6 sujets de 61 à 66 (sur un total de 66)
  • Auteur
    Articles
  • #30872
    matou8313matou8313
    Participant

    @ epicture ,
    Sauf erreur tu emploies une box limitée à 120 Hz , même à 160 Hz ça ne changerait pas grand chose ….. Il faudrait AU MOINS 4 fois plus en Hz , en mA et V , je ne sais pas , ampérage et voltage des box variant aussi selon la routine ou les fichiers audio pour ceux qui en utilisent ….
    Ta pratique doit à mon avis être assez « hard » ??
    Tu n’explicites pas bien tes branchements avec tes électrodes anales , qui sont autant que je me rappelle bi-polaires , soit 2 fils sur chaque, sauf twisting tom qui en a 4 ….
    fais-tu des circuits courts ou longs ?
    – courts : les 2 fils d’une même voie sur le rectum par exemple ou sillon du gland- base verge quand elle est au repos ( à moins d’avoir un membre de plus de 15 cm au repos ??
    -longs : rectum-gland sur une voie, rectum-base verge+couilles sur l’autre ? ou sexe-raie des fesses ou plus haut ?
    En circuit court ça doit piquer en poussant l’intensité ??
    Si tu pratiques ainsi et que tu jouisse un peu dans la douleur , n’as-tu pas l’impression de jouer un peu au masochiste ? en relativisant par le fait que tu es maître de ta stimùulation, qui n’est imposée par personne ??

    Parallèle avec le sujet fantasme et BDSM% puisque ce n’est pas vraiment du BDSM, mais une tendance vers …. ??

    Au plaisir de lire tes interprétations …
    matou8313

    #30873
    EpictureEpicture
    Participant

    Salut Matou 8313 (attention ce post est assez long)

    Merci @matou8313 pour tes réponses très instructives. Je dois avouer que, depuis que tu m’as appris qu’il y avait bien mieux pour se faire plaisir avec l’e-stim, cela m’a un peu refroidi. j’ai commencé avec un cefar de stimulation musculaire que j’avais acheté parce que un kiné m’avait fait des séance de massages « électriques ». Mais ça n’avait rien de sexuel encore moins BDSM, à l’époque j’étais beaucoup plus limité dans ma vision de la sexualité. Et puis, je voulais pouvoir faire mes propres réglages alors j’ai acheté un autre boitier destiné à la rééducation périnéale, avec des programmes préréglés, et des programmes réglables soi-même. Mais la fréquence maxi est de 120Hz quel que soit l’appareil.
    J’ai bien refait quelques séances avec mon flex flavio, d’ailleurs assez intense, mais depuis quelque temps, j’ai pas mal décroché de l’insertion de gros objets dans mon rectum. Hormis mon Joystick Clear, plus ça va plus je réduis la taille de mes toys et masseurs, qui n’étaient déjà pas non plus les plus gros. Au-delà de 4 cm de diam, ça devient vraiment pénible.

    Mais il y a plein de petits jouets pour l’estim, mais en effet, il me faudrait un appareil dédié. Je n’ai pas encore franchi le cap. C’est sûr que avec mon appareil, ça pouvait assez vite devenir désagréable, mais bien rasé, avec des éléctrodes collantes neuves, et avec du gel de contact, ça allait bien, surtout à l’intérieur du rectum. Je ne me suis jamais vraiment posé la question, si je faisais des boucles courtes ou longues. Avec mes deux appareils, je pouvais aller jusqu’à 4 voies bipolaires. Avec un plug dans le rectum, à 2 voies comme le flavio, une électrode collante sur le périnée, une autre sous le coccyx, une électrode collante sur les aines, de chaque côté, et parfois de chaque côté de la base de la verge. Avec mes deux appareils ça permettait de faire des rythmes alternés? Le rectum se contractait, les électrodes sur les aines font descendre des vibrations dans les muscles des cuisses (le psoas surement), et les électrodes sur le périnée et sous le coccyx venait accentuer la sensation de pénétration. J’avais la sensation de me faire baiser sauvagement, il est clair que ça avait un côté maso assez accentué, mais avec toujours la maitrise de l’intensité, que je pouvais parfois pousser quasiment au maximum des capacités de l’appareil : puissant. Au début je voulais trouver un truc pour stimuler l’érection, mais ça n’a jamais marché. Sur le pénis c’était décevant. J’avais acheté aussi des cordons de silicone conducteur ça permettait de faire le tour du scrotum, du pénis ou de se faire un string électrique.

    Depuis que j’arrive à des résultats plus intéressants avec le massage prostatique, j’éprouve moins le besoin de « martyriser » mon corps. J’ai de plus en plus de respect pour lui, et les douleurs diverses et stimulations électriques ont le même effet que la stimulation pénienne sur mes sensations d’origine prostatiques : elles les masquent. Plus ça va, plus je suis dans la subtilité, moins dans la brutalité ou la bestialité. Ce n’est pas une critique, c’est juste que pour faire grandir ce plaisir si particulier (circulation énergétique, vagues de plaisirs) il faut du calme, de la relaxation, du silence, de la langueur, etc.. bien que cela puisse devenir très intense. Mais je comprends parfaitement que pour beaucoup, le BDSM et l’e-stim génère un niveau de jouissance élevé.

