Mots-clés : 

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)
  • Auteur
    Articles
  • #36948
    bzobzo
    Participant

    c’est le confinement,
    on a eu droit ces derniers années à quelques alertes terroristes qui nous ont fait passer des sales moments
    mais là avec ce virus, les rues désertes, la société au ralenti,
    les hôpitaux qui se remplissent, les morgues qui débordent de plus en plus,
    c’est une tragédie sans équivalent pour toutes les générations nées après la seconde guerre mondiale

    on a du mal à y croire,
    certains ne parviennent pas encore tout à fait,
    ne suivent pas les nouvelles règles du jeu,
    la discipline tellement inhabituelle de garder ses distances,
    de jouer au pestiféré les uns par rapport aux autres
    cela va se payer cache de plus en plus, ce genre d’inconscience

    c’est encore plus désert que d’habitude ici, sur le forum,
    comme si les gens avaient aussi peur d’attraper le coronavirus en venant traîner par ici,
    tout le monde est trop angoissé, trop occupé pour l’instant, pour penser au sexe,
    peut-être le faire un peu, juste en passant, histoire de se soulager, entre deux tâches de survie,
    mais y penser plus que cela, relater les expériences prostatiques en solitaire, les difficultés rencontrées,
    cela semble désormais appartenir à un autre monde, empli d’insouciance,
    de libres allers et venues, sans la mort qui rôde dans les rues,
    cela peut sembler dérisoire face à la situation

    et sans doute ça l’est,
    pourtant la vie continue, notre chair est vivante, toujours aussi assoiffée,
    en tout cas la mienne, n’a pas perdu son appétit de jouir, de vivre des sensations fortes,
    en fait j’en ai besoin plus que jamais,
    plus que jamais mon trésor caché se révèle indispensable, nourrissant vitalement, apaisant,
    quand un inhabituel, à ce point inhabituel, envahit notre vie, la vie de tous,
    fait tout trembler, fait tout chambouler,
    j’ai toujours ce point d’ancrage en moi,

    au début, j’avais peur qu’il s’estomperait,vu mes inquiétudes,
    vu le sang d’encre que je me paie actuellement
    mais non ma chair n’en a cure,
    comme les arbres n’en ont cure, comme le ciel n’en a cure, comme les océans n’en ont cure,
    de nos petits malheurs

    les seigneurs de la terre tremblent, se sont réfugiés dans leurs demeures de pierre et de bois,
    tout leur magnifique mécanisme , tellement élaboré, s’est déréglé en deux temps, trois mouvements,
    ils sont presque en chute libre,
    le parachute va-t-il s’ouvrir
    ou vont-ils filer comme une pierre de plus en plus vers un funeste destin?

    probablement le parachute va s’ouvrir
    mais beaucoup, beaucoup, vont y laisser des plumes

    #36949
    CaktilCaktil
    Participant

    C’est un très beau texte, @bzo.
    Effectivement, relater nos expériences sur la route du plaisir prostatique peut sembler futile en ces temps particuliers. Mais d’un autre côté, la recherche du plaisir et l’évitement de la douleur sont deux choses communes à tout ce qui vit sur cette planète. Humains, animaux, plantes et virus…
    Donc pour une fois qu’on peut rester à la maison et, du coup, sauver des gens en se faisant plaisir en plus, ben faut pas rater ces occasions.
    Ce matin, j’ai fait une séance de 2 heures et quelques minutes. J’ai utilisé le Progasm Junior et ça a été la plus belle séance de ma vie. Les meilleurs orgasmes de toute ma vie.
    C’est déjà ça de pris.

    #36952
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Bonjour @bzo et @caktil.
    Je partage ce que vous dites. J’en fais un sujet distinct de ton fil de discussion @bzo ce qui permettra à tous nos amis d’apporter leur témoignages et leurs pensées sur cette situation particulière sans pour autant polluer le journal de tes pratiques sexuelle et autres.

    Si tu souhaites garder ces messages dans ton fil de discussion @bzo, n’hésite pas à me le dire. Je remettrai tout en place.

    #36953
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Le télétravail (des autres) vient perturber la ronron de ma vie de retraité paisible.
    Le premier effet a été de me faire migrer sur un ancien ordinateur pour laisser celui que j’utilise habituellement à la disposition des télé-travailleurs.
    Il faut un peu de temps pour le réactiver, faire les mises à jour de tous les logiciels…
    En plus des réserves de pâtes, de riz, de conserves et de bois de chauffage, il faudra prévoir pour la prochaine crise le maintien à niveau des ordinateurs qu’on n’utilise plus.

    C’est du bonheur de te lire @caktil.

    Bon cheminement à tous.

