6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Auteur
    Articles
  • #44690
    JchG
    Participant

    Bonjour à toutes et à tous,

    Je reviens sur ce forum après plus d’un an de silence. J’avais pris contact en Mai 2021, et depuis, je ne m’étais pas manifesté.

    En Mai 2021, l’objet de ma prise de contact concernait mes trois premières sessions avec l’Hélix, qui, outre le plaisir naissant et surtout nouveau qu’il m’avait permis de découvrir, m’avait amené à de très abondantes émissions de “liquides”, bref, à ce que les femmes connaissent sous le nom de “squirting”.

    Comme je n’ai jamais lu de témoignage et/ou d’expérience décrivant ce que j’ai vécu, je souhaitais savoir si d’autres utilisateurs d’Aneros, avaient vécu quelque chose de comparable.

    Andraneros m’avait alors conseillé d’ouvrir “un sujet” dans ce forum. A l’époque, je ne l’avais pas fait. Je me rattrape aujourd’hui.

    Depuis bientôt un an et demi, je m’adonne régulièrement, voire addictivement aux plaisirs anal et  prostatique, et…

    Je reviens donc sur ce site comme simple participant à ce forum, pour échanger avec vous sur vos expériences, et je suis à la recherche de conseils et de méthodes, sur de nombreux sujets.

    Dans l’attente de futurs échanges,

    JchG.

    #44692
    bzo
    Participant

    hello

    pas sur de ce que tu appelles

     de très abondantes émissions de “liquides”,

    quand je suis excité, j’ai aussi un constant écoulement

    mais c’est plutôt du genre robinet qui fuit un très très mince filet, quasi non visible,

    de plus en plus constant, aussi, au fur et à mesure que la tension sexuelle s’intensifie

     

    #44700
    JchG
    Participant

    Bonjour bzo. Ce que j’appelle “de très abondantes émissions de liquides”, c’est quand je suis très excité, après ou pendant que le liquide prostatique coule, l’émission très abondante d’un liquide qui pourrait ressembler à de l’urine, souvent mélangé au liquide prostatique. C’est pour cela que j’ai évoqué “le squirting” des femmes. J’en ai un peu honte, ou plutôt cela me met mal à l’aise, mais que c’est bon…

    Voilà bzo. J’espère avoir été plus clair.

    #44703
    bzo
    Participant

    j’en ai un peu honte, ou plutôt cela me met mal à l’aise, mais que c’est bon…

     

    bah, moi je joue régulièrement avec l’urine (la mienne)

    quand toute cette zone est en état de surexcitation,

    les muscles qu’on contracte pour faire sortir le liquide jaune

    et puis son passage dans l’urètre et le méat,

    provoquent des sensations extraordinaires

     

    sans même parler, du liquide jaune, un peu gluant qui dégouline,

    sur mes cuisses, mes couilles, mon entrejambe,

    ce sont comme des processions de micro-chatouillis soyeux

     

    et puis après quand je frotte mes génitaux avec les cuisses,

    c’est tellement doux et glissant,

    la pisse est le lubrifiant naturel le plus extraordinaire qui soit

    mais son effet ne dure pas longtemps, hélas,

    sinon il n’y aurait pas besoin d’utiliser autre chose

    #44704
    bzo
    Participant

    moment fantasme débridé,

    me lâchant complètement,

    entraîné, à bride abattue, par des bites

     

    un rêve, une obsession, en moi,

    depuis toujours,

    le temps des mots,

    je ne retiens rien,

    je me livre, je me délivre,

    je les accueille dans mon intimité,

    je me love tout contre,

    je m’en gave, jusqu’à plus faim

     

    la douceur puissante, la douceur violente,

    d’un sexe en érection,

    le sentir près de sa bouche,

    à portée de coups de langue

    le sentir vouloir s’y engouffrer

     

    poser ses lèvres, pour le faire patienter,

    sur le dôme élastique du gland ,

    le parcourir en y appliquant de petites pressions,

    le sentir grandir encore un peu,

    le sentir devenir encore plus dur

     

    coller sa joue, contre la flexible raideur,

    la bouillante de l’intérieur, raideur,

    parcourir maintenant la peau nerveuse du gland,

    avec le bout rêche de la langue

     

    humidifier la colonne de chair, des lèvres,

    bien consciencieusement, de haut en bas, de bas en haut,

    descendre jusqu’aux couilles,

    y enfouir le nez et les yeux, un instant,

    c’est tout strié, tout mou, tout souple, tout moite, là en bas,

    légères odeurs d’urine et de sueur, emmêlées,

    manque plus que celle du sperme

     

    glisser un doigt, dans l’anus, bien profond,

    spasme violent,

    quelques gouttes sortent du braquemart,

    les recueillir religieusement du bout de la langue

     

    l’engloutir soudainement,

    le plus profondément possible,

    comme on saute sur le dos d’un mustang

    qu’on fait démarrer au galop,

    monter, descendre, de plus en plus rapidement, la tête,

    le sentir, à chaque fois, bien au fond de sa gorge,

    dans le même temps, tourner, tourner, follement, la langue,

    presser avec, frotter avec, racler avec

     

    garder le doigt bien enfoncé,

    aussi profondément que possible

    et le remuer temps à autre, avec passion,

    presque avec violence

     

    qu’il vienne désormais,

    une envie folle de le sentir venir,

    une envie folle de le sentir gicler son foutre,

    une envie folle de sentir son foutre dégouliner sur le visage,

    puis de lui nettoyer le restant qui lui est retombé sur la bite,

    avec la langue, bien consciencieusement

     

    je vous défie de ne pas avoir bandé,

    en m’ayant lu,

    c’est devenu de plus en plus raide, entre vos jambes,

    c’est ma récompense,

    de vous imaginer dans cet état,

    cela me fait bander superbement

     

     

    #44705
    bzo
    Participant

    ah zut, je me suis trompé,

    j’ai mis ce texte ici, au lieu de le mettre dans mon fil,

    désolé

     

     

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.