Je n’attends rien de spécial de chaque séance, juste une sorte d’expérience. Mais je sais au fond de moi que ces convulsions sont un barrage. Mais je ne me plains pas loin de là, je pense que c’est déja extraordinaire et que je touche le bon bout. Je tiens aussi à préciser que mes séances durent entre 1h30 et 3h00, et j’ai besoin de ce temps …

    Prochaine session le 31 au soir ! (peut être devrais-je essayer de mettre un fond musical ?)

    Merci infiniment pour ce que vous faites et vos réponses !

    Mathias ^^ !

    #35791
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bonsoir @mathias77.
    Ces 3 dernières semaines confirment ce que laissait présager ton premier message. Tu es particulièrement sensible aux stimulations de ton masseur. Tu nous dis :

    le plaisir monte à chaque séance.

    C’est un signe qui ne trompe pas. Ton constat nous indique que tu es bien engagé dans la voie de l’orgasme prostatique et du super O’.
    Tu remarques, à juste titre de mon point de vue :

    j’ai un ennemi : les tremblements extrêmement puissants de mon corps (et principalement des jambes et du bassin) qui m’empêchent d’atteindre les étoiles. (… ) ces tremblements arrivent dès l’insertion de l’Aneros. 

    J’ai l’impression que ton excitation est si grande quand tu commences ta session que tu commences à jouir rien qu’à cette idée. Je te propose de tester 2 variantes de tes sessions :

    1. Peux-tu essayer de commencer ta session par une phase de relaxation avant d’insérer ton masseur dans le rectum ? L’idée est de te mettre en situation d’accepter le plaisir qui t’inonde à ce moment au lieu de lui résister instinctivement.
    2. Peux-tu essayer de lancer ta session comme d’habitude avec les mêmes préparatifs mais sans insérer le masseur. Tu te mets dans le même état d’esprit, tu fais les mêmes contractions volontaires, la même respiration, tu te concentres sur ce que tu ressens…

    Les réactions de ton corps à ces 2 situations différentes t’aideront beaucoup à mieux comprendre ce qui se passe avec le masseur et à retrouver une part du contrôle qui t’échappe. Attention ce n’est pas du contrôle de tes orgasmes qu’il s’agit mais de celui des réactions instinctives qui parasitent l’amplification de ton plaisir.

    Ta sensibilité extrême aux stimulations du masseur est un gros avantage pour la découverte du plaisir prostatique. Maintenant tu dois apprendre à recevoir de telles sensations sans te crisper. La détente tout au long de tes sessions est la clé de ton extase prostatique. C’est d’autant plus nécessaire que l’intensité de ton plaisir va continuer à croître dans les prochaines semaines.

    Bon cheminement @mathias77.

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.