    #36954
    Avatararos
    Participant

    Bonjour à tous,
    en effet, nous étions loin d’imaginer qu’un jour nous puissions vivre ce que nous vivons en ce moment. En l’espace de 3 jours, nos vies ont été chamboulées !

    @caktil, bravo pour votre commentaire avec le Progasm Jr ! Moi j’alterne entre celui ci et l’Helix. Je passe des nuits avec, ou fais des séances le jour, mais toujours rien en vu, pas l’ombre d’un signe.
    Le confinement me laisse plus de temps, je le mets à profit. A suivre.

    Bon confinement à vous et prenez soin de vous !

    #36961
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    Bonjours à tous,

    J’espère que tout le monde va bien dans cette belle communauté.
    Je lis avec plaisir ton texte @bzo et tes expériences extraordinaires @Caktil 🙂

    Pour ma part la situation a passablement chamboulé mon quotidien. Entre assumer la poursuite de l’école pour mes enfants et réorganiser le fonctionnement de mon entreprise pour qu’elle survive, j’ai eu peu de temps pour venir partager avec vous. Cela ma aussi passablement occupé le cerveau. Pourtant cela ne m’a pas empêché, comme vous autres, de poursuivre mon cheminement avec joie. J’expérimente les différents masseurs à disposition, Eupho et dernièrement le Njoy Pure Wand. Les avancés majeurs actuellement sont font plutôt en A-less avec de beaux orgasmes profonds et délicieux. Je reviendrais plus en détail sur mon fil avec notamment ma réponse à la dernière question posée par @Andraneros et quelques récits d’expériences.

    Bon cheminement à tous.

    #36977
    bzobzo
    Participant

    Bruxelles et ses rues désertes,
    quelques âmes en peine semblent errer de-ci, de-là,
    dont votre serviteur qui se dégourdit un peu les jambes
    après une journée de télé-travail devant l’ordinateur

    étonnant à quel point le décor semble changer ainsi,
    sans le bruit, sans les nombreux passants, sans les voitures,
    on aperçoit mieux les bâtiments, on remarque tout à coup le détail des architectures

    mais surtout des couches de souvenirs reviennent à la mémoire,
    enveloppent les rues, les maisons,
    on se croirait déambuler dans les couloirs d’un musée personnel,
    tiens cette vitrine, avant c’était la devanture d’une librairie d’arts
    que je fréquentais il y a bien longtemps,
    tiens cette maison, j’y ai dormi il y a quarante ans, j’y ai fais l’amour,
    les draps étaient sales, on n’était pas très regardant, jeunes et insouciants

    même le sida n’avait pas encore fait son apparition,
    pas de capote, on y allait n’importe quand, avec n’importe qui,
    bonjour les chaude-pisse à répétition,
    ils commençaient à sourire et à plaisanter à l’hôpital
    quand je me présentais à nouveau pour une piqûre

    certaines maisons au fur et à mesure que je passe à côté,
    semblent recouvertes de plusieurs strates de souvenirs,
    cela ne m’était jamais arrivé encore si puissamment,
    j’ai pas mal fréquenté le quartier avant de m’y installer définitivement, je me rends compte,
    plein de choses me reviennent à la mémoire,
    que j’avais complètement oubliées,
    avec ses rues désertées, vides, fantomatiques, permettant à l’imagination, à la mémoire, d’errer librement

    le plaisir dans tout cela?
    il va bien merci, très bien même, merci,
    mieux que jamais,
    tellement riche, tellement diversifié,
    je m’appuie contre ma grande armoire en hêtre brut,
    je sens le bois contre ma peau nu, je m’y frotte un peu,
    comme ce matériau est érotique, sensuel,
    je commence à me caresser lentement la poitrine,
    je m’attarde autour du sein, je presse un peu les cuisses,
    je les frotte contre mon sexe, mes couilles, lentement,
    je suis empli déjà de tellement de bonnes vibrations, de telles vagues de volupté

    comme c’est bon ainsi quand les énergies se libèrent si facilement,
    qu’est-ce qui les retenaient avant?
    tout, rien, c’est juste une question de trouver le chemin en soi,
    une attitude générale de s’ouvrir, de se laisser aller, de se laisser emplir,
    de se laisser emporter,
    toujours les mêmes mots qui reviennent,
    comment décrire autrement?
    il doit y avoir moyen,
    non c’est juste cela,
    il y a un stimulus quelque part et puis on y réagit,
    on se laisse emporter, on le laisse s’amplifier dans notre chair, juste en se laissant aller,
    s’ouvrir, ne pas résister,
    la feuille est emportée au moindre souffle,
    il faut se faire feuille en soi, feuille prête à vibrer et à s’envoler, au moindre souffle

    #37013
    CaktilCaktil
    Participant

    Je ne sais pas si c’est dû à l’atmosphère particulière de ces moments difficiles, à la peur de la maladie ou de la mort (même si je ne ressens pas vraiment consciemment cette peur) ou si c’est dû à mes progrès personnels, mais mes dernières séances ont été parmi les meilleures et je fais des progrès magnifiques. Avez-vous aussi remarqué un changement dans vos pratiques ?
    Prenez soin de vous, bon cheminement à tous !