    Tu as là sûrement, un début d’explication à ce que le thème BDSM et e-stim ne génère pas sur ce forum le même engouement que le massage prostatique. Il faut dire que lorsque l’on arrive sur le site, le traité d’aneros est mis en avant et affiche clairement la couleur même si toutes les autres formes de sexualité sont abordées. A ma connaissance, avec adam qui a fait quelques tests, nous sommes les deux seul pratiquant ou ayant pratiqué.

    Suite, au post suivant…

    #30875
    matou8313matou8313
    Participant

    Je retiens de ton message que tu es plutôt versé maintenant vers la stimulation de la prostate , il est vrai qu’aux commentaires de ceux qui suivent cette voie , le résultat obtenu est bien plus gratifiant au plan sensations … Chacun a le cheminement qui lui convient ! Pour moi, après mes opérations d’adénome qui ont charcuté la zone , j’ai du abandonner et renoncer aux orgasmes prostatiques ressentis avant , je me suis donc replié sur d’autres voies …..
    Si un jour tu décides de revenir à l’estim avec ton matos, pense à ce que j’ai dit précédemment : faire des circuits LONGS et non courts , tu arriveras peu-être avec ta box non dédiée au plaisir mais à la musculation à des sensations moins douloureuses ??? Je répète
    – Une voie : sillon gland – sonde anale rectum
    – l’autre base sexe+testicules- sonde anale ( si elle est bipolaire : l’autre pole de la sonde ) ou patch auto-collant sur le périnée externe ( entre scrotum et anus ) mais ça risque de piquer plus ….
    A toi de voir si tu retournes à cette stim ou pas , mais si tu as décidé de faire un break sur cette pratique je comprends mal ton impatience à avoir les réponses que j’ai tardées à te donner ….J’espère certes que mon silence n’a pas causé cet abandon , sinon, excuses ….
    matou8313

    #30878
    EpictureEpicture
    Participant

    Non, en fait c’était un peu ironique parce que tu te plaignais que les participants au forum n’alimentaient pas les sujets sur l’e-stim ou sur le BDSM, alors que tu avais laissé celui-là sans réaction. Mais il n’y a pas de problème, nous avons tous nos parcours, nos soucis, nos préoccupations, et nous avons tous pu « louper » un post par manque de temps ou d’attention. Mais je le répète, aucun souci, je suis assez « grand » pour savoir ce que je fais, et je n’ai pas abandonné, j’ai mis ça un peu de côté au profit d’une pratique plus « naturelle » plus « bio ». Peut-être un jour j’y reviendrai, peut-être pas, on verra bien. Mais c’est vrai que je suis de plus en plus intéressé par la dimension tantrique de la sexualité.

    Pour ce qui est du « charcutage » de ta prostate, j’en suis désolé. Le corps médical est une organisation aux tentacules multiples qui manque de délicatesse dans ses manipulations, à moins d’avoir de la chance. Quant au corps lui-même, il est plein de ressources, et sa plasticité est étonnante, malgré les traumatismes qu’il a subi.

    Bientôt la suite…

    #30879
    EpictureEpicture
    Participant

    …Suite (ne pas omettre de lire les 3 posts précédents)

    Mardi dernier sur France info j’apprends qu’une équipe de chercheurs à permis à un paraplégique de remarcher (ou plutôt de faire quelque pas de façon assistée) grâce à l’implantation d’un stimulateur électrique dans le bas de la colonne vertébrale. Cette « prouesse » permet aux chercheurs d’avoir je cite :  » de bons espoirs pour réactiver via la stimulation électrique des fonctions corporelles que l’on croyait perdues ».

    Cette information intéressante pourrai, si elle se confirme, valider l’hypothèse selon laquelle la connexion nerveuse entre le corps et le cerveau est une chose évolutive et qu’elle peut pour toutes sortes de raison se perdre, mais aussi et surtout se retrouver par la mise en œuvre des techniques adaptées.

    Pour le sujet qui nous intéresse, je reste persuadé que la stimulation musculaire (qui je le rappelle est d’origine électrique) de la région pelvienne permet, à force d’entrainement, de reconnecter ou de connecter naturellement des fibres nerveuses jusque-là inactives, ou très faiblement actives pour des raisons purement fonctionnelles. C’est là que la stimulation électrique peut peut-être (mais je ne suis ni médecin ni scientifique) avoir un rôle à jouer pour aider certaines personnes à restituer des connexions nerveuses abimées par un entrainement musculaire ciblé. Il n’est pas certains que la totalité des sensations soient au rendez-vous, mais quand on lit les témoignages de ceux qui disent ne rien ressentir de physique et qui pourtant vivent des orgasmes corporels évidents (cf. CH313), et le témoignage de ceux dont les sensations sont tellement fortes et incontrôlable qu’il sont obligés d’arrêter (cf. @stéphane), il y a tout une palette de sensations qui je suis sûr sont accessibles au moins pour une partie, à tout le monde, et même ceux qui on subit des interventions chirurgicales. Mais le plaisir ne proviens pas de la charge électrique, mais de l’activation nerveuse qui résulte de la mobilisation musculaire induite par la stimulation électrique.