    #37016
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    J’ai passé les deux premières semaines de mars avec une bonne rhino-pharyngite comme j’en fais tous les ans 1 ou 2 en période hivernale. Le nez complètement pris et la gorge en feu ont réussi à me procurer un grand repos orgasmique. Depuis c’est reparti et j’ai comme toi l’impression d’être en train de franchir une étape, de vivre une explosion de ma libido. Je viens d’enchaîner trois nuits pendant lesquelles j’ai passé plus de temps à orgasmer qu’à dormir et à être nettement plus agité et vocal que précédemment.

    Malheureusement ma femme, dont le système immunitaire est affaibli, vit cette épidémie avec une angoisse compréhensible qui annihile sa libido. Elle a donc été plus gênée qu’enthousiasmée par mes nouvelles réactions même si elle en est très heureuse. Cette situation nous ramène longtemps en arrière, au début de mon cheminement quand nos libidos n’étaient pas accordées, mais avec un état d’esprit très différent. Aujourd’hui elle comprend très bien ce que je vis. Elle m’encourage à me laisser aller sans limite à mes orgasmes et sait qu’elle me rejoindra dès qu’elle aura pu éliminer son angoisse.

    Prenez tous soin de vous et de vos proches. Bon chemineent.

    #37099
    bzobzo
    Participant

    été faire mon tour, après ma journée de télétravail,
    essaie de me promener au moins une heure,
    histoire de ne pas oublier comment il faut se servir de ses jambes,
    je débouchais au gré de mes pérégrinations sans plan dans un parc,
    un vieux parc plein de grands arbres,
    quelques bancs, un calme sépulcral, encore pas mal de lumière malgré tout,
    je m’asseyais

    un oiseau chantait, comme ces notes étaient rondes, chaudes, colorées,
    pas le bruit d’une voiture à la ronde,
    un tel calme m’envahissait peu à peu, je me sentais vraiment bien,
    entouré de ces grands arbres à la frondaison encore rare,
    le printemps ne fait encore que ses premiers pas
    mais cet oiseau qui chantait pour moi, rien que pour moi,
    m’emplissait d’un plaisir rare

    je me rendis compte que j’étais en train d’appliquer le même mécanisme
    que lors de mes séances en mode yin,
    e mécanisme intérieur de s’ouvrir, de se laisser aller, de se laisser emporter,
    là assis, sans aucune intention sexuelle,
    juste une envie de me laisser envahir par ces arbres, par ce chant, par ce vent,
    je me sentais comme pénétré dans tout mon être par ces vocalises,
    par ces branches qui semblaient onduler harmonieusement depuis leur tronc
    comme si elles se faisaient des signes entre elles,
    comme si elles cherchaient à se joindre

    je me sentais envahi par ces arbres de plus en plus,
    elles semblaient se rejoindre en moi,
    leurs branches se toucher entre elles, en moi,
    danser de plus en plus formant comme une frondaison unie

    et puis il y avait ce chant, tellement gorgé de coloris de vie,
    tellement roulant harmonieusement dans les airs jusqu’à dans mes oreilles,
    il semblait se dissoudre en moi, m’alimenter en beauté pure, fugitive,
    comme des gouttes de soleil, directement injectées dans mon âme

    je me suis dit, « en voilà de sacrées perspectives,
    à la maison le plaisir charnel le plus débridé qui soit
    plus des moments de communion mystérieux
    et puis là au parc, de superbes moments aussi de transe,
    de dialogue étrange, superbe, avec la nature,
    c’est de bonne augure pour mes vieux jours, tout cela »
    et je me levais pour retourner tranquillement chez moi

    avec mon petit flacon de gel hydro-alcoolique en poche
    que je dégaine pour un oui ou pour un non
    pour m’en enduire les mains

    #37103
    AvatarJeff
    Participant

    Hello à tous ; dans la période actuelle, mes états d’âme sont bien peu de choses. Je voudrais continuer mon cheminement sous une forme ou sous une autre, en retrouvant ces délicieux moments que j’ai déjà pu éprouver.
    Mais le confinement, qui ne laisse plus guère de place à l’intimité, le stress des uns et des autres (forcément un peu contagieux), les nouvelles conditions de travail (chronophages) et l’impossibilité de faire de la natation permettant d’éliminer la tension, tout cela me plombe.
    Les séances que je connais, le soir ou la nuit pendant le sommeil, ne sont pas terribles. Et pourtant, je me dis que je pourrais progresser d’une autre manière. Mais sans y parvenir… Il faut dire que je broie du noir lorsqu’on me dit qu’on n’est pas certains de retrouver notre liberté et été…Alors, en ce qui vous concerne, comment faites-vous ? Bonne soirée à vous. Jeff

    #37107
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Bonjour @jeff.
    Je suis désolé que l’état d’esprit général qui découle de cette pandémie pèse tant sur ton moral. C’est vrai que la perte d’intimité a de quoi peser sur ta pratique. Ce pourrait être l’occasion d’essayer de partager ton jardin secret avec ta compagne. Tu nous disais il y a deux mois et demi que tu préférais garder ta pratique secrète parce que tu pensais que ta femme n’était

    pas du tout ouverte au cheminement vers l’extase prostatique.

    N’as-tu aucun moyen d’aborder ce sujet, entre autres, à l’occasion d’une réflexion sur les conséquences de ce confinement sur votre vie quotidienne et de tous les bienfaits physiques et psychiques d’ébats érotiques intenses (libération hormonale post-orgasmique très favorable au bien-être et à intimité). La situation présente est suffisamment particulière pour que chacun puisse exprimer ce qu’il ressent même s’il ne le faisait pas avant l‘épidémie de COVID-19, pour que chacun accepte de partager ou de porter une part plus importante de l’intimité de l’autre. C’est vrai dans les 2 sens, je parle bien de partage.

    Tu demandes :

    Alors, en ce qui vous concerne, comment faites-vous ?

    J’ai accepté sans condition la perte de libido de ma femme. Nous avons maximisé les précautions sanitaires. Je suis le seul à sortir à l’extérieur du jardin. Je fais les course une fois par semaine. Je porte un K-Way pantalon + blouson pour faire les courses dont je me débarrasse dans le jardin avant de le passer à l’eau. Je laisse tous les produits en attente à l’extérieur pendant 4 ou 5 heures avant de les rentrer (ça sera plus difficile avec le soleil… ). Je prends une douche complète en rentrant. Je lave immédiatement les vêtements que je porte au retour des courses.

    Toutes ces précautions extrêmes parviennent à réduire l’angoisse de ma femme. Nous commençons à nous retrouver pour des ébats érotiques depuis hier.

    Application, patience, confiance… Ça ne te rappelle rien ? Ça marche aussi avec le corona virus !

    Bon cheminement @jeff.

    #37109
    bzobzo
    Participant

    saperlipopette, cela ne plaisante pas chez les @andraneros
    question mesures de sécurité et confinement

    je plaisante mais vous avez tout à fait raison,
    vous minimisez au maximum les risques d’attraper cette saloperie,
    pour ma part, je serai incapable d’en faire autant,
    pour l’instant, je me contente de la distanciation sociale
    et du gel hydroalcoolique à tout bout de champ,
    dès que je touche quelque chose hors de chez moi

    à partir de mardi, j’aurai un stock de masques, j’en mettrai un avant d’entrer au magasin
    ( je sors deux fois par semaine faire mes courses
    et puis chaque soir, je sors me dérouiller les jambes une bonne heure mais là je suis en contact avec personne)
    et le jetterai tout de suite en sortant,
    j’ai commis la bêtise de commander des gants jetables de Chine
    (au lieu de regarder sur amazon.de où on trouve encore pas mal de choses qui sont livrés bien plus rapidement),
    ils ne vont arriver que plus tard dans le mois,
    là aussi ce sera le même principe, les enfiler pour entrer au magasin et m’en débarrasser en sortant

    sinon dans un moment de paranoïa, je me suis aussi commandé de Chine,
    des espèces de protection en plexiglas, comme on en voit au visage de certains cliniciens
    mais ils n’arriveront aussi plus tard
    et j’espère ne pas avoir à m’en servir,
    je les voulais en fait sous la main si la situation empirait
    mais là en Belgique en tout cas, le pire semble derrière nous

    question pratique, moi, mes séances me permettent d’évacuer le stress,
    de tout oublier, de m’évader complètement
    mes séances sont meilleures que jamais
    mais bon, elles sont toujours meilleures que jamais depuis bien longtemps,
    je ne crois pas que cela a quelque chose à voir avec le surcroît de stress actuellement

    j’ai vraiment le moral dans les chaussettes par moments et les nerfs à fleur de peau,
    je me mets à pleurer en lisant en ligne les témoignages
    de personnel hospitalier en lutte contre l’épidémie
    ou sur le macabre empilement des cadavres à Bergame ou à New-York

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.