    Bon ça reste hypothétique car je ne suis pas médecin. Mais personnellement, ce n’est pas moi qui suis allé chercher ces sensations. Je veux dire, je ne me suis pas réveillé un matin en me disant : bon, c’est décidé, désormais je pars en quête du super O. Non, ce sont elles qui peu à peu, par le hasard de la pratique du Pilate, et la stimulation électrique à but musculaire, sont venues me chercher. j’ai dû connecter mon cerveau à mon plancher pelvien, et tout s’est enchainé. Tout a commencé par des spasmes de l’abdomen, et des démangeaisons de l’anus. Signes aujourd’hui pour moi clairement liés à la prostate, sauf que les démangeaisons n’étaient autre que des débuts de fourmillements. Peut-être avais-je des dispositions psychologiques, liées à mon enfance ou mon adolescence, mais surement pas plus que tout un chacun. D’autant plus que mon cheminement est très progressif, comme beaucoup d’entre nous.

    Bref, tout ça pour dire que, pour ceux que la faiblesse des sensations qu’ils ressentent décourage ou attriste, que tout espoir est permis quel que soit son point de départ., de ressentir peu à peu une augmentation de leurs sensations corporelles. Quel que soit son âge, tout ce qui est pris est bon à prendre.

    Bon cheminement à tous !

    #30880
    matou8313matou8313
    Participant

    Pour ce qui est de la stimulation des zones sexuelles, je me rappelle avoir lu un article sur les difficultés pour une femme à retenir urine et matières fécales qui avait débouché sur une implantation d’une électrode dans la zone du sacrum . On s’était aperçu ensuite que cette électrode pouvait déclencher aussi des orgasmes . Il me semble aussi qu’un traitement de certaines femmes anorgasmiques pouvait être envisagé avec une telle méthode .
    Pour ce qui est des relations entre cerveau et orgasme-plancher pelvien : j’ai du aussi subir des infiltrations dans les disques lombaires (1) et dans le canal pudendal (2) . Après maints IRM et sous guidage scanner pour ne pas léser la moelle épinière …
    1 – Les premières car j’ai été opéré il y a 15 ans d’une hernie discale en L3-L4 qui m’avait bloqué . Suite à cette opération j’ai retrouvé ma vigueur sexuelle de jeunesse alors qu’avant j’avais des érections molles et souvent difficiles . Juste après : orgasmes prostatiques formidables avec aneros MGX ( à l’époque peu d’autres modèles ) Depuis les disques avoisinants ont aussi été abîmés mais ne pouvant plus être opéré : infiltrations seulement . résultat moyen et à renouveler tous les 2-3 ans au moins …
    2 – ce canal controle aussi la jouissance : si le nerf est coincé, l’influx nerveux remonte mal et la sensation de jouissance est diminuée . Résultat de l’infiltration dans ce canal très moyen , la sensation d’orgasme reste moyenne , mais en contractant fortement les muscles PC au moment de l’orgasme même ( je pratique contractions-relâchements avec un aneros Tempo pour re-muscler mes muscles PC et je l’ai électrifié aussi pour m’en servir comme électrode anale en estim ) j’ai retrouvé une partie des sensations perdues ….

    Tu vois donc aussi que ma situation corporelle n’est pas, heureusement celle de beaucoup de prostatomanes aguerris , et qu’aux problèmes liés à mes 2 opérations d’adénome s’ajoutent des
    difficultés nerveuses plus difficiles à réparer …. Quelle importance des unes par rapport aux autres ?? Il est vraisemblable que les dernières sont plus gênantes pour l’éveil de cette zone prostatique …

    Et si l’estim ne m’a pas permis d’arriver à l’orgasme prostatique ss , il est vrai que la sensation ressentie selon les branchements s’en approche : tremblements des cuisses, houle du bassin , mais pas de remontée dans la colonne vertébrale jusqu’au cou et semi perte de conscience comme ce que j’ai connu avant … Il s’avère cependant que les orgasmes péniens obtenus avec ma partenaire n’arrivent pas à cette intensité ni à ces manifestations particulières … Alors amorce de chemin vers l’orgasme prostatique par l’estim ???

    A creuser ….

    PS : pour ce qui est de ta question restée sans réponse , elle a été faite pendant une période où j’avais d’autres occupations plus absorbantes …. J’ai re-regardé la date pour m’en assurer …. mais effectivement NXPL ne nous occupe pas à 100% ….Il y a heureusement aussi et malheureusement parfois , des temps plus forts dans nos vies que la consultation d’un forum ……
    matou8313

6 sujets de 61 à 66 (sur un total de 66)